vendredi 16 janvier 2015

Flash ! Incendie dans la centrale de Mykolaïv


"Et ca continue encore et encore !"

Après l'incident grave et les fuites radioactives observées dans la centrale nucléaire de Zaporodje, c'est au tour de celle de Mikolaïv située entre l'Odessa et Zaporodje d'être l'objet d'un nouvel incident électrique majeur.

Officiellement, un transformateur a pris feu dans la nuit du 15 au 16 janvier, à proximité des unités de production. L'incendie qui a nécessité l'intervention de 125 pompiers et 16 véhicules d'intervention était visible depuis la ville de Mikolaïv.

Cette incendie difficilement maîtrisé en raison des matériaux combustibles présents autour du transformateur est déclaré le matin maîtrisé et sans conséquences pour la sécurité nucléaire du site.

Il est a noter que cet incendie d'un transformateur intervient après que le 1er ministre Iatsenouk ait ordonné d'augmenter la production de la centrale...

Les apprentis sorciers continuent de jouer avec le feu !

Il est a noter que les Etats militaires occidentaux, capables en quelques heures d'organiser des coalitions interventionnistes pour détruire des pays semblent totalement indifférents et laissent même pourrir un parc nucléaire menaçant la sécurité européenne, principalement parce qu'il est abandonné aux mains d'irresponsables criminels....

A moins qu'un incident nucléaire finalement, ne représente surtout aux yeux des vautours atlantistes qu'une opportunité pour justifier une intervention massive en Ukraine...

A suivre...
Erwan Castel


Pour consulter l'ensemble des articles concernant le risque nucléaire civil en Ukraine, le lien : ICI

Sources de l'article 
- Page VK "BULLETINS DE LA NOUVELLE RUSSIE", le lien : ICI
- Site "LE PRINTEMPS RUSSE", le lien : ICI
- Vidéo "YOUTUBE", le lien : ICI 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.