mardi 21 juillet 2020

Quand les indignés ne sont que des collabos



L'Occident moribond ne survit plus désormais qu'au rythme des incendies dramatiques de ses monuments désertés, comme celui de la cathédrale de Nantes survenu ce 18 juillet.

Aussitôt, et alors que l'enquête n'a pas abouti, les passions diverses sont venues déverser sur le brasier et avec une quasi délectation, l'huile des haines communautaristes actuellement médiatisées...

Et c'est certainement cela qu'il faudrait le plus pleurer car ces haines communautaristes sont certainement bien l'incendie le plus dramatique qui ravage aujourd'hui les populations en Occident, un incendie allumé par un système mondialiste et attisé par des communautarismes haineux et stupides.

Tout d'abord, en guise d'introduction, une petite mise au point en forme de clin d’œil à l'intention des communautaristes francais et noirs, concernant cet incendie de Nantes :
  • Lorsque les "patriotes français" hurlent dans une dynamique victimaire - la même  qu'ils critiquent par ailleurs, qu'un de leurs monuments a été incendié par des "étrangers", ils oublient volontairement ou non que cette cathédrale, est autant chrétienne qu"elle n'est pas française, datant du royal-duc Jean V qui régnait alors sur une Bretagne souveraine et indépendante.
  • Cette Bretagne indépendante avait aboli le servage et interdit le principe de l'esclavage dès le Xème siècle sous le règne du roi Alain II "Barbetorte", et par conséquent, contrairement aux arguties fallacieuses des communautaristes noirs, dont l' "anti racisme" n'est que l'hypocrisie de leur propre racisme, la dite cathédrale n'a pas pu être financé par les bénéfices de l'esclavage.
Tout cela pour dire ma colère vis à vis de tous ces excités qui profitent tels des vautours du premier fait divers pour déverser leurs haines communautaristes qui n'ont d'égal que leurs ignorances profondes et leurs fantasmes dogmatiques.

Il en est ainsi dans ce monde post-moderne soumis à la voracité d'une dictature mondialiste et délétère de la marchandise et dont la ploutocratie, paradoxalement, excite des clivages communautaristes que pour mieux imposer à terme le cosmopolitisme de sa pensée unique...

En effet, le Nouvel Ordre Mondial de la marchandise et du spectacle organise en Europe de l'Ouest depuis une quarantaine d'années une véritable hétérogénéité des consciences via une multiplications de radicalisations sociétales diverses qui trouvent dans une migration massive organisée par le système, le terreau idéal de leurs actions ou réactions clivantes.  Et la conséquence principale et recherchée de ce bordel organisé des revendications communautaristes, est qu"aucune conscience globale anti mondialiste ne peut surgir pour renverser le système esclavagiste anglo américain et ses contremaîtres qui sont les etats occidentaux, tous à la solde des organisations hors sol (UE, OTAN, FMI,...) qui ne sont que les courroies de transmission d'une ploutocratie internationale apatride.

Et malgré que cette stratégie du "Diviser pour mieux régner" soit connue et archiconnue par les populations depuis que s’enchaînent dans la ronde infernale de l'Histoire les hégémonies monothéistes, politiques ou militaires, il y a toujours des crétins pour tomber dans les panneaux du théâtre des diversions émotionnelles jouées avec par les serviteurs "journalopes" de la ploutocratie que ses dissidents "ré-informateurs" dont le zèle des uns n'a d'égal que la stupidité des autres. 

Ainsi peut-on observer sous les balcons des princes et banquiers hilares les foules se déchirer dans les luttes horizontales débiles et stériles qu'ils excitent et souvent organisent: vrais racistes contre faux anti-racistes, fausse gauche contre fausse droite, vrais sionistes contre faux antisémites, faux migrants contre vrais jacobins, faux musulmans contre faux chrétiens, faux démocrates contre vrais fascistes, faux écolos contre vrais assassins  etc. mais où toujours s'opposent de vrais cons contre d'autres vrais cons !

