samedi 23 avril 2022

L'OTAN pousse la Russie vers la guerre totale

Obusier automoteur de 155mm "Caesar" que l'OTAN, avec la France, s'apprête à livrer à l'Ukraine

Ce jeudi 21 avril 2022, le président étasunien Biden a confirmé l'envoi d'un nouveau paquet d'aides militaires à l'Ukraine d'un montant de 800 millions de dollars, égal au précédent du 13 mai dernier (quand celui du 1er avril n'était "que de" 300 millions...). Au total, au cours de la 1ère année du mandat de Joe Biden, les USA ont fourni 4 milliards de dollars d'aides militaires aux forces armées ukrainiennes. 

A ces aides militaires étasuniennes significatives (qui représentent 75% des aides militaires totales), il faut rajouter (déjà réalisées): 1 milliard $ d'aides polonaises, 800 millions $ d'aides britanniques, 486 millions de $ d'aides britanniques, 250 millions $ d'aides turques, 245 millions $ d'aides estoniennes, 220 millions $ d'aides lettonnes, 170 millions $ d'aides françaises, 60 millions $ d'aides slovaques, 50 millions $ d'aides tchèques, jusqu'à des aides secondaires venues d'Espagne, de Finlande, d'Italie, d'Allemagne, de Norvège, du Japon etc... au total, 31 pays de l'OTAN et du G7. 
Et même l'Union Européenne, lors de la visite à Kiev de Van der Leyen, la présidente de la Commission Européenne, a débloqué une aide de 486 millions $ (450 M€) pour les forces armées ukrainiennes, "brisant un tabou voulant que l'Union ne fournisse pas d'armes à des belligérants" selon les propres mots de Josep Borrell, le ministre des affaires étrangères de l'UE.

En quelques semaines seulement, le budget militaire annuel ukrainien (5.92 milliards de $) a été doublé grâce aux aides militaires de l'OTAN, pour la plus grande joie des marchands de d'armes occidentaux.

Et à ces aides militaires directes il faut également rajouter les aides indirectes comme par exemple ce fonds de 1 milliard d'euros de l'UE pour rembourser les Etats-membres aidant militairement Kiev, ce prêt d'urgence de 2 milliards d'euros de la Banque européenne d'investissement pour les soutenir dans leurs aides ou les chars britanniques cédés à la Pologne pour l'aider à donner ses T72 à l'Ukraine etc...

Entre les "Javelin" et les "NLAW" Biden a promis de
fournir aux forces ukrainiennes 10 missiles antichars
pour chaque blindé en dotation dans l'armée russe.

Mais ce qui est certainement le plus important - et grave - dans cet engagement progressif de l'OTAN dans le conflit ukrainien, ce n'est pas tant le volume financier que la nature des matériels fournis aux forces ukrainiennes. 

En effet alors que la rhétorique occidentale ne cessait de se cacher hypocritement derrière la fonction "défensive" des aides fournies à Kiev ce sont désormais des matériels lourds à vocation offensive qui arrivent en Ukraine pour tenter de compenser et les pertes subies lors des bombardements russes mais aussi l'infériorité technologique des matériels ukrainiens.

Ainsi venant ces derniers jours des pays de l'OTAN, ce sont des chasseurs MIG 29, des hélicoptères, des véhicules blindés (200), des drones d'attaque "Bayraktar TB2" (20), des drones kamikazes "Phoenix Ghost" (120) et "Switch Blade"(600), des systèmes de missiles anti-aérien "Stinger" (1400), de missiles antichars "Javelin" (5000) ou autres modèles (7000), mais aussi des obusiers de 155mm tractés (18) et leurs véhicules, 144 000 obus, 7000 fusils d'assaut, 50 millions de munitions diverses etc... De plus, les USA déploient en Europe 7 avions de reconnaissance électronique supplémentaires "pour prêter assistance aux forces ukrainiennes"..

Autant d'aides qui, selon les déclarations des responsables de la Maison Blanche ce qui seront "probablement décisives dans la nouvelle phase de la guerre dans le Donbass".. 

Un exemple du matériel de l'OTAN arrivant en Ukraine : le blindé 
"Stormer HVM" avec système de missiles sol-air Starstreak (GB)

L'Ukraine quant à elle, ne connaissant aucune limite à sa mendicité agressive a demandé le 12 avril que lui soit livré également des drones d'attaque étasuniens MQ-9 Reaper (30 millions de $ l'unité sans compter les unités de commandement et de radar) et la firme "General Atomics" qui les produit étudie en ce moment la faisabilité juridique d'une telle fourniture.

