samedi 24 décembre 2016

La perfidie criminelle de Kiev

24 DÉCEMBRE...

En préambule mes pensées vont à toutes celles et ceux qui se réunissent ce soir dans la Tradition de Noël, cette fête païenne christianisée, mais qui ne doit pas nous faire oublier qu'elle remonte aux temps anciens, quand les dieux marchaient au milieu d'Hommes qui dansaient leur soif de Liberté avec les faunes et les elfes des forêts sacrées....
C'est dans cet esprit que je souhaite à mes amis de passer au milieu de leurs proches d'heureuses fêtes solsticiales, dans la paix du Christ, celle des forêts de leurs sanctuaires ou de leurs coeurs...
Erwan Castel

Après leur échec à Debalsevo,
les ''ukrops'' se vengent sur la population !


Lorsque l'offensive ukrainienne lancée au Nord de Debalsevo le 18 décembre s'enlise au bout de 2 jours dans le réseau des petites collines entre Kalinovka et Lozove (voir le lien ici : Debalsevo), les ukrainiens allongent alors les tirs de leur artillerie jusqu’à la périphérie Nord de la ville dont les quartiers résidentiels n'avaient pas subi de bombardement depuis la mi-février 2015, date de sa libération par les forces républicaines.

Le 23 décembre après midi a partir de 16h00, plusieurs maisons d'habitations ainsi qu'une école ont été touchés par l'artillerie lourde ukrainienne positionnée a Svitlodarsk, au Nord, juste avant le commencement de la trêve de Noel rappelée aux belligérants par l'OSCE.

Les bombardements de Debalsevo du 23 décembre 2016
Mais dans le Donbass, il est plus facile de croire au Père Noël (ou plutôt ici  à Saint Nicolas) qu'au respect des engagements signés par Kiev :  
  • Le 23 décembre, en fin d’après midi, alors que les enfants et les familles de Debalsevo sont réunis dans le centre ville pour assister a l'illumination du sapin de Noel, l'artillerie de Kiev a tiré sur la ville, faisant fuir ses habitants vers les abris organisés. 9 maisons d'habitation et une église ont été endommagées et fort heureusement il n'y a pas eu de victime; 
  • Le 24 décembre, alors que la "trêve des confiseurs" a débuté depuis minuit, l'artillerie ukrainienne a bombardé le village de Kalinovo, situé au Nord de l'arc de Svitlodarsk. Malgré cette nouvelle provocation, les forces républicaines n'ont pas riposté;
  • Toujours ce 24 décembre, et profitant de le trêve, une unité ukrainienne appartenant au bataillon spécial "Donbass" a investi le village de Novoluganskoe, situe au Nord Ouest de Debalsevo au coeur de la "zone grise" normalement neutre. Les soldats ukrainiens se positionnant au coeur des zones habitées utilisent ici encore les habitants comme boucliers humains (a proximité de Donetsk, certaines batteries d'artillerie "ukrops" sont même positionnées dans des villages occupés pour interdire les tirs de contre batteries républicaines)
En jaune la ligne de front médiane entre les positions républicaines (en rouge) et les positions ukrainiennes (en bleu). En blanc, la limite entre la DNR et la LNR et en vert la zone des combats des 18,19, 20 et 21 décembre derniers.

Même les observateurs de l'OSCE ont enregistr
és 2300 tirs contre la République de Donetsk au cours des derniers jours, et aujourd'hui les bombardements, sur les territoires les territoires de Donetsk et Lugansk, ont continué malgré la trêve, tuant un soldat républicain et blessant un autre.  

Par ailleurs et concernant le secteur très tendu de Debalsevo, les services de renseignement républicains ont enregistré, une continuation du déploiement de nouveaux renforts ukrainiens dans le secteur, notamment des unités d'obusiers automoteurs et un bataillon d'infanterie.