Et en Europe, tout devient politique et fanatique, à l'image de ses Tartuffe observés depuis des siècles au sein des 3 monothéismes exogènes qui voudraient étendre leurs interprétations dogmatiques particulières à toute leur propre religion autant qu'une haine sectaire, inculte et débile qu'à celles des autres, oubliant qu'Elohim, Yahvé ou Allah sont leur même dieu abrahamique dont ils ne semblent avoir retenu que la jalousie et le monopole. 

Aujourd'hui, dans cette société du spectacle de la marchandise où l'exception devient la norme, toutes les opinions radicales veulent imposer émotionnellement leur dictature de la pensée, à l'image de ce mouvement LGBTQ+ qui n'est que la minorité d'une minorité et qui ne doit sa visibilité qu'à des provocations sponsorisées par le système dominant  même si la majorité des individus concernés ne se reconnaissent pas dans l'obscénité étalée...

Et lorsqu'une église chrétienne brûle où qu'un noir est assassiné on voit aussitôt se déchaîner les unes contre les autres les passions dopées de communautaristes et avec une telle virulence qu'on peut se demander si ces faits divers ne sont pas pour eux jouissifs dans la mesure où ils alimentent leur haine psychotique des autres. 

"Mais c'est la réalité, tu ne peux pas la nier !" me disaient récemment des crétins intégristes voulant généraliser les uns les dérives salafistes à l'ensemble du monde musulman, les autres l'esclavagisme pratiqué par les jésuites, ou encore pour d'autres les pogroms subis par les juifs etc, etc. Et il en est de même pour tous ces autres crétins nationalistes qui confondent immigrés et migrants, culture et ethnie, peuple et nation, nation et Etat, Europe et Occident juste pour servir leurs visions fantasmées et/ou fascistes de la Vie.

Pauvres Tartuffe et Torquemada, non seulement vous êtes, dans vos absolutismes idéologiques divers les accélérateurs de l'effondrement occidental mais en plus les idiots utiles zélés d'un mondialisme qui est le nouvel esclavage des peuples...

Pendant ce temps là, en Russie, les communautés réelles constituant l'empire (chrétiens, musulmans... européens, asiatiques... communistes, nationaux bolchéviques... etc.) sont solidaires et se retrouvent au coude à coude pour défendre les libertés du Donbass contre l'impérialisme anglo-saxon de l'UE et de l'OTAN....
Ici il n'est pas question d'un prétendu Christ roi ou d'un califat islamique, d'une identité blanche ou d'une repentance du passé, et lorsque une église ou une mosquée est bombardée par les canons ukrainiens TOUTES les communautés viennent aider les victimes et défendre leur territoire commun, avec des volontaires venus des quatre horizons d'un monde russe dont l'idée d'empire repose sur une destinée de vie commune réelle et non sur des dogmes idéologiques communautaristes et fantasmés.

Voilà pourquoi, communautaristes, que vous soyez religieux, ethniques, politiques, culturels ou autre, je vous conchie "royalement" car en vous complaisant dans vos pugilats horizontaux débiles vous servez "de facto" les desseins d'un système contre lequel vous prétendez vous opposer alors que le vrai combat à mener, et tous ensemble, est vertical contre la ploutocratie mondialiste. Et tandis que vous hurlez contre vos voiles, kippas ou croix, vos ethnies, blanches, noires ou sémites, vos orientations sexuelles alimentaires, vos violences du passé ou vos conneries du présent, vous vous mettez surtout mentalement à genoux pour tous par exemple porter silencieusement un masque qui au delà d'une protection sanitaire déclarée et discutable, n'est qu'un nouveau bâillon et bien réel symbolisant cette aliénation de la marchandise mondialiste et de son système liberticide, jamais atteint auparavant, et dont vous n'êtes que les pitoyables esclaves volontaires et surtout idiots utiles suicidaires.

