mardi 5 mars 2019

Retour dans la boue

305

Le printemps montrant le bout de son nez au matin du 5 février 2019

Aujourd'hui, fin de ma 32ème rotation sur le front de Promka, qui fut une semaine à cheval entre l'hiver et le printemps où des ensoleillements printanniers ont joué à cache cache avec les dernières giboulées de neige qu'ils ont aussitôt transformé dans le fond des tranchées en boue, tantôt gelée tantôt gluante, mais toujours glissante.


Mardi 5 mars 2019

Au cours de cette rotation, les échanges de tirs se sont poursuivis entre les lignes à coup d'armes légères d'infanterie, de mitrailleuses lourdes mais aussi de roquettes et grenades autopropulsées, tandis qu'alentour s'intensifiait le retour de l'artillerie lourde ukrainienne, bombardant un jour le secteur Sud de Gorlovka, un autre jour le secteur Nord de Donetsk ou encore la route Donetsk- Gorlovka contre laquelle nos positions sont adossées.

De notre côté nous avons armé notre position de 2 fusils antichars, un grand père de 1944, "PTRS" toujours gaillard et crachant toujours ses 14,5mm (de la même époque) avec précision et son descendant républicain de 2016 un "SHOK" de 12,7mm. Ces fusils à hors normes permettent, à travers les petites lucarnes de tir des casemates, de percer les blindages derrière lesquels se protègent les mitrailleuses lourdes ukrainiennes qui harcèlent à nouveau nos positions depuis ce mois de février. 

75 ans et toujours opérationnel de l'armée rouge à la milice du Donbass
Durant cette semaine, au cours de nos différentes missions, nous avons constaté une croissance nette des activités ukrainiennes, qui ciblaient chaque jour un secteur précis de notre zone, y concentrant le maximum des moyens de leurs avants postes, mais aussi des appuis éloignés comme par exemple le 2 mars où des obusiers ukrainiens de 122mm situés à plus de 10 kilomètres ont bombardé nos positions défendant la route Donetsk-Gorlovka.

Des vehicules blindés ukrops sont également intervenus plusieurs fois dans les provocatrions contre les positions républicaines comme par exemple du BMP 2 (Véhicules de Combat d'Infanterie) et son canon de 30mm caractéristique.

28 février 2019, mitraillage au canon de 30mm par un BMP 2 ukrainien
 d'une position républicaine voisine de "Forteruine" 

Sinon la vie pour les hommes au repos dans l'aile Nord de la position s'est recroquevillée autour de notre vaillant petit poele qui dévore avec un appétit jamais rassasié ses ventrées de bois et charbon, surtout depuis que le froid a refait son apparition depuis samedi, invitant Blin à se porter volontaire pour surveiller dans des postures méditatives et  "H 24" la gueule écarlate de son meilleur ami du moment !


Aujourd'hui, après la relève nous sommes repartis vers la base de Piatnashka (et surtout ses douches chaudes !) tandis que tonnait à nouveau le canon du côté de l'aéroport. 

Et la routine de reprendre le dessus sur les inconnues du front : nettoyage de l'armement, des corps et du matériel, paperasserie et préparation d'un nouveau sac d'alerte, au cas où...


Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.