Aujourd'hui, russes et ukrainiens jouent au chat et à la souris autour de ces aides militaires de l'OTAN qui deviennent dès leur entrées en Ukraine des cibles actives. Ces aides militaires (mais aussi carburant)franchissent les frontières ukrainiennes depuis la Pologne la Roumanie essentiellement entre 23h00 et 05h00 du matin, réparties dans des centaines de véhicules camionnettes et camions civils disséminées sur différentes voies routières et ferroviaires. 

En Tchéquie, un poids lourd civil achemine vers la 
frontière ukrainienne un obusier automoteur de 122 mm
2s1 "Gvozdika", dont les formes très caractéristiques 
transpirent sous une bâche agricole, mais trop serrée. 


Et dans la meute de l'OTAN, le clébard français n'est pas en reste !

Alors que la France était restée jusqu'à présent plutôt discrète sur ses aides militaires à Kiev, se contentant de signaler évasivement en avril "100 millions d’euros de dons de matériels déjà effectués", et certainement à cause des ambitions diplomatiques et électorales du président Macron, ce dernier "s'est lâché" dans un entretien accordé au quotidien régional Ouest-France en annonçant de nouvelles aides françaises substantielles aux forces ukrainiennes entre autres avec des missiles anti-aériens Mistral, des missiles anti-chars Milan et surtout des obusiers automoteurs de 155mm Caesar qui représentent un pas important vers l'engagement de l'OTAN dans le conflit russo-ukrainien.

Le chiffre non confirmé de 12 "Caesar" a été logiquement avancé car il correspond à la première tranche de modernisation du parc d'artillerie français avec le tout nouveau "Caesar NG"  destiné à remplacer le modèle actuel.
L'armée française, dont le budget est une véritable peau de chagrin, ne s'amputerait pas pour autant de 12 obusiers "Caesar" sur les 77 qui sont actuellement en dotation dans ses forces d'artillerie, mais sur son stock de renouvellement et modernisation de son parc d'artillerie pour lequel il prévoit les nouveaux modèles "Caesar NG". En revanche cette aide à l'Ukraine risque d'impacter le contrat d'exportation vers le Maroc puisque ce dernier vient d'accepter les retards de livraisons de Caesar en échange de frais de pénalités et d'une nouvelle commande d'obusiers. 

Cet envoi d'artillerie lourde de 155mm à l'Ukraine est également réalisée par les USA avec 90 obusiers tractés M777 (18 déjà livrés), et les Pays Bas qui vont livrer des "Panzerhaubitze 2000" obusiers automoteurs à chenilles de fabrication allemande réputés pour leur grande cadence de tir (10 coups/ mn) ainsi que des obusiers 155-mm AS-90 (20) que la Grande-Bretagne prévoit de livrer à l'Ukraine.

L'obusier automoteur français "Caesar" mis en service dans les années 
2000 est un des plus performants de sa génération, Autopropulsé par un 
véhicule à roues (6x6 ou 8x8) qui lui confère une rapidité de déplacement 
et de mise en batterie, cet obusier de 155mm est réputé pour sa portée 
(40km) et sa grande précision, notamment avec les obus spéciaux "Bonus",  
obus à détection de cibles et doté de 2 sous-munitions autodirectrices.

Ce qui est certain c'est que un premier contingent de 40 artilleurs ukrainiens est arrivé en France ce 23 avril pour y suivre une formation sur "Caesar" et être opérationnels sur le front ukrainien dès le début du mois de mai. Un effectif qui confirmerait bien le chiffre de 12 obusiers initiaux livrés car il y a 3 spécialistes parmi les 5 hommes d'équipage du Caesar.

Pour info, les contribuables français seront certainement intéressés de savoir que le coût unitaire du "Caesar" est de 5 millions de $, sans compter ses munitions qui coutent pour les munitions spéciales "Bonus" 24000 $ l'obus.

Cette livraison d'armes offensives par la France, et qui est une provocation flagrante vis à vis du Kremlin qui avait stipulé il y a quelques semaines que ce type d'aides militaires lourdes constituerait une ligne rouge à ne pas franchir, intervient comme par hasard après que le Président ukrainien Zelensky ait critiqué la faiblesse des aides françaises et allemandes.

