vendredi 2 février 2018

Rencontre fortuite au cœur de la cité

066


Nous transitons lors du retour du front via notre base située entre Makeevka et Donetsk, pour l'entretien et la réintégration de l'armement et les compte rendus de mi où ssions. Le manteau blanc de l'Hiver s'est étedu également jusqu'au cœur de la cité et mis à part les axes urbains principaux tout a disparu sous la neige et la glace.


Vendredi 2 février 2018

Sortant de la caserne pour rejoindre mes pénates qu'elle n'a pas été ma surprise de croiser maître Goupil se dandinant tranquillement entre les chaussées et les parcs enneigés au cœur de la cité entre Donetsk et Makeevka...

Diabolisé à cause de sa couleur rousse qui est incompatible avec la stupide symbolique chrétienne, ce " perfide voleur de poules" incarne en fait chez les anciens le feu, la ruse et l'intelligence, et je peux témoigner de sa fonction psychopompe pour avoir croisé et échangé un long regard silencieux avec un renard un matin de 1993 sur le placître de la chapelle du Koat-Keo ou je recueillais au milieu du brouillard un bouquet de bruyère sur la tombe de Yan Vari Perrot pour orner le cercueil d'un certain Alan.... Le Louarn (renard en breton), une figure de proue du mouvement breton du XXeme siècle...

Je retrouve donc ici le Renard, dans ce Donbass en guerre, après une vie de 15 années au royaume du jaguar et de l'anaconda où il avait disparu de mon environnement quotidien. Avec leurs frères sangliers et loups, les renards ont envahi ici les zones du front désertées par la population. Malgré les balles, les mines, et les obus, ils sont là les "sauvages", pour nous rappeler que cette steppe que les hommes se disputent à nouveau depuis 4 ans est d'abord leur territoire, depuis toujours...


Le Donbass malgré (ou à cause de ?) la guerre, les destructions et la misère ne cessera pas de nous offrir de belles et fortuites rencontres tant humaines qu'animales.

Quelques secondes plus tard, le renard et moi disparaissions dans le brouillard, chacun de notre côté vers une chaleur et des saveurs rêvées dans le froid de l'hiver.

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.