Si les peuples natifs d'Europe, dans toute leurs diversités communautaires ne se réveillent pas pour reconquérir leurs souverainetés dans les ruines des Etats-nations absolutistes, alors l'Occident entraînera l'héritage homérique dans une tombe qui sera scellée autant par les trahisons politiques que les communautarismes collabos qui prétendent leur réagir.


Erwan Castel

12 commentaires:

  1. Je ne pense pas que l'usage fréquent d'adjectifs aussi piquants que peu compréhensibles pour les néophytes contribue à l'édification des dits néophytes. Si "trop d'impôts tuent l'impôt", alors "trop de mots et leurs sous-entendus tuent ces mots (et leur portée)." Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    2. Me concernant je fais un constat qui est que ceux qui prétendent combattre le système mondialiste dans leurs recroquevillements identitaires divers ne sont de facto que ses idiots utiles. Mais en même temps Philippe, je ne cherche à convaincre personne, car ma misanthropie est chaque jour plus grandissante concernant la race humaine et particulièrement les occidentaux la cause d'un effondrement éthique européen dont la courbe est étrangement inverse à celle des progrès réalisés dans les domaines de la connaissance et des techniques.
      Pour finir et peut-être égoïstement, je n'ai ni les connaissances, ni même la volonté de convaincre ceux pour qui Brassens rappelait justement que "le temps ne fait rien à l'affaire..."

      Mais tandis que le monde post moderne s'effondre j'essaye cependant de donner aux dernière dignités luttant pour leurs libertés et mon temps et mon énergie tandis que mon regard solitaire essaye d'apaiser mon esprit en se tournant - depuis 25 ans - vers les animaux et les dieux anciens.

      Pour les autres tant pis pour eux s'ils ne comprennent pas ce que j'essaye d'exprimer, pour moi cela ne changera rien car je n'ai toujours pas d'ambition personnelle dans cette société humaine post moderne et matérialiste dont je hais les certitudes collectives et individuelles.

      Seule compte à mes yeux la vraie liberté, celle qu'il faut conquérir à nouveau à chaque lever du Soleil dans l'inconnu d'une nouvelle journée qui sera peut-être la dernière.

      Supprimer
  2. Ewan, tu es gentil, mais à nouveau fort long. Et pour que dire? Que tu n'écris que pour toi? Pour aucun lecteur? Allons, un peu d'honnêteté.
    D'autre part, tu sais bien que personne (individu ou communauté) ne peut se ressaisir-rebeller-rassembler sinon autour du plus grand point communément partagé : l'être, l'identité. Le reste n'est que blabla, notamment concernant la liberté qui n'est QU'un moyen : celui de pouvoir viser et atteindre le but. Salut mon grand!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant le Donbass je n'écrivais pour ainsi dire rien et après je n'écrirai plus et d'ailleurs ce blog ne représente rien pour moi et moins de 10%e de mes carnets que je brûle au fur et à mesure que j'en ouvre d'autres et je le supprimerai lui aussi une fois le conflit achevé. On m'a proposé plusieurs fois de publier un livre, sur le Donbass, mais avant sur la Guyane ou la Birmanie ce que je refuse ne voulant pas justement laisser de traces dans aucun domaine (sauf peut-être dans les cimetières ennemis). A chacun d'ouvrir seul le chemin de son aventure. La seule connaissance nécessaire est celles des traditions orales et des valeurs transmises oralement, L'écrit n'est souvent que fardeau inutile qui alourdit la liberté et sédentarise l'esprit par l'absence d'inconnu à explorer physiquement et mentalement. Depuis des dizaines d'années d'adresse en adresse je ne conserve avec moi que le vital tenu dans un seul sac à dos sac à dos.

