samedi 20 juillet 2019

Flash !, les meurtriers récidivent : 1 tué et 7 blessés

Bombardement de Pervomaisk en République Populaire de Lugansk le 20 juillet 2019 - 1 tué et 7 blessés

Aujourd'hui 20 juillet, à la veille d'un nouveau cessez le feu (théorique), la population du Donbass a de nouveau été touchée par l'artillerie ukrainienne qui a encore tué 1 femme civile, Elena Grigorievna Blanovska âgée de 54 ans, et blessé 7 autres (dont une fillette de 3 ans et demi blessée à la tête), dans le secteur de Pervomaisk en République Populaire de Lugansk. Ce crime de guerre a été perpétré par  la 54e Brigade ukrainienne commandée par un certain Alexey Maistrenko, déjà connu pour ce genre d'action.

Ce nouveau bombardement meurtrier, qui intervient 2 jours à peine après qu'une femme ait été tuée à Donetsk par d'autres tirs de mortiers ukrainiens, a eu lieu vers 19h00 et se poursuit depuis, provoquant également des dégats importants au niveau des infrastructures (plusieurs maisons en feu sont signalées)



Liste des victimes de Pervomaisk :


Tuée dans le bombardement 
  • Elena Grigorievna Blanovska,  54 ans

Blessés par des éclats d'obus 
  • Olga Andreevna d., 3 an1/2 - blessée à la tête;
Cette fillette a été évacué aux soins intensifs dans un état critique
  • Milan olegovna k., 14 ans - blessée à la main droite et au genou gauche;
  • Svetlana Ivanovna K., 43 ans - blessée à  la cuisse droite;
  • Alexey Leonidovitch l., 43 nas, diagnostic - blessé à la main gauche et à la cage thoracique;
  • Andrei Grigorievitch x., 30 ans diagnostic - blessé à la cuisse gauche, au ventre et à l'avant-bras gauche ;
  • Luybya Grigorevna d., 63 ns, - blessée à la cuisse droite et à l'avant-bras droit ;
  • Tatiana Vasilevna d., 30 ans diagnostic blessée à l'avant-bras droit
Les victimes ont été évacuées à l'hôpital de Stakhanov.




Voici le bruit que fait quotidiennement la mort ukrainienne dans le ciel du Donbass, comme ici à Pervomaisk le 20 juillet 2019. Les  obus de mortiers étant munis d'ailettes et d'une balistique courbe leur sifflement ce type de sifflement se fait entendre à ceux qui sont proches de leurs impacts. Lorsqu'on se trouve à proximité immédiate d'un abri, d'une tranchée ou d'une cave, que les sens sont en alerte et le corps alerte, on peut parfois se mettre à l'abri, mais cela reste d'abord une pesée de la chance et de la malchance dans la balance de votre destin.

Pervomaisl le 20 juillet 2019


Et Pervomaisk n'est pas le seul secteur du Donbass a être encore bombardé aujourd'hui par les forces de Kiev: en République Populaire de Donetsk, Dokuchaievsk à 25 km au Susd ede Donetsk a été bombardé en soirée par des véhicules blindés ukrainiens et ce matin c'était le village d'Aleksandrovka (Sud Ouest de Donetsk), de subir à nouveau des tirs de mortier depuis les positions ukrainiennes de Marinka. 2 habitations ont été endommagées.


Ailleurs, ce sont les positions défensives républicaines qui ont été la cible des forces ukrainiennes comme Zoloto 5, au Nord de Lugansk, Avdeevka, au Nord de Donetsk etc. jusqu'à Kominternovo, au Sud de la République de Donetsk.

Cet après midi j'étais allé visiter des voisins près de la rue où a été tuée il y a 2 jours une femme de 68 ans. Ici aucune des personnes rencontrées ne croit à ce nouveau prochain cessez le feu annoncé et qui risque de durer, comme la vingtaine des trêves précédentes depuis Minsk 2, juste le temps que séche l'encre de son papier. 

Dans ce quartier d'Oktyabrsky les gens sont à nouveau entre colère et peur, tant vis à vis des ukrainiens qui continuent à les tuer qu'à propos de ces accord,s de Minsk et leur "statut spécial" pour le Donbass qui sont encore mis sur le tapis des jeux politiciens...

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.