jeudi 20 juin 2019

L'Iran annonce la couleur !

Vu du Donbass (21)


Les forces de défense antiaériennes iraniennes ont abattu un drone stratégique étasunien opérant une mission d'observation le long de leurs côtes maritimes.

Il s'agit d'un drone stratégique "Triton" de l'US navy spécialisé dans la reconnaissance maritime et terrestre. Appartement à la même famille que le "Global hawk", son grand frère qui espionne plusieurs fois par mois les régions frontalières russes et le Donbass, ce type d'appareil par son altitude de vol, son rayon d'action et la portée de ses appareils électroniques et optiques peut réaliser des missions de reconnaissance d'une grande précision tout en restant à distance de ses objectifs.

Bien sûr, le Pentagone qui a reconnu la perte de son aéronef de reconnaissance prétend qu'il était au moment de sa destruction dans l'espace aérien international, argument foutaise lorsque l'on sait que l'équipement embarqué à bord de ce type de drone peut "fouiller" le terrain jusqu'à 200 km environ en latéral de son cap.

Et quand bien même !

Cette destruction de ce type de drone espion étasunien, après les menaces d'intervention militaire de Washington, est donc totalement légitime et permet de mesurer la détermination de Téhéran de défendre la souveraineté de son territoire et sa capacité opérationnelle à le faire.

Washington, de son côté s'est précipité sur l'événement pour jeter à nouveau de l'huile sur le feu en qualifiant le tir défensif iranien, par la bouche de son locataire de la Maison Blanche, de "d'énorme erreur"...

L'escalade exponentielle, continue donc entre Iran et USA.

Affaire à suivre...


Le 21 juin 2019

In extremis !!!

L'escalade qui oppose L'Iran et les USA à bien failli franchir son point de non retour hier avec l'annulation par Trump au dernier moment de frappes militaires étasuniennes qu'il venait d'autoriser.

Éclair de lucidité du locataire de la Maison Blanche devant les conséquences incalculables d'une guerre contre l'Iran ?

Pression de la Russie pour une résolution diplomatique viable et acceptable par tous de la crise ?

Preuves indiscutables de Téhéran que sa destruction du drone étasunien était justifiée par une violation de l'espace aérien iranien et le silence hostile de son radar IFF ?

Peut être plusieurs raisons à la fois et probablement d'autres...

Le fait est que ce nouvel épisode de la confrontation entre Téhéran et Washington révèle une confusion certaine dans les courroies de transmission de l'appareil étasunien tandis qu'on observe une maîtrise calme et confiante de la part des forces de défense iraniennes qui respectent le droit international autant que l'inviolabilité de leurs frontières.

Car selon les sources informées l'armada étasunienne et de nombreuses bases s'étaient mises dans une alerte de combat qui n'a pas pu échapper à des forces de défense et de renseignement iraniennes s'attendant à recevoir leurs frappes.

Je pense qu'il va y avoir du "rififi" du côté du Pentagone qui vient déjà de voir Kanahan son ministre de la défense s'enfuir des les premiers jours de la crise !

Côté USA nous avons donc un coktail explosif d'amateurisme, de mensonge et de folie que Trump hésite à boire... Pour le moment !

Erwan Castel

A suivre...

Articles réference :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.