      C'est ce qui me plait finalement avec internet, ce royaume virtuel d'un réel éphémère : Tu y viens jeter des mots et des pensées comme des bouteilles sans bouchon dans une mer démontée. Aussitôt jetées dans la tempête elles disparaissent et rejoignent les abysses d'une humanité tout aussi éphémère. Et peu importe celles et ceux qui les lisent et qui peut-être en jetteront à leur tour leurs propres bouteilles ouvertes, car le vrai combat n'est que celui des mots et actes que l'on mène en deçà des horizons du Présent au nom de valeurs qui elles restent intemporelles. Imaginer, vouloir pour soi quelque chose au delà de jour vécu n'est que vanité et perte de jouissance de l'instant immédiat.

      Voilà pourquoi, dans une opposition totale à certains "pères de l'église" tel que Guillaume d'Ockham par exemple (2ème scolastique espagnole) qui pensait qu'aucun corps social réel et naturel existe entre l'individu et Dieu, j'observe dans mon nomadisme que c'est l'identité individuelle qui n'existe pas, et que seules sont des identités collectives qui se superposent en héritages génétique, éducationnels, naturels... en chacun de nous et qui s'échelonnent de la famille à la planète (animaux, végétaux et minéraux compris) et peut-être l'univers. Nous ne sommes que la somme des autres somme génétique des 2 lignées, somme des cultures et natures environnantes, somme des expériences et rencontres etc etc...
      L'individu en dehors de sa définition moléculaire n'est qu'une vanité de l'esprit !

      C'est l'anthropocentrisme des monothéismes qui, dans un immense paradoxe dialectique, a fait perdre la conscience des liens avec l'autre et le tout, jusqu'au divin multiple qu'ils ont voulu substituer par un ersatz unique créé à leur image, c'est à dire individuel et égoïste. Et nos sociétés atomisées et consuméristes ne sont que le paroxysme sécularisé de cette pensée unique abrahamique tout autant artificielle, ou le supermarché a remplacé le temple et le plaisir individuel matériel le salut céleste individuel.

      Pur conclure et résumer toute ma pensée sans prétention aucune:

      "Je dis ça, je dis rien !"

      Supprimer
  3. Merci pour cette synthèse éloquente, elle permet de trouver quelques points de repère dans la ténèbre médiatique. Comprendre c’est vivre un peu.

    RépondreSupprimer
  4. Grégoire, euh..., je ne vois aucune "synthèse médiatique" dans les commentaires d'Erwan, désolé, au contraire : j'y vois quelques délires qui n'ont rien à voir avec la guerre, donc avec les vies qu'Erwan a généreusement décidé de protéger. Bon, j'arrête là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comportement typique des intégristes, jacobins et autres communautaristes de tout poil, ces individus gonflés de certitudes et qui de facto critiquent la pensée unique du Mondialisme que pour mieux protéger la leur.
      Voilà pourquoi la ploutocratie internationale a encore de beaux jours devant elle.

      Supprimer
  5. Que les communautés diverses peuplant le Donbass se montrent unis et solidaires face à l’agression du régime atlantiste ukrainien, peut s’expliquer par l’existence d’une société multiethnique fort ancienne. Ce qui est tout autre avec le reste de l’Europe, berceau de l’humanité blanche. Chez nous, les populations non caucasoïdes ne peuvent être que des intrus. Nos situations ne sont pas comparables. Nous vivons l’époque du « Camp de Saints » de Jean Raspail avec la submersion de notre presqu’ile par des millions d’allogènes et musulmans désireux de prendre leur revanche. Et le grand responsable c’est la ploutocratie mondialiste que vous dénoncez avec justesse, qui œuvre sans entrave, depuis sa victoire en 1945 sur le monde européen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    2. Je ne conteste pas le constat type "camp des saints" mais les reactions vicerales et les généralisations simplistes que la crise migratoire (entre autres crises) provoque et qui sont certainement ses objectifs. Lorsque vous évoquez une ancienne humanité blanche, cela est un concept moderne et fantasmé dans la mesure ou depuis la haute antiquité, les brassages et les migrations ethniques existent dans les limites de mondes connus dont les horizons vont s'élargir au fur et à mesure des communications, des guerres et des échanges. Prenons l'exemple des celles par exemple qui vont migrer ver l'Europe occidentale et coloniser culturellement ses populations protohistoriques endogènes.

