samedi 3 juin 2017

Quand l'innocence rejoint l'héroïsme

Publié initialement sur Facebook le 2 juin 2017


A l'occasion de la journée internationale de l'enfance, à Donetsk a été inauguré un monument rendant hommage au sacrifice héroïque du jeune Kirill Vladimirovitch Sidoryuk.

Souvent lorsqu'on évoque les héros d'une guerre, on pense aux femmes et aux hommes civils ou soldats qui se sacrifient sur le front dans les combats contre l'ennemi. Mais il y a aussi les désarmés, celles et ceux qui tentent malgré la peur et les destructions de survivre au chaos...

Kirill n'avait que 13 ans lorsque les bombardements ukrainiens se sont abattus sur le village de Butkevitch pendant qu'il accompagnait sa jeune sœur de 9 ans ce jour de novembre 2014. 
Lorsque la grêle d'acier s'abat au milieu des explosions brisant les maisons, les coeurs et le temps, Kirill s'est alors jeté sur sa sœur sacrifiant sa propre vie en la protégeant de son corps pendant l'enfer...


Ce jeune martyr, incarnant à la fois la souffrance et l'héroïsme du Donbass n'est malheureusement pas le seul, et de Donetsk à Lugansk , des croix fleuries bornent les rues et les chemins de cette terre européenne frappée par la cupidité criminelle d'un mondialisme génocidaire...

"Que le souvenir des morts soit la force des vivants"

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Kyrill Vladimirovitch Sidoryuk (21-06-2001 / 09/11/2014)

Source de l'article :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.