mercredi 9 novembre 2016

La victoire de Trump sous les canons de Kiev

Une ligne de front du Donbass de plus en plus tendue 

Évacuation des civils bombardés du village d'Oktyabr dans le Sud de la DNR
Dans le Donbass, même si au vu de sa volonté d'apaiser les relations entre Washington et Moscou, la population accueille avec le sourire la victoire de Trump dans la course à la Maison Blanche, personne ne crie pour autant "hourra" dans les quartiers bombardés du Donbass car rien ne prouve que la politique de Kiev vis à vis des Républiques de Donetsk et Lugansk soit sur le point de changer, et le risque de voir se déchainer encore plus l'armée ukrainienne est même une probabilité forte.

Car d'une part l'équipe Obama qui a initié le Maïdan et soutenu fidèlement le gouvernement Porochenko jusque dans ses folies criminelles les plus génocidaires, est toujours aux commandes et qu'avec ses marionnettes kiéviennes elles peuvent tenter le tout pour le tout dans les prochaines semaines et transmettre à l'équipe républicaine montante un "fait accompli" indélébile.

Et quand bien même, Trump n'est pas un magicien qui peut stopper d'un coup de baguette magique une stratégie qui ressemble plus à une avalanche chaotique incontrôlable qu'à une politique raisonnée et prudente. Les points positifs déjà acquis sont que la défaite de Clinton est un choc pour les gouvernements néoconservateurs d'une Europe asservie à la banque mondialiste et à la botte de l'OTAN, comme la France, l'Allemagne, la Lettonie et l'Ukraine pour ne citer que ces 4 laquais dépités qui poussent depuis les résultats du scrutin des cris d'Orfraie. Enfin la défaite la plus importante est certainement celle de ce 4ème pouvoir, ce système médiatique entièrement asservi à la ploutocratie mondialiste et dont le monopole propagandiste hyper subventionné n'a pas réussi à influencé la pensée des électeurs américains... 


Sur le front du donbass, ces derniers jours, l'artillerie ukrainienne a redoublé ses attaques sur l'ensemble de la ligne de front du Donbass et pendant la journée et la nuit du 8 novembre la République Populaire de Donetsk a du faire face à de violantes attaques menées sur l'ensemble de son front depuis Le secteur de Kominternovo au Sud jusqu'à celui de Gorlovka dans le Nord.

L'armée ukrainienne pendant cette journée a commis plus de mille violations du cessez le feu ! (1072) avec notamment 392 obus de mortiers de 82 et 120 mm, 112 obus d'artillerie de 122 et 152 mm et six tirs de chars de combat. 

Les attaques ukrainiennes ont commencé plus tôt que d'ordinaire, vers 18h00 en soirée et se sont poursuivies jusqu'au milieu de la nuit vers 01h00 du matin, Les tirs de l'artillerie ont été accompagnés par ceux des véhicules de combat d'infanterie et des armes collectives d'infanterie comme des lance grenades automatiques les mitrailleuses et les lance roquettes antichars.

Des civils ont été blessés dont une femme de 67 ans résidant à Dokuchaievsk (Sud de Donetsk) qui a reçu des éclats d'obus à la poitrine et l'avant-bras gauche. De nombreuses maisons ont été gravement endommagées notamment à Zaitsevo (Nord Gorlovka) Trudovsky (Sud Ouest Donetsk) et Dokuchaievsk (voir vidéos ci après) 

Aujourd'hui 9 novembre, dans le Sud de la République, devant l'intensité des bombardements les autorités ont du procéder à l'évacuation d'urgence des résidents du village d'Oktyabr situé près de Kominternovo.suite à des bombardements réalisés dans la journée du 9 novembre sous les yeux d'observateurs de l'OSCE !


A noter que dans le secteur de Volnovakha (Entre Donetsk et Mariupol un avion de chasse de type Sukhoï a été observé volant à 12 km de la ligne de front, ce qui constitue également une violation des accords de Minsk qui interdit aux aéronefs et drones de combat d'opérer à moins de 30 km du front.

Passage du chasseur à 0'13"

Les attaques ukrainiennes enregistrées au cours des derniers jours ont été particulièrement virulentes et plusieurs témoins civils et militaires habitués à vivre à proximité des combats depuis 2014 affirment avoir entendu des détonations d'armes nouvelles et probablement étrangères à l'arsenal russe habituellement utilisé de part et d'autre du front.

Ces attaques coincident avec l'arrivée sur de nombreux secteurs du front de volontaires du Prayvi Sector et de mercenaires étrangers signalés en face de Lugnask mais aussi dans le secteur de Gorlovka et à l'Ouest de Donetsk.

Voici une vidéo édifiante de la situation actuelle 
du front du Donbass, ici sur le front de Dokuchaievsk, 
nuit du 8 novembre (écoutez les 2 dernières minutes)  

Et au matin, le bilan des attaques de la nuit commence... 

... Tandis que les combats continuent avec intensité 

Tandis qu'à Kiev les ukrops espèrent que Trump poursuivra la politique de soutien militaire et financier à l'Ukraine engagée par son prédécesseur, sur le terrain leur armée continue ses attaques de plus belle contre la population du Donbass et à Minsk la énième réunion du groupe de contact qui se déroulait aujourd'hui constate une nouvelle fois l'impasse dans laquelle sont les négociations qui ressemblent de plus en plus à une farce tragi-comique de mauvais goût. 
En effet non seulement Kiev, qui a repoussé aux calendes grecques la réalisation d'une nouvelle feuille de route, a tout simplement ignoré avec mépris la demande exprimée par les représentants de la DNR de procéder à la libération des prisonniers blessés ou gravement malades selon le protocole d'échange bilatéral définit par les accords de Minsk. La prochaine réunion du groupe de travail est prévue pour le 23 novembre prochain.

Au moment où je termine ce court rapport de situation, les détonations de l'artillerie retentissent à nouveau sur toute la périphérie de Donetsk de Trudovsky à Yasinovataya et plusieurs déflagrations de gros calibre accompagnées de rafales de lance-grenades automatiques viennent de frapper à l'instant le quartier d'Oktyabrsky qui retenait ce matin mon attention...

Un changement de direction au cours des prochains mois est malheureusement peu probable et ne fera que confirmer que si Trump est à priori plus applaudi que Clinton du côté du Donbass il n'en reste pas moins qu'un "moindre mal" qui n'est pas prêt de résoudre ce lent génocide du Donbass engagé par les occidentaux en 2014...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Sources de l'article 

- Stalkerzone
- Mediarepost




 *
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 
Erwan






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.