Nous savions déjà le gouvernement français aux ordres de Washington, et nous apprenons aujourd'hui qu'il est même aux ordres de la marionnette ukrainienne de l'OTAN !

Et Macron, qui risque probablement d'augmenter l'engagement de la France dans le conflit russo-ukrainien après sa probable réélection présidentielle de commenter:
  • "Je pense qu’il faut continuer sur ce chemin. Avec toujours une ligne rouge, qui est de ne pas entrer dans la cobelligérance."
Trop tard Manu ! car le jour où un obus français tuera un soldat russe, la France sera de facto co-belligérante aux côtés de la junte atlantiste kiévienne !

Parallèlement à ces aides militaires exponentielles de l'OTAN à Ukraine, les serviles occidentaux poursuivent leur campagne de diffamation hystérique visant à diaboliser la Russie car la principale conséquence recherchée et intéressant Washington est de rendre "de jure"  impossible toute forme de négociation avec le président Poutine, au même titre qu'"on  ne négocie pas avec des terroristes".

La fuite en avant suicidaire occidentale continue donc mais le pire, dans l'indifférence hallucinante des populations européennes prêtes à retourner bientôt vers leurs nouveaux abattoirs en chantant "Slava Ukraina" !

Erwan Castel

Le drone MQ-9 "Reaper" sera t-il la prochaine étape de
l'engagement progressif de l'OTAN dans le conflit ?

31 commentaires:

  1. Peu de gens ( encore moins qu en 1914...) sont conscients de ce qui se prépare.. l aveuglement la bêtise la niaiserie de la plupart des français atteignent des niveaux rarement atteints... ( y compris et surtout chez des enseignants pourtant censés avoir la culture et le recul pour analyser ce qui est à l oeuvre, je ne vous dis pas l état de la jeunesse)... je prévoyais dès passés les 15 premiers jours de la guerre une guerre totale...usa et ue sont trop avancés dans leur déclin et l on sait ce que peuvent déclencher les dernières convulsions d empires en bout de route ce qui est le cas des Usa et de l Ue ( en état de guerres civiles aussi).A mon avis il ne va pas rester grand chose de debout dans l ouest de l Ukraine. C est terrifiant... et les rares personnes lucides sont condamnées à l impuissance.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Erwan,

    Je lis avec intérêt depuis fin février vos billets sur l'engagement de la Fédération Russe en Ukraine.
    Je reste septique sur la stratégie russe qui brille surtout par son absence et par le manque de préparation voire l'amateurisme crasse des forces russes (logistique, tactiques de combat, renseignement,communication...)
    La fourniture d'armes offensives, de conseillers et sans doute déjà de troupes OTANesques aux Ukrainiens va pousser le pouvoir russe dans des retranchements dont on devine les conséquences avec tous les risques d'escalade qui en découlent.
    La Russie va s'embourber en Ukraine au risque de voir le conflit franchir ses propres frontières, les forces ukraino-OTANesques pouvant se sentir "pousser des ailes" devant une armée russe en difficulté.
    Que deviendront alors les populations russophiles du Donbass, de Crimée ?

    A vous lire.

    Sincèrement.

    Un ancien de l'ESM de Coëtquidan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est nulle ton analyse, qui n'est d'ailleurs étayée par aucune source, comme si ton titre pompeux suffisait à justifier tes niaiseries !

      Supprimer
    2. "Anonyme" qui juge "nulle" mon analyse sache que primo comme tout cadeau, l'insulte refusée revient à celui qui la donne, ensuite je suis impatient de lire vos arguties qui m'apprendont si vous refusez de regarder la réalité en face par couardise ou servilité.

      Pour info, un autre décérébré avait qualifié avec les mêmes insultes en avril 2014 mes analyses où je jugeais alors une guerre entre Kiev et Moscou inévitable à terme, suite à l'opération spéciale antiterroriste ukrainienne dans le Donbass commandité par la CIA (jusqU40 Brennan venu à Kiev pour superviser son déclenchement).

      Et ne ne tire croyez moi aucune satisfaction orgueilleuse d'avoir raison lorsque mon expérience, mes connaissances et mon instinct reniflent ce genre de tempête dramatique. Je préférerais mille fois avoir tort et même passer pour un "niais" pour reprendre votre insulte !

