samedi 25 janvier 2020

Intensification des tirs ukrainiens

Echange de tirs sur un blok post (photo d'archives) 
L'escalade militaire observée sur le front du Donbass continue d'embraser l'ensemble des 460 kilomètres de cette ligne de front où depuis près de 6 années les belligérants s'affrontent régulièrement depuis leurs positions enterrées respectives. 

Depuis le 13 janvier, à peine la trêve des fêtes de fin d'année et Noël achevée, les provocations de l'artillerie ukrainienne ont réengagée une escalade militaire quotidienne et meurtrière, obligeant cette semaine nos forces de défense républicaines a riposter sur les positions identifiées responsables de ces tirs. L'aggravation de la situation militaire connait donc un crescendo inquiétant, au cours duquel les forces ukrainiennes n'hésitent pas à réutiliser leur artillerie lourde (théoriquement "retirée" du front selon Minsk) et même de bombarder des quartiers résidentiels en pleine journée. Et les échos des bombardements ukrainiens de ce mois de janvier 2020 surprennent à nouveau le coeur des cités du Donbass, comme à Donetsk depuis 2 jours par exemple :

"Ça fait longtemps qu'on n'avait pas entendu (les tirs) comme hier, 
ce qui nous rappelle immédiatement les années 2014-2015"
(commentaire d'une résidente de Donetsk 24 janvier 2020)

Aujourd'hui, alors que le nouveau pouvoir politique ukrainien semble s'être endormi sur ces belles promesses de paix, les forces ukrainiennes ont continué leurs pressions sur le front du Donbass comme ici par exemple dans le secteur de Dokuchaievsk, petite ville minière située à environ 30 kilomètres au Sud de Donetsk et dont voici 2 très courts témoignages filmés par des résidents civils. :

Dans l'après midi, les tirs de l'infanterie ukrainienne 
sont rejoint par ceux de ses véhicules blindés (BMP1).
Vers 20h00, les tirs ukrainiens ne faiblissent pas
(Tirs de mitrailleuses lourdes et canons de 23 mm)

Pour ne pas être soupçonné de faire de la propagande mensongère pro-russe je partage ici la carte de l'OSCE des violations du cessez le feu relevées par les observateurs internationaux durant la journée du 24 janvier 2020. On peut y voir clairement que la majorité des "arrivées" sont du côté des républiques du Donbass et certaines en nette profondeur par rapport à le ligne de front militaire.

On peut observer ici que si la République de Donetsk voit la quasi totalité de sa ligne de front s'embraser, celle de la République Populaire de Lugansk, plus au Nord est limitée au secteur de Kirovsk et celui de la "piste Bahmutka"
Sur cet extrait de la carte, les concentrations immédiatement au Nord de Donetsk correspondent au front de Yasinovataya, celles plus au Nord, au front de Gorlovka et celles au Sud à celui de Dokuchaievsk
Les pertes et les destructions continuent côté républicain où la population vivant à proximité du front s'est à nouveau réfugiée dans ses caves comme aux pires moments des années 2014-2015. Reste à savoir si l'escalade initiée par Kiev va se poursuivre et quel est le point maximal tolérable avant un rupture de cette guerre statique de positions qui pour le moment tiennent toujours face aux attaques ukrainiennes.

Erwan Castel





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.