jeudi 19 janvier 2017

D'un côté les soudards, de l'autre les héros...

Entre la vérité du peuple et le mensonge des médias 


Il parait que la population des républiques de Donetsk et Lugansk est prise en otage par des groupes armés terroristes à la solde de Moscou...
Il parait que les soldats ukrainiens de l'ATO sont les glorieux libérateurs de territoires victimes d'une invasion de la sauvage armée russe...
Il parait que Porochenko ne boit pas  et que François Hollande est champion d'échecs...
Il parait, il parait... etc.

Bref, si on en croit la merdiacratie occidentale la ligne de feu qui courre depuis bientôt 3 ans à l'horizon de Donetsk et Lugansk, entre l'Ukraine et la Russie, ne marque pas seulement le front d'une guerre insensée qui a fait entre 10 000 et 20 000 morts minimum mais la frontière entre le Bien parfait et la Mal absolu, entre le blanc immaculé incarné par Obama et le Noir abyssal incarné par Poutine...

Depuis 2 ans, j'ai rejoint les "terroristes" du Donbass et pourtant les seules explosions que j'entends ici ce sont celles provoquées par les "libérateurs" ukrainiens qui rôdent au delà de nos tranchées, gavant la gueule de leurs canons pour cracher aveuglément chaque nuit la terreur et la haine sur les familles du Donbass...

Parfois je me demande s'il ne serait pas intéressant de créer un logiciel traduisant automatiquement les communiqués des médias officiels et qui remplacerait tous les adjectifs par leurs antonymes, histoire de passer du mensonge à la vérité...

Je tenais ici à partager une vidéo montrant des fragments de cette guerre telle qu'elle est vécue par la population du Donbass qui aujourd'hui est coupée en deux par la guerre: d'un côté les territoires "libérés" et de l'autre les territoires "occupés"... à moins que ce ne soit l'inverse ?
Pour avoir la réponse, regardons les femmes et les hommes du Donbass pour savoir lequel est le soldat et lequel est le soudard...

Dans cette vidéo vous pouvez voir que les soldats qui s'affrontent dans cette guerre fratricide parlent souvent la même langue, portent les mêmes armes et parfois aussi les mêmes uniformes.Et pourtant, tout aujourd'hui sépare et oppose ces deux armées qui se font face, et si les propagandes de chaque côté du front usent et abusent d'impartialités serviles, la population civile quant à elle, qui restera la victime de cette guerre pour des générations encore, n'a rien à gagner à craindre les uns ou aduler les autres...

Car c'est un peuple franc gardant les yeux ouverts sur sa destinée et qui écoute sans les craindre les joies et les peurs de son coeur..


Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.