      Supprimer
    3. > "la stratégie russe qui brille surtout par son absence et par le manque de préparation voire l'amateurisme crasse des forces russes (logistique, tactiques de combat, renseignement,communication...)"

      euh? il y a une stratégie bien visible au contraire.

      pour le reste:

      - au plan tactique il s'agit beaucoup d'une armée avançant dans un pays où elle est confrontée à beaucoup de guerre urbaine, et de la guerilla.
      Des manuels de l'armée américaine, de la base en Arizona https://www.army.mil/USAICoE , en ukrainien, sur les techniques de guérilla, ont été retrouvé à Marioupol notamment.

      - renseignement et coms: la première semaine a consisté à détruire des sites militaires, centres de commandements, dépôts, stocks, et les tirs permanents de missiles sur des cibles entrepôts et logistiques continuent.

      Je trouve qu'ils avancent même plutôt bien dans la mesure où ils ne procèdent pas par tapis de bombes et frappes de saturations tuant tout en dessous.

      > La Russie va s'embourber en Ukraine au risque de voir le conflit franchir ses propres frontières, les forces ukraino-OTANesques pouvant se sentir "pousser des ailes" devant une armée russe en difficulté.

      il y a un reste d'embourbement autour de Kramatovsk, mais l'idée que l'OTAN envahisse la Russie est farfelue dans la mesure où mis à part des ukrainiens endoctrinés et avec une nouvelle armée à former d'ici l'été, ce ne sont pas les norvégiens, finlandais ou baltes qui vont franchir la frontière.
      Par peur de voir leurs villes détruites et partie de leurs pays par frappes nucléaires.

      La faiblesse de l'OTAN est la multitude de petits membres qui séparément ont tout à perdre. Les Etats-Unis frapperaient massivent la Russie dans le cadre OTAN si celle-ci détruit au hasard, Oslo ou Tallinn, mais au premier chef, ni à Oslo ni à Tallin, ils ne veulent être vitrifiés en premier.

      Supprimer
  3. Ces monstres sont en train de mettre ce dingue de zelensky à la tête de l' Europe !! Et tout le monde ferme sa gueule !! Force et Courage à nous tous.
    Force à vous. Merci Erwan. À vos côtés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le monstre qui a déclenché ça en faisant passer la frontière à ses chars, c'est Poutine.
      Le reste, c'est de la flûte propagandiste.

      Supprimer
    2. Fabien, on ne peut juger un histoire en choisissant une date évènementielle récente qui arrange une seule version des faits. Cette guerre a déjà fait 15000 morts entre 2014 ey fevrier 2021 . Alors prenez du recul chronologique et de la hauteur géopolitique avant de juger

      Supprimer
    3. Je ne crois pas que l'Ukraine est envahi un pays, elle a défendu son territoire face à un séparatisme agressif aidé et armé par la Russie.
      L'amputation de la Crimée a déjà été un signal d'alarme terrible pour les Ukrainiens et l'ensemble de la communauté internationale. Ceux qui poussent à un conflit généralisé, ce sont les russes et non l'OTAN, d'ailleurs concernant les armes livrées à l'Ukraine, l'Europe à le droit de prendre des contre-mesures licites contre celui qui viole extrêmement gravement le droit international en envahissant un pays voisin.
      Donc je persiste à dire que la Russie est responsable de cette escalade et que l'épouvantail OTAN l'arrange bien dans ses visées expansionnistes vers la mer d'Azov. Le but de guerre est la, sous nos yeux, le reste c'est de la communication et des gesticulations diplomatiques. La Russie sait très bien ce qu'elle fait, et elle s'y prépare depuis longtemps.

      Supprimer
    4. Amputation de la Crimée : 1954 lorsque Kroutchev la détache de la Russie pour l'Ukraine

      L'Ukraine défend son territoire : Depuis quand on défend son territoire en le bombardant depuis 2014 avec son aviation, ses chars de combat et son artillerie ?

      Visée vers la mer d'Azov : ? La Russie est riveraine de la mer d'Azov depuis le 15e siècle et de la mer Noire depuis qu'elle l'a libéré des occupants ottomans au 17e siècle

      Violation du droit international : Le droit international n'est respectable que collectivement et non selon les intérêts particuliers du moment . Le coup d'Etat du Maïdan et son ingérence étasunienne sont une violation du droit international tout comme l'attaque contre la Serbie, l'Irak, la Syrie, la Libye, la création du Kosovo, l'occupation des fermes de a Sheeba ou la Cisjordanie, l'amputation de Mayotte des Grandes Comores etc. l vous en vouez d'autres ?