      Depuis l'extension coloniale occidentale vers le Nouveau Monde, l'Asie et l'Afrique ce concept deja artificiel d'Europe "blanche" (définition fantasmée a partir du racisme qui lui meme est une théorie imaginée par les colons chrétiens pour tenter de justifier leur pratique de l'esclavage) n'a plus lieu d'être.

      Mais ce que je trouve absolument débile ce n'est pas que ce fantasme racialiste existe (car génétiquement il n'y a plus qu'une seule race humaine avec des milliers d'ethnies diverses) mais que ses parangons en fasse un socle identitaire et même civilisationnel. Car n'importe quel historien peut démontrer que l'identité est d'abord une destinee commune de cultures qui sont forgées par leurs environnements particuliers et les traditions qui leurs sont adaptées et transmises à tous ceux qui entrent sur leurs territoire.

      Cela dit il faut effectivement comme rappelaient Aristote jusqu'à Jung une homogénéité ethnique aux cités et pays... mais ce qui ne signifie pas pour autant une exclusivité ou pire une "pureté" qui n'a jamais existé car incompatible avec une longue survivance des groupes humains.Voilà pourquoi il convient de différencier ici l'immigré volontaire individuel faisant un démarche d'intégration des migrants masse réfugiée et poussée sans autre projet que de parasiter les systèmes sociaux occidentaux.

      Quand au fait musulman invasif (dans la,suite historique du chrétien), il est inversement proportionnel a la régression du catholicisme ce qui devrait être considéré comme le vrai problème car le religieux comme le reste a horreur du vide.

      Aussi, arrêtez d'imaginer un complot des migrants car s'il existait il y aurait organisation coordonnée de centaines d'attentats de lasse par jour. Or les migrants comme les "jeunes" des banlieues ne sont que des masses d'individus désorganisées sans projet politique collectif, mais juste obsédés (tout comme les authigènes) par un consumérisme de la marchandise.

      Les faits ethniques et religieux ne sont que l'écume d'une vague economico sociale allogène qui vient aussi des pays blancs et chrétiens (de l'Est de l'UE par exemple) mais qui ne remet jamais en cause le système consumériste... tout comme ceux qui s'opposent à la crise migratoire par les prismes ethniques ou religieux.

      Supprimer
    3. Voilà pourquoi je considère dans leur immense majorité les migrants dans leurs actions mais aussi les nationalistes dans leurs réactions comme les idiots utiles d'un système mondialiste qui provoque leur confrontation dans l'hétérogénéité horizontale des populations pour empêcher ainsi la formation d'une cohésion sociale organisant contre la ploutocratie une rébellion verticale.

      La diversité des communautés est une réalité contemporaine qu'on ne peut effacer et qui plus est la conséquence de l'histoire occidentale héritée.
      En revanche lorsqu'elle sont intégrées, ces communautés peuvent être mobilisées autour d'une destinée commune et suora communautaire d'ou jaillira une rebellion qui luttera contre les crises et attaquera leurs responsables (qui soit dit en passant s'avèrent être des biens blancs et bons chretiens comme les mondialistes anglo saxons par exemple).

      Mais pour cela il faudrait que les populations européennes (et non occidentales) retrouvent leur identité originelle et qui est leur force. Non pas celle des hommes à genoux ou couchés devant un dieu sémite mais celle des grecs comme le suggérait Marx dans son constat du capitalisme esclavagiste : la force d'hommes debout défendant leurs libertés menacée par la dictzture de la marchandise qui est le seul véritable ennemi, celui accouchant des autres ennemis et chimères.

      Et pour cela il faut cesser de confondre l'Occident cyclique et la oermanence de l'Europe et le passé
      avec la repentance... mais cela est un autre débat.

      Supprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.