vendredi 22 mai 2020

La milice sort ses griffes !


Voilà 6 ans que la guerre a commencé dans le Donbass et 5 ans passés que le couvercle des accords de paix signés à Minsk n'a pas réussi à imposer le cessez le feu sur les 460 kilomètres d'une ligne de front toujours soumise quotidiennement aux tirs des forces armées ukrainiennes et donc, immanquablement, aux ripostes des unités de défense républicaines. Depuis que Zelensky est arrivé au pouvoir à Kiev porté par ses promesses de cessez le feu et de paix dans le Donbass, les républiques ont attendu patiemment que le comédien-président engage concrètement leur mise en oeuvre, à commencer par respecter les accords signés par l'Ukraine en février 2015. 

Et pendant cette longue année où les bombardements et les tirs meurtriers ukrainiens vont continuer, les gouvernements des républiques de Donetsk et Lugansk et leurs forces vont faire le dos rond, attendant mais en vain un arrêt des violations ukrainiennes du cessez le feu. Or ces dernières, loin de diminuer ont continuer à augmenter de semaine en semaine et plus grave, les "ukrops" visent désormais quotidiennement des zones résidentielles où le nombre de victimes civiles a augmenté brutalement depuis le début de ce mois de mai 2020.

Voilà pourquoi cette semaine les 2 républiques du Donbass ont décidé de lancer un avertissement politique à Kiev en élevant l'état d'alerte de leurs milices à son niveau maximum. 

Une manière de frapper du poing sur la table.... et pas que sur la table ! :


Depuis les 19 et 20 mai dates des avertissements à l'Ukraine lancés par les présidents de Lugansk et Donetsk, l'Ukraine n'a absolument pas cessé ses provocations sur la ligne de front du Donbass et son président, toute honte bue, a même excusé ses forces armées en prétendant qu'elles ne faisait que riposter à des tirs initiaux républicains. 

21 mai 2020, nouveaux bombardements ukrainiens
sur des positions défensives républicaines.
Du coup les milices, qui ont hérissé leurs poils, ont-elles décidé maintenant face à l'obstination criminelle des "ukrops" de sortir les griffes et détruire avec tous les moyens dont elles disposent les unités ukrainiennes responsables des violations du cessez le feu. 

Il faut relever, dans les réactions des forces républicaines, que les tirs cherchent au maximum è être précis et ciblés et sur des objectifs militaires ukrainiens identifiés, comme par exemple sur le front de Lugansk, où le chef du bataillon spécial ukrainien "Lugansk 1", coupable de nombreux crimes de guerre a été éliminé hier lors d'une de ses missions sur la ligne de contact.

Sur la ligne de front de Donetsk la stratégie mise en oeuvre est la même comme par exemple aujourd'hui 22 mai 2020 sur le front de Yasinobataya au Nord de Donetsk:
  • Entre 7h40 et 8h25, l'artillerie ukrainienne, avec des obusiers de 122mm a bombardé à nouveau le front de Yasinovataya au Nord de Donetsk, entre 7 h 40 à 8 h 25, les forces armées ukrainiennes ont ouvert le feu sur le village de Verkhnetoretskoye Nizhny près de Yasinovataya. 5 obus d'obusier de 122 mm de positions éloignées et 15 obus de mortier de 120 mm de positions rapprochées (secteur Avdeevka) ont été tirés sur un zone résidentielle civile où plusieurs bâtiments et dépendances ont été endommagés et, une maison entièrement détruite à la suite d'un coup direct (au 64 de la rue Stepnaya). Des infrastructures communes ont également été endommagées par le bombardement ukrainien tel que des lignes électriques et un gazoduc à basse pression dans la rue Fabrichnaya, où la ferme avicole de Verkhnetoretsky dont les bâtiments, d'une valeur de 5 millions de roubles, o,t été gravement endommagés.
La ferme avicole de Verkhnetoretsky après les bombardeme,ts ukrainiens du 22 mai matin, et peut-être que Zelensky prétendra là aussi que ses soldats n'on fait que riposter... certainement à un bombardement d’œufs !
Les renseignements militaires ont pu identifier immédiatement qu'avait participé à ce nouveau bombardement un peloton de mortiers appartenant au 46e bataillon qui n'est autre que le bataillon spécial néo nazi "Donbass" intégré à la 54ème Brigade ukrainienne. Et c'est le lieutenant A. Piskulov indicatif "Mole" qui a mené ce bombardement au mortier de 120mm. 
Communiqué ukrainien sur les
réseaux sociaux militaires sur les
pertes subies ce matin à Avdeevka
  • Immédiatement l'artillerie républicaine a réalisé des tirs de contre-batterie sur les unités de mortiers repérées et localisées. Au cours de cette riposte au minimum 4 soldats ukrainiens ont été tués: le chef de section Piskulov «Mole» et trois soldats avec les indicatifs «Helmet», «Cedar» et «Natsik». Ont été également détruits deux mortiers de 120 mm de calibre 2B11 et un autre endommagéA l'issue de la riposte, un communiqué de l'Etat major de la RPD a de nouveau exhorté les forces ukrainiennes a cessé leurs attaques contre les territoires républicains.