      Persistez comme bon vous semble mais une guerre ne tombe pas du ciel par hasard, elle est motivée par la peur, l'intérêt ou l'Honneur, les trois étant valables pour le cas présent et d'autant plus que l'Ukraine est depuis la fin du 18ème siècle un enjeu existentiel pour la Russie qui n'a commis qu'une seule erreur : de n'avoir pas frappé plus tôt, dès le Maïdan et d'avoir cru aux signatures ukrainiennes, allemandes et françaises au bas des accords de paix de Minsk. Il suffit simplement de lire les rapports de l'OSCE pour comprendre que les engagement internationaux (ns sommes toujours d le droit international) n'ont jamais été respectés.

      toute patience a ses limites et celle de la Russie dure depuis le sommet de Bucarest (2008) 14 ans a patienter je trouve que c'est pas mal (Washington n'a pas attendu 14 jours au moment des missiles de Cuba)

      Le problème est que plus on patiente, plus on recule contre le mur et lorsque la réaction s'impose elle est radicale !

      A bon entendeur salut !

      Supprimer
  4. Un tir nucléaire tactique pour chaque nœud ferroviaire autoroutier à la frontière ukraino-polonaise, ça refroidit.

    Les nazis ukrainiens se battent pour les adeptes de "la ressingularisation des individus et des groupes" (french theory), l'archipel de Fourquet division assurance-vie des super-riches, le lumpenprolétariat dealers rappeurs adorateurs du fric comme bobo, la grande métaphysique woke basée sur la couleur et l'utilisation du trou du cul, pas gênante pour l'oligarchie, comme ne l'est pas non plus l'écologie (la Porsche hybride de 700cv nvlle sainteté du riche).

    «L'immigration fait baisser ainsi les salaires, et dégrade la condition morale et matérielle de la classe ouvrière [...] une classe ouvrière divisée en deux camps hostiles, les prolétaires anglais et les prolétaires irlandais [imaginez avec musulmans/chrétiens] Le SECRET de l’impuissance de la classe ouvrière anglaise [souchienne], en dépit de son organisation [...] grâce auquel la classe capitaliste maintient son pouvoir. Et cette classe [Soros] en est parfaitement consciente »
    Marx, lettre à Meyer et Vogt, 1870

    "Divide et impera" en Syrie, au Boobaland...

    RépondreSupprimer
  5. Il n'y a pas si longtemps (moins d'une décennie et encore) la Russie apportait différentes formes de soutien aux talibans afghans, notamment par la fourniture d'armes.
    Plus récemment Moscou, craignant des incursions de jihadistes afghans depuis la prise de Kaboul par les talibans, avait annoncé la livraison prochaine d'armes et hélicoptères aux pays frontaliers de l'Afghanistan.
    C'est le "jeu". Certes "dangereux" mais un jeu où les intérêts prennent le pas sur le bon sens. Il en a toujours été et il en sera toujours ainsi. Tout est pourri, et de partout !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Erwan. On est mal barrés. Que le poleshift arrive rapidement pour nettoyer toute cette crasse mondiale.

    RépondreSupprimer
  7. Complètement tarés.
    Tarés.
    Tarés.

    J'ai pas signé pour ça bordel.

    Et on risque d'en reprendre pour 5 ans.

    L'occident est mort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me suis fait jamais d'illusion sur l'Occident qui est un "machin" fondé au départ sur un socle idéologique fantasmé et une dictature de la pensée unique chrétienne. toute chose est cyclique et l'Occident doit enfin crever (tout en nous laissant un héritage culturel remarquable). Le danger est que cette pensée occidentale a tenter depuis 2000 ans de trépaner les peuples de leur héritage civilisationnel européen, celui des grecs, des celtes, des germains, des slaves et des scandinaves et que nous risquons de voir disparaître "le bébé avec l'eau du bain", l'Europe dans le naufrage de l'Occident... tout comme la Russie faillit disparaître dans l'effondrement (lui aussi inévitable) de l'URSS.

      Macron dont je prédisais en novembre sa réélection à 60% est la conséquence finale de cette amnésie racinaire des peuples d'Europe que 2000 années de fantasmes identitaires, qu'ils soient religieux, politiques, économiques ou culturels ont complétement fait oublier et leur socle civilisationnel réel et leu sens commun populaire.

