samedi 13 juin 2020

Le jour du drapeau



Le 12 juin est célébrée le "jour de la Russie", une occasion pour les populations des républiques de Donetsk et Lugansk d'exprimer à nouveau à travers le drapeau et l'hymne russes leur sentiment d'appartenance à cette grande Russie et leur volonté politique d'intégrer la Fédération de Russie. 


Vendredi 12 juin 2020

Dès le matin de ce vendredi 12 juin, un soleil estival radieux était venu dorer le chants des oiseaux, le rire des enfants, les robes des femmes et les aigles impériales des drapeaux républicains, comme pour mieux célébrer dans une chaude lumière cette journée dédiée au drapeau de la grande Russie.

Autour du drapeau russe hissé au coeur de Donetsk sur sa centrale place Lénine, les trois couleurs ont fleuri massivement aux frontons des bâtiments publics, au coeur des espaces publics mais aussi sur les balcons, les vêtements et même les joues des enfants et des jeunes filles du Donbass, tandis qu'aux portes des cités résonnaient à nouveau les tirs énervés d'une armée ukrainienne assiégeante.




A l'image de leur hymne qui chante "les peuples de Russie", les populations de la Fédération, dans leur immense et reconnue diversité ethnique, religieuse, culturelle, linguistique se reconnaissent dans ce drapeau symbolisant une identité historique et destinée communes mais aussi supra-communautaire.

Et pendant ce temps là, les populations occidentales crispées autour de communautarismes abscons foncent tête baissée dans les chiffons rouges agités par les metteurs en scène pervers d'un mondialisme et manipulés se retrouvent dos à dos enchaînés à une histoire par des pulsions de racisme et d'antiracisme toutes aussi stupides et ridicules les unes que les autres.

Je lisais le matin même de cette journée du drapeau russe, dans le galimatias des réseaux sociaux, ce "patriote" français très représentatif de tant d'autres " indignés et nostalgiques, et qui proposait aux internautes, comme un "grand défi" de poster des photos du drapeau français partout sur internet .... quel défi, quel courage !! Confirmation de la résistance pathétique au mondialisme de ces "rebelles 2.0" dont les agitations stériles se perdent dans des impasses virtuelles masturbatoires où le système dominant laissent réapparaître les bubons communautaristes jettent ses esclaves les uns contre les autres gardant ainsi leurs colères éloignées des palais d'une ploutocratie mondialiste responsable de leurs détresses.

Hésitant quelques secondes entre pitié et rire, j'ai préféré fermer la fenêtre virtuelle de mon ordinateur d'où j'observe le naufrage final d'un occident asservi pour partir me balader sous un soleil déjà chaud, dans les vraies rues d'une vraie république où claquent dans les vents de la fierté et du courage les bannières d'une histoire assumée, d'une destinée choisie et d'une Liberté conquise depuis 6 ans par les larmes et le sang.



Avec le principe de l`identité du sol, de nombreux systèmes politiques occidentaux ont souvent ignoré la réalité des identités ethniques que leurs hégémonies ont conquises, au profit de celles fantasmée, que leur mythologies nationales ont inventé. A ce titre, la France, dans ses politiques absolutistes, jacobines ou mondialistes artificielles définies par un pouvoir élitiste déconnecté de ses peuples, en est un parfait exemple. 

Alors qu'en France le mot "Patrie" fait hérissé tantôt les poils, tantôt les sexes, en Russie, le patriotisme, bien que leitmotiv de la communication étatique, reste avant tout un dynamisme populaire et apolitique réel, et donc partagé et animé par toutes les communautés du pays. Et qu'il ait été impérial, soviétique ou fédéral, chaque système historique russe a renforcé dans l'Histoire de cet Empire immense et multiple les qualités cumulatives d'un patriotisme à la fois naturel (les diversités) et acquis (l'idée d'empire), qui peut aujourd'hui se mesurer dans le Donbass à travers la volonté identitaire russe tenace de sa population et l'identité fédérale inter-nationale des volontaires composant ses milices.

12 juin 2020. Journée de la Russie à Lugansk.
Le drapeau russe qui est pour les populations de Donetsk et
Lugansk autant une identité de coeur qu'un objectif politique 
a été célébré au milieu des bannières des républiques locales 
mais aussi de celles des volontaires venus des quatre horizons 
de la grande Russie défendre la Liberté du Donbass. 

Erwan Castel

A l'occasion de cette journée du drapeau russe, Denis Pushilin, 
le Président de la République Populaire de Donetsk a observé :

"Les habitants du Donbass se rapprochent pas à pas de leur cher objectif : 
l'unité avec la Russie" 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.