Riposte républicaine sur les positions des mortiers ukrainiens

Cette tactique républicaine est appliquée dans les autres secteurs de Donetsk et Lugansk subissant des bombardements ukrainiens comme sur le front Sud de la RPD, où un poste de tir antichar ukrainien qui venait de lancer un missile sur le village de Leninskoye a été détruit également aujourd'hui par un tir de riposte républicain.


Une autre conséquence, et non des moindres, de cette nouvelle escalade du front qui  menace de sortir de ses tranchées pour une nouvelle guerre ouverte et sans retenue est la réaction massive dans les territoires des Républiques mais aussi dans les autres pays et républiques du Monde russe de milliers de'hommes et de femmes, vétérans ou jeunes qui se déclarent volontaires pour venir prendre les armes aux côtés des milices républicaines.
  • D'une part, les réservistes des 2 républiques du Donbass ont répondu massivement à l'appel des autorités, se rendant sur les points de formation où participant déjà aux renforcements d'installations, de sécurisation de zones, de patrouilles etc... 
  • D'autre part les bureaux de recrutement reçoivent quotidiennement chacun des dizaines d'appels d'habitants dont beaucoup sont déjà aguerris et qui inquiets de la situation nouvelle du front se disent prêts à rejoindre immédiatement la milice.
Et il reste encore aux autorités républicaines cet "ultima ratio" qu'est une mobilisation générale en cas d'aggravation dangereuse de la guerre... sans compter la Russie qui veille au grain depuis ses frontières proches !

Depuis que le conflit s'est refroidi dans les tranchées creusées par les accords de Minsk, nombreux sont les volontaires qui sont partis du Donbass rejoindre leurs familles et leurs occupations civiles en disant "si demain ou après demain ça pète à nouveau, nous reviendrons".

5 années plus tard, force est de constater que les sacs et les coeurs de cette première "opolcheny" (milice) sont toujours prêts à venir défendre dans le Donbass les libertés et les traditions des peuples de la Grande Russie et combattre l'impérialisme mondialiste de la marchandise occidentale.

Toutes ses manifestations de soutien, de fidélité, et ses volontariats ne relèvent pas d'une hystérie collective et belliciste, bien au contraire : elles sont les expressions calmes et déterminées de populations diverses mais unies dans une histoire et une destinée russes communes et qui manifestent ici encore leur solidarité radicale avec les Républiques Populaires de Donetsk et Lugansk. Cet élan a aussi pour objectif de dissuader Kiev de sombrer plus en avant dans sa folie meurtrière en lui signifiant que les républiques ne sont pas seules face à ses soudards. Car pour vivre depuis plus de 5 années au milieu de ces volontaires issus des peuples de l'empire (au sens civilisationnel et non politique), je peux témoigner que sous leurs grandes qualités guerrières, ce sont des êtres pacifiques, aimant la Vie et la Paix, mais dont leur courage les conduit sans hésitation aucune à se battre jusqu'au sacrifice ultime pour les défendre. 

La flamme allumée en 2014 est donc plus que jamais vive et la moindre étincelle ukrainienne sur le front du Donbass la transformera en un brasier gigantesque que cette fois, aucun accord de Minsk ou d"ailleurs ne pourra empêcher d'aller jusqu'à la Victoire finale !

Erwan Castel  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.