      Nous entrons dans l'ère d'un nouveau chaos mais cela n'est pas un problème historique car nos mythologies (pour ceux qui ne les ont pas oublié) nous enseignent bien que tout est cycle et finit mais aussi commence par le chaos.

      Et de l'Occident ne restera peut être dans quelques secondes géologiques que ces cathédrales de pierre et pour cause car elle furent, contrairement à la vanité des princes et des clercs qui les ordonnèrent, bâties par des guildes anciennes qui nous ont transmis les vraies sagesses de l'Univers et des dieux... Il suffit de lire leurs livres de pierre éternels.

      Supprimer
    2. Nous sommes assez d'accord mais peu nombreux puisque de nos (derniers ?) jours le déchiffrage des livres de pierre et surtout le nombre des déchiffreurs tient sur les doigts après avoir prêtée la main de fatma avec confiance et oublié de les recompter :
      Avant Hier le pontifex Constantin faisait réécrire la totalité du corpus faisant vénérer cruxis, et les trois points a la crème - au lieu du retour au message moïsiaque avec quelque chose commençant par bereshit bara elohim ... ( au commencement "Nous le déesses de l'hamonie" et en 10 règles et c'étais trop ! )
      - & aujourd'hui la plupart ont fini par préférer adorer la seringue selon les nouveaux satrapes mécanistes d'une trinité fatale Lavoisier/ Pasteur/ Freud " rien n'est super, tout est crédo/trauma " mais sans fantaisie "please"
      - la première catharsis consiste d'abord a rire devant les constellations avec la valse des formes dans cet espace intérieur/extérieur ou chaque peuple premier a gardé une petite part de la recette pour accéder a la conscience
      - "la nature est un temple ou de vivants piliers" ré-enchante l'un dans le multiple ou l'inverse , en vue "d'Asgard" "Avalon" ou les iles Pong laï avec quelques bâtons pour apprendre a lire/compter sur l'Infinie... mais surtout le moins possible de croix ...

      Supprimer
    3. Tout d'abord, merci pour cette réponse.

      Ma candeur provient probablement de mon premier réel investissement moral quotidien dans un conflit armé. Lybie, Irak et cie, je savais déjà que ce n'étaient pas des guerres justes et que tout cela n'était que mascarade, mais aujourd'hui, ce sont des douzaines d'heures passées à suivre cette affaire, notamment en dernière date par l'intermédiaire du monumental documentaire "Roses have thorns".

      C'est juste que je me dis que je ne dois pas tout savoir, qu'il doit y avoir une contrepartie abominable cachée par les donbassiens tellement le creusage du sujet abonde de cascades d'immondices euro-américaines, qui vont tellement à contretemps de la logique qu'on finit par s'inventer des prétextes pour ne pas voir la réalité, la RPL et RPD qui doivent cacher des crimes atroces etc... Mais à la fin, le juge de paix, ce sont les bombardements civils, les corps démembrés, les flaques de sang dans son propre jardin pendant qu'on cultivait son potager. Et c'est là que les choses se remettent en ordre.

      J'admire ceux qui, comme vous Erwan, parviennent à surmonter cette impuissance morale en face de la décomposition, mais c'est aussi, je suppose, la rançon du bon sens et de l'expérience. Quand on voit des proches qui s'émeuvent de "l'envahissement" et qui dans le même temps te demandent l'intérêt de celui-ci, tu vois l'immensité de la montagne qui te fait face. Mais hésiter entre le vote Pécresse ou Macron, ça résume peut-être déjà le problème.

      Cette actualité fait cependant évoluer,. C'est vrai qu'elle donne l'impression d'une fin du monde quand des millions d'années peuvent déjà témoigner d'exterminations multiples, qu'elles y ont survécu, que le cycle recommence et qu'on doit sortir un peu de l'émotion pour se dire que le présent n'est pas seul au monde. C'est juste que, pour reprendre le colonel Kurtz: "Il n'y a rien que je déteste plus que le mensonge".

      J'arrête ici mes élucubrations.

      Merci pour toutes ces infos. Et même si j'ai parfois l'impression que cette opposition à Moreau tient de la posture et que je n'adhère pas forcement au point de vue civilisationnel développé ici, je trouve un combat juste envers une population qui n'a pas à souffrir de la folie furieuse et déréglée de tout un pan politico-financier de notre planète.

