mardi 13 décembre 2016

Les collines héroïques

D'une guerre à une autre, les héros ne meurent pas !


Le 8 décembre 2016, sur la crête de la vague des flash-mobs qui relie les communautés russes du Monde entre elles, la petite ville de Snijne (République Populaire de Donetsk) a rejoint ce qui est en train de devenir une tradition, en rendant hommage aux héros tombés en défendant la colline de Saur Moghila pendant la "Grande Guerre Patriotique" contre les divisions allemandes et à nouveau en 2014, contre les divisions ukrainiennes...

Ce sanctuaire historique réveillé par les vents de l'Histoire pendant l'été 2014, a vu une section de miliciens faire honneur à leurs grands anciens tombés 70 ans plus tôt pour défendre cette terre noire du Donbass dont l'Histoire est écrite en lettres de sang depuis des siècles.

A Snije (République de Donetsk) le 8 décembre 2016
"На безымянной высоте" - 2016

Aujourd'hui le sanctuaire de Saur Moghila n'est plus qu'un champ de ruines témoignant de la violence  des assauts de l'armée ukrainienne qui pendant 2 mois a tenté en vain de faire sauter ce verrou qui fermait le chaudron Sud dans lequel un corps blindé de 3500 hommes avait été piégé dans son offensive par les milices républicaines. 

Si les citoyens de Snije ont choisi la chanson populaire " Les hauteurs sans nom", c'est pour le thème patriotique qu'elle évoque mais aussi pour l'étrange similitude entre les faits qui l'ont inspiré et la page d'Histoire écrite en 2014 à Saur Moghila.

En effet, la chanson fait référence à un combat défensif héroïque mené en septembre 1943 par une section de l'Armée rouge accrochée sur une colline  près du village biélorusse de Rubezhanka dans la région de Kalouga. Cette unité commandée par lieutenant Eugène Poroshina et forte de seulement 18 hommes a défendu le temps nécessaire ce point d'appui vital pour l'offensive russe, subissant les assauts ininterrompus de plus de 500 allemands appuyés par des avions, de l'artillerie et des chars d'assaut. Seuls 2 soldats survivront à l'enfer de la bataille, après avoir défendu ce , de 224 mètres jusqu'à la dernière cartouche. 

Dans le Donbass, à Saur-Moghila (le "Mont Tombe"), c'est aussi une section qui va défendre jusqu'à la dernière cartouche les 277 mètres d'une petite colline mais dont l'importance stratégique justifiait également leur sacrifice. Ici aussi "Medved" le chef de section est tombé au milieu de ses hommes après avoir défendu la colline jusqu'à la dernière cartouche. Les semaines de résistance héroïque de cette poignée de volontaires un peu plus de 20 hommes) a permis aux forces républicaines de réduire les unités ukrainiennes prises au piège dans le couloir frontalier avec la Russie que ferme à l'Ouest cette colline mythique. 

Sur les 2 collines, un mémorial a été construit immortalisant le sacrifice des soldats russes. 

Au début des années 60, cette chanson a été écrite par le poète Mikhaïl Matusovskiy pour les besoins du film patriotique "Silence" réalisé par Vladimir Basov (sorti en 1964)

Interprétation de Mark Bernes sur des images d'archives
"На безымянной высоте"

Na byezymyannoy vysotye - Les hauteurs sans nom
Paroles Michael Matusovsky - Musique Benjamin Basner (1964)

Merci à Héléna Sydorova pour la traduction...

Un bosquet de fumée au pied de la colline, 
Le coucher de soleil éclatant à la fois… 
Et seulement trois d'entre nous sont resté en vie 
Sur les dix-huit garçons en ligne. 

Combien d'amis proches et si chers 
Restés sans sépulture dans l'obscurité 
Près d’un village inconnu 
Sur une hauteur sans nom. 

Une fusée flambait en tombant 
Comme une étoile fondue entièrement. 
Celui, qui une fois dans sa vie l'a vu, 
Ne pourra jamais l’oublier. 

Il n’oublie pas, Il n’oublie pas 
Ces attaques acharnées 
Près d’un village inconnu 
Sur une hauteur sans nom. 

Les Messerschmitts tournoyaient au-dessus de nous, 
Ils étaient visibles comme si c’était le jour… 
Portant notre amitié devenait de plus en plus forte 
Dans le contre-feu d'artillerie. 

Malgré ces épreuves qui t’ont frappé, 
Tu étais fidèle à ton rêve de vie 
Près d’un village inconnu 
Sur une hauteur sans nom. 

Tous les garçons viennent souvent dans mes rêves, 
Mes amis de mes jours de guerre, 
Notre cagna en trois couvertures, 
Un pin brûlé au-dessus d’elle. 
Comme si je suis de nouveau avec eux 
Debout sur une ligne de feu 
Près d’un village inconnu 

Sur une hauteur sans nom.

Cette nuit le canon a tonné à chaque heure au dessus de la terre gelée du Donbass pendant que les flash-mobs russes de solidarité continuent à se répandre à travers le Monde comme des semailles de résistance et d'espérance, pour les écouter voir le lien suivant sur VKontakte : Notre flashmob

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Sources de l'article :

Wikipédia, le lien ici : Les hauteurs sans nom,.
Les chansons patriotiques soviétiques le lien : ICI



Quelques autres nouveaux flash-mobs parmi la vingtaine entendus ces derniers jours 


A Novosibirsk (Russie), le 11 décembre 2016
"Песня о тревожной молодости"


A Telmanovo (République de Donetsk), le 12 décembre 2016
"Спят курганы тёмные"


A Sebastopol (Russie -Crimée), le 12 décembre 2016


A Makeevka (République de Donetsk) le 12 décembre 2016
"Десятый наш десантный батальон"

*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 
Erwan





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.