lundi 24 août 2015

Entretien avec Emmanuel Grynspan

Sous le feu de la propagande...

La guerre moderne est plus que jamais une guerre de l'information, la légitimité de la politique dirigée par la finance internationale ne dépendant quasi uniquement que des médias contrôlés par cette dernière...

En France, les médias sont devenus pour la grande majorité de serviles organes de propagande d'une stratégie qui protège les intérêts militaro-industriels d'un système qui les maintient économiquement en vie, et lorsqu'on accueille un journaliste travaillant pour l'un deux, on prend le risque d'être victime d'un véritable détournement diffamatoire de la part des rédactions aux ordres de la partialité occidentale (voir par exemple le reportage de la RTBF réalisé en février 2013, le lien : ICI)

Si la censure, voire les expulsions et incarcérations de journalistes sont monnaie courante du côté ukrainien, en revanche la politique de communication de la République de Donetsk défend le principe de la liberté de la presse et met un point d'honneur à accueillir tous les médias sur son territoire.

C'est dans cet esprit que j'ai accepté de rencontrer Emmanuel Gryspan et son équipe. Fort des expériences précédentes j'ai accepté de me prêter au jeu des questions avec méfiance, mais rapidement, un sentiment de confiance s'est instauré avec l'équipe de journalistes, et le résultat semble effectivement confirmer leur professionnalisme plutôt rare dans ce métier, et qu'il est important de souligner d'autant plus que cette presse est généralement pro-occidentale et russophobe.

Erwan Castel





Source de l'article :

JDD du 23 aoüt 2015, le lien : ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.