      Supprimer
    4. Merci pour votre commentaire. Quant à Moreau ce n'est qu'un imposteur et un magouilleur obsédé par le profit personnel jusqu'aux délits d'initiés, népotisme, et trahisons professionnels. Ce type dont les analyses sont soumises à ses fantasmes d'adolescent attardé est politiquement un crétin qui croit encore que le domaine du Politis" est une bipolarité horizontale entre la gauche et la droite alors que la véritable lutte a été et est toujours verticale entre l'élite et son étatisme absolutiste et les peuples et leurs divisions organisées. Mais pour un faquin de son espèce admettre cela serait tirer une balle dans le pied de son libéralisme communautaro-centré. Ses discours mièvres sur la Fédération de Russie ne sont léchage de cul d'un courtisan, devenu poutinolâtre par pure cupidité. Mais surtout mon acrimonie tient du fait qu'il me calomnie depuis 8 ans en cherchant à me nuire gravement jusqu'à vouloir me faire expulser de Russie.

      Dommage pour lui car j'ai la patience du serpent

      Dès la fin du conflit je publierai un dossier argumenté sur cette bande d'insectes rampants (Moreau Brayard Néant) leurs relations maintenues avec les services français et leurs idiots utiles.

      Supprimer
    5. Pour finir je pense que vos remarques soulignent bien la complexité des événements, des idées et des vérités qui sont nécessairement multiples et non pas manichéennes comme l'Occidentalisme qui cherche à nous imposer sa vision bipolaire du Monde. Perso je me refuse a fréquenter les nouveaux princes de Monde toujours pourri, y compris ceux de la DNR qui sont très loin de leurs portraits propagandistes. Seul le peuple compte et c'est pour cela que je me refuse depuis 30 années à toute ambition professionnelle ou personnelle. Je me contente d'être un observateur et parfois un acteur des événements vécus,

      Trop de personnes accordent de l'importance aux pouvoirs superficiels, aux fantasmes idéologiques dans une servilité hallucinante. Je crois pour ma part que si la guerre n'était pas aux portes de la cité, je me battrai alors contre ses ennemis intérieurs avec la même ardeur car comme vous je hais le mensonge autant que les certitudes

      Peut-être ne suis-je qu'un rebelle...

      Supprimer
  8. Pourquoi n'entend t'on pas parler des S300 et S400 ? Sont-ils absents ou inefficaces ?

    RépondreSupprimer
  9. Bah... y a mieux en perspective pour les ukrainiens:

    https://avia-pro.net/news/ssha-peredadut-ukraine-kompleksy-m142-himars-s-dalnostyu-do-500-kilometrov

    lance-missile de 500km de portée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, mais ce ne sont effectivement que des perspectives, voilà pourquoi je n'en n'ai pas fait mention ici, et il y en a des pires comme par exemple la livraison de missiles Tomahawk à l'Ukraine. E tout cas, merci pour le lien.

      Tout cela confirme que la Russie a une urgence à stopper ces aides de l'OTAN ax forces de Kiev

      Supprimer
    2. Je parlais pour les Russes. Pourquoi n'utilisent ils pas leurs S300 ou S400 ?

      Supprimer
  10. J'esspère que les petits français amourteux fous de Macron sont prêt à affronter les missiles hyperssoniques de la Russie. Sommes nous enguerre avec la Russie ? Pourquoi 50 officiers supérieurs français sont coincés à Marioupol avce les milices nazies AZOV qui tirent sur les Ukrainiens. Tous cela ris que de se terminer très mal pour la France et les Français. Cacher la faillite financière du mondialisme et du libéralisme outrancier par une guerre, c'est la preuve que les occidentaux n'ont plus aucune solution et qu'ils ont choisi le suicide pour leur peuple surtout pour les peuples européens, la France en tête.

    RépondreSupprimer
  11. Il y a un enjeu autour de l'expression "opération militaire spéciale". C'est ce que j'ai saisi à l'écoute de Rachid Achadi et Karine Béchet-Golovko.

    Le choix de cette expression, plutôt que celui de "guerre" présente cet avantage qu'il donne théoriquement la possibilité aux russes d’arrêter leur opération quand ils le jugeront utile, sans avoir à négocier un traité de paix.


    Mais l'expression "opération spéciale" présenterait un grand désavantage, bien réel celui-là : les militaires contractuels, non encore engagés, ont la possibilité de mettre fin à leur contrat sans encourir l'accusation de désertion. Le niveau des pertes russes en hommes est donc une information stratégique : sur ce sujet la propagande ukrainienne est à destination de leur population et des occidentaux mais aussi des contractuels russes. Si le combat devait se transformer en une boucherie sans perspective, les non-renouvellements de contrat risquent de se multiplier.

