vendredi 1 décembre 2017

4ème mission sur Promka

029


Bientôt 2 mois déjà sur le front de Yasinovataya, au Nord de Donetsk, et seuls les changements climatiques semblent nous rappeler le temps qui passe comme un torrent de montagne. 
Désormais, les 500 mètres de front sur lesquels nous sommes déployés face aux ukrainiens, sont désormais notre domaine réservé et protégé que nous redécouvrons sous un autre jour revêtu d'un épais manteau de neige.


Vendredi 1er décembre 2017

À l'issue d'un court "repos" à Donetsk consacré essentiellement à commencer à réparer les dégâts subis à l'occasion du cambriolage de mon domicile et me ressourcer en famille, me voici au seuil d'une nouvelle rotation pour le front de Yasinovataya dans un brouillard givrant et épais.

Le front du Donbass est soumis à des pressions offensives ukrainiennes constantes sur d'accords de Minsk moribonds, et sous les yeux d'une OSCE de plus en plus inutile et passive pour ne pas dire complice des violations permanentes du cessez le feu organisées par Kiev.

Tandis qu'au Nord de Gorlovka les forces de Kiev, continuant leurs "sauts de crapaud" dans la zone neutre (occupant 2 nouveaux villages) multiplient les provocations, sur les autres zones de contacts leurs pressions offensives continuent jour et nuit.

Sous ce décor hivernal immaculé et froid, le feu couve donc intact et menace toujours d'un nouvel embrasement le Donbass mais aussi l'Europe entière qui est ligotée désormais sur l'autel du sacrifice au Dieu Mammon.

Nous entrons dans une nouvelle période critique notamment par la campagne présidentielle pour le Kremlin, qui au début 2018 va rendre encore plus sensible dans ses enjeux et ses menaces pour la Russie ce piège ukrainien dans lequel les occidentaux veulent précipiter Moscou.

Tout comme au début 2013 où ils avaient profité de la période diplomatico-médiatique sensible des JO de Sotchi pour déclencher le coup d'Etat du Maïdan, on peut imaginer que les occidentaux, dont la stratégie militaire agressive et la stabilité économique s'effondrent, soient tenter de profiter de sa période électorale pour provoquer Moscou en rallumant ce front ukrainien.

Ce qui est sûr, c'est que les perspectives de guerre sont malheureusement plus nettes que celles d'une paix dont les occidentaux, laissant faire et même alimentant les violations ukrainiennes quotidiennes de Minsk, ne veulent visiblement pas voir aboutir.

Erwan Castel

un secteur du front, entre Yasinovataya et Avdeevka, entre neige et feu...
Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.