lundi 1 avril 2019

A ceux tombés en mars


30 mars 2019, en début d'après midi un camarade du 9ème régiment déployé sur le front bouillant de Novoazovsk m'apprend encore le décès d'un milicien tombé la veille au soir sur le front avec 2 de ses calarades griévement blessés, et dans la soirée, c'est le même bilan qui est annoncé sur le front de Lugansk, tandis que sur les réseaux sociaux des unités sont publiés de nouveaux visages disparus durant les dernières semaines sous des tirs ukrainiens, et c'est ainsi quasiment tous les jours...

Depuis 4 années la trêve de Minsk ne cesse d'être entachée par le sang de civils mais surtout de militaires tués sur le front lors de violations du cessez le feu, mais depuis février où une augmentation importante des pertes républicaines a été enregistrée, l'escalade meurtrière initiée par les forces armées ukrainiennes continuent sur fond d'élections présidentielles ukrainiennes, dont fusionnent les échos de combats politiques et militaires.

Ce mois ci l'artillerie lourde ukrainienne, malgré la "trêve de Printemps", a confirmé son retour sur le front du Donbass, avec l'emploi réguliers des mortiers de 120mm, des obusiers de 122mm et même ceux de 152mm que certains secteurs n'avaient pas entendu depuis des mois. Mais c'est surtout les tirs ciblés réalisés avec les armes antichars qui défraient la chronique du front, notamment par leurs résultats meurtriers et leur médiatisation par la propagande ukrainienne. A noter également le retour d'opérations terrestres offensives dans la zone neutre située entre les lignes belligérantes ("zone grise") dont le plus important combat s'est déroulé dans le secteur Nord Est de Gorlovka le 28 mars dernier.


Et les ukrops continuent quasiment chaque jour à publier des vidéos de leurs provocations meurtrières, preuves on ne peut plus éclatantes de leurs violations du cessez le feu signé à Minsk et de l'impunité du régime criminel de Kiev. Voici 3 de ces viséos publiées sur les réseaux ukrops.

Bombardement ukrainien d'une position défensive républicaine 
On y voit une casemate exploser sous un coup direct de gros calibre
Selon les ukrainiens 4 miliciens y auraient été tués 
Sur le front de Lugansk, destruction d'un véhicule blindé républicain 
(derrière la casemate) par un missile antichar ulrainien - 1 tué et 2 blessés graves 
Pilonnage ukrainien au mortier de 120mm d'un poste de 
commandement républicain sur la ligne de front de Lugansk

Pendant ce mois de mars 2019, et malgré une "Trêve de Printemps" saisonnière venue renforcer le cessez le feu des accords de Minsk, ce sont plus de 30 miliciennes et miliciens qui ont encore été tués sur le front du Donbass.

Certains les jugent comme une arrière garde soviétique luttant pour un empire disparu quand d'autres les considèrent comme l'avant garde luttant contre un impérialisme de la marchandise. Je pense pour vivre depuis plus de quatre ans au milieu de ces volontaires qu'ils sont un peu des deux, car la résistance nouvelle à Nouvel Ordre Mondial qui veut détruire les identités et libertés collectives au profit d'un individualisme soumis au consumérisme libéral a réveillé le projet socialiste originel qui, même s'il s'est perdu dans les dérives de l'absolutisme d'un Etat pris dans le carcan d'une guerre froide, révait toujours d'une unité dans la diversité. 

Mais e qui est certain, c'est que du sacrifice de ces volontaires pour le Donbass est en train de naître une nouvelle espérance des peuples à la reconquête de leur héritage et leur dignité.


Erwan Castel

Voici quelques uns de ces visages partis rejoindre le Régiment des immortels :


1er mars, Kira, 28 ans.


1er mars, Sergei Stovbur, 56 ans.





2 mars, Aleksey Kisel, 27 ans.

3 mars, Luyba -Lyutik- 37 ans

7 mars, Andrei Grishchenko, 48 ans (LNR).


7 mars, Prototsky Alexander, 63 ans.

8 mars, Dmitry Vladimirovich Dmitrenko, 31 ans.



9 mars, Alexander Andreev, 35 ans.




9 mars,  Alexander Koroteev, 38 ans


 9 mars, Mikhail Yakovlev Pogib, 35 ans.





11 mars, Norayr Simonyan, 66 ans.


13 mars, Kamenev Alexander, 28 ans..





18 mars,  Oleg Neredko, Rovenky, 32 ans. 


18 mars, Denis Rebrikov, 40 ans.





18 mars, Sergey Alexandrovich Dovbnya, 33 ans.


19 mars, Alexei Grouchko, 20 ans.




19 mars, Alexey Grigorievich Prisyazhnyuk, 33 ans


19 mars, Vitaly Tkachev, 51 ans





21 mars, Vasily Leonidovich Volkodav, 22 ans


22 mars, Vitaly Ivanovich Tkachev , 51 ans



26 mars, Denis Dobryakov, 37 ans

29 mars, Alexei Sergeivitch Krikunov, 33 ans







29 mars, Vladislav Valerievich Sopylniak, 49 ans







MISES A JOUR...



31 mars, Tatar, 24 ans


11 mars, Denis Anatolyevich Karnaukhov, 37 ans.




26 mars, Vladislav Ushakov, 32 ans



15 mars, Riddick











Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.