    A moins que Poutine ne déclare l’état d'urgence... (comme le souhaite Achadi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a peut être une différence entre "opération militaire spéciale" et guerre. La guerre implique une mobilisation totale de la société: économie de guerre, conscription, état d'urgence.. Mais il ne faut pas se voiler la face, la guerre est bien là. Elle est totale pour les Ukrainiens, pas encore pour les Russes qui n'ont pas déployé tous leur moyens et dont le territoire n'est actuellement pas en danger. Mais si le conflit s'éternise et que l'acheminement des armes de l'OTAN n'est pas stoppé, la Russie aura t'elle d'autres choix que celui de passer à un niveau supérieur de violence ? Je constate que depuis 2 mois nous sommes toujours dans une phase d'escalade du conflit et cela ne semble pas s'arrêter.

      Supprimer
  12. il va falloir se décider à détruire sur plusieurs kilomètres les routes venant de Pologne et de Roumanie. Tant pis pour les civils, mais entre 23h et 5h il n'y a sans doute que des convois militaires. Les ponts sur le Dnièpre.

    Une question qu'on peut se poser est si l'idée est de maintenir un front permanent, à savoir pas de paix signée, et tentative de récupérer les territoires perdus par pillonages de saturation.Auquel cas il faudra bien raser Kiev de la carte, pour que les ukrainiens disent stop. Et Lwow pour faire peur aux polonais.

    RépondreSupprimer
  13. les vrais enjeux provisoires d'un monde déjà globalisé , ou la plupart ont oublié le bon sens.
    Ca y est la franchouillerie, est a la même "bidenérie" US au "crocodile". Au delà du poker truqué perdant-perdant le système étais hors contrôle :
    - incapable de recycler ses pires déjections ultimes : ceux qui sont au commande et leurs crédos en injection fatales et ou le plan matériel ne suit que sa projection SS-scato à la belle epinale pieuse :
    " pédaler sans selle entre peripatétichiennes et bétonneurs , réinventeuses de la ligne Maginot et canon de 75, la seringue dans le fion et sans "manufrance" - elle est bonne leur beuh !

    Aux usa 26 gouverneurs d'états ont commencé a faire sécession. Ce mouvement va se poursuivre avec les ressources raréfiées avec la prolifération des décérébrés du wokisme .


    la plus aboutie de toute les asymetries suicidaires contre la création/nature avec le culte de la seringue pour faire devenir toutes les creatures des OGM sous terraines ou d'une matrice ou le vrai grand reset signifie "french boot" ...

    A l'image de ces termites nazis d'Azovstal comme avatar des démons du monde souterrain et autres larves de créatures scato/nécrophages - temps de survie estimé ?
    Retour vers l' Age de pierre ? au moins quand il avais encore des grandes étendues naturelles et qui ne resteront qu'en Sibérie et encore ...
    Au fait incident sur une centrale , quand il en a 50 ca fait quoi ?

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour
    J'essaie de suivre ce conflit de façon objective ce qui est impossible avec nos médias. Pour moi ce conflit impossible va durer. C'est une aubaine pour les USA et l'aboutissement de leurs politique depuis des années. les ukrainiens en chair à canon, les européen en bonne dinde à plumer les USA à la manœuvre. Mais c'est une guerre Russo/Américaine. Pour moi le conflit est avant tout économique comme les objectifs. pour les USA détruire la Russie en temps qu'opposant et surtout s'accaparer ses richesses. Mettre la pression sur les Chinois. Les Russes ont toutefois répondu avec la seule réponse que les USA n'ont jamais accepté de personne, ce qui me fait penser que nous allons vers des lendemains terribles, donc les russes ont mise en cause la domination du dollars en demandant le paiement en roubles adossés à l'or. cela est un cas de Cassus Bellis pour les USA. Donc les jours qui viennent devraient nous apporter la réponse d'autant qu'avec la réélection de Macron les USA ont leur toutou à dispo.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  15. Post repris sur mon LiveJournal https://andresbryant.livejournal.com/159670.html L'absence de structuration de maquis antinazis hors du Donbass et l'apparente abscence de suite à la Déclaration publiée fin février de la création d'une Ukraine Fédérale Démocratique, m'inquiète pour la suite

    RépondreSupprimer

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.