dimanche 10 mars 2019

Nouveau foutage de gueule de Kiev


Depuis l'application de la dernière trêve il y a 2 jours, plus de 400 violations ukrainiennes du cessez le feu ont été enregistré par les observateurs internationaux déployés sur le front du Donbass (380 violations, dont 56 obus en république de Donetsk, 30 violations dont sept obus en république de Lugansk) 

Il aura fallu 7 heures de négociations par vidéo conférence pour que les participants du groupe de contact chargé de piloter l'application des accords de paix signés à Minsk conviennent d'une nouvelle trêve dite "de printemps" officiellement en vigueur à partir du 8 mars 2019, 00h00 (01h00 heure de Moscou et des Républiques du Donbass)...

...et il n'aura fallu que quelques minutes pour que cette énième trêve (qui intervient elle même au sein d'un "cessez le feu") soit violée par les forces armées ukrainiennes, lesquelles depuis le mois de février ont entamé une recrudescence meurtrière de leurs pressions offensives sur le front.

En effet, pas plus de 5 minutes après le début officiel de cette trêve de printemps, les forces de Kiev ont tiré avec des armes légères mais aussi des lances roquettes et des mortiers sur des positions et des maisons d'habitation de la République Populaire de Donetsk.

Habitations civiles touchées par des bombardements le 9 mars à Gorlovka

Armes automatiques, mitrailleuses, mais aussi mortiers et véhicules blindés, autant d'armes prohibées par ces mêmes accords de Minsk ont donc, encore et toujours résonné sur la ligne de front comme autant de provocations lancées par Kiev et d'expressions de ne pas vouloir respecter cet accord de paix international pourtant signé par deux fois en septembre 2014 et février 2015.

Et sur les premières lignes de défense républicaines, les miliciens continuent de tomber dans l'indifférence générale.

Aujourd'hui le nom Minsk résonne dans les coeurs de celles et ceux qui tentent de survivre depuis 5 ans sur le front du Donbass comme une insulte profonde à leur dignité et leur intelligence. Prétendre y faire encore référence aujourd'hui revient à cautionner la stratégie criminelle engagée par les sbires de Washington dans le Donbass.

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.