Les républiques, tout en organisant et protégeant les festivités de fin d’année pour les familles du Donbass restent plus que jamais sur leurs gardes, attendant de pied ferme de nouvelles attaques perfides des soudards qui continuent à les assiéger de leur haine psychotique.
Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Sources de l'article : Novorossiya Today

Protégées par des hommes et des femmes qui, à trente minutes du centre ville de Donetsk, veillent et meurent dans les tranchées, les familles du Donbass peuvent encore offrir à leurs enfants des rêves de Noël et d’espérance....  


______________________________

Source de l'article : Russie Politics


D'Obama à Debaltsevo: la politique de la terre brûlée



22 décembre 2016





Karine Bechet-Golovko

"Avant de quitter son poste, le Président sortant américain, B. Obama, fait tout son possible pour dégrader la situation et compliquer les cartes pour son successeur. Et ce, sur tous les fronts, tant intérieur qu'à l'international. La dernière tentative sanglante de l'armée ukrainienne de prendre Debaltsevo en violation des accords de Minsk en est un des éléments. Et a causé la vie à nombre de soldats ukrainiens. Pour rien.

Le délai entre le moment des résultats électoraux et l'entrée en fonction du Président américain est extrêmement long et pose des difficultés en cas de changement réel et non formel du pouvoir. Comme nous le voyons avec l'activité normative débordante de B. Obama, qui attaque sur tous les fronts en même temps durant ce mois de décembre, afin de dégrader au possible la situation pour son successeur, quitte à mettre en péril l'intérêt national. 

Quelle importance, il démontre clairement que l'intérêt de ce Clan néoconservateur est plus important que l'intérêt du pays. 

Il s'apprête à bloquer pour une très longue période, en s'appuyant sur une loi de 1953, le forage en Arctique, portant ainsi un coup dur aux soutiens de Trump et mettant des bâtons dans les roues du développement économique, dont le pays a tant besoin. 

Il lève la limitation de livraison d'armes en Syrie, "l'opposition" devant avoir les moyens de lutter contre Assad, le véritable ennemi au-delà des groupes terroristes, qui ne sont pas indépendants de ce groupe politique. Mais en sont le bras armé.

Sanctions contre la Russie et contre l'Iran, ce qui doit permettre de compliquer le partenariat pour lutter ensemble contre ces armées terroristes défendant les intérêts non affichés de ce Clan à l'étranger, faisant ce que l'armée régulière ne peut pas faire. Monstre enfanté de la guerre d'Afghanistan.

Mais la montée en puissance du conflit, la politique de la terre brûlée ne s'arrête pas là. Depuis 4 jours, la situation à Débaltsevo rappelle les plus mauvais jours de la guerre civile ukrainienne. L'armée ukrainienne et Secteur droit ont été envoyés pour forcer la ligne de front, en violation totale des accords de Minsk, dans l'indifférence totale de la communauté internationale. Il fallait tenter en urgence d'écraser dans le sang le Donbass. Selon les sources, les pertes ukrainiennes vont jusqu'à plus d'une centaine de soldats. Finalement, l'armée ukrainienne n'a pas pu prendre les hauteurs et a essuyé des pertes énormes.

Les deux vidéos qui suivent sont particulièrement choquantes, +18 ANS UNIQUEMENT

Les corps des soldats ukrainiens dans la morgue de Debaltsevo:


Avec la défaite ukrainienne, les soldats s'enfuient et abandonnent les corps de leurs camarades aux alentours de Debaltsevo:


Les moyens mis en place par l'Ukraine pour ses soldats sont à tel point rudimentaires, qu'ils sont obligés de recourir à l'aide de volontaires pour ramasser les blessés, les charger dans des voitures et les envoyer dans les hôpitaux de la région, qui sont surchargés. Presse ukrainienne:

Un d'entre eux, à bout de nerfs, a enregistré une vidéo adressée au Président Poroshenko, lui demandant où sont les moyens financiers délivrés à l'armée ukrainienne, pourquoi les ambulances sont à Kiev et non sur la ligne de front, quand une aide sera finalement apportée par l'Etat aux familles de ces soldats qui se battent et meurent pour, comme on leur a dit, défendre la Patrie? Où est la Patrie?


Une forme d'hystérie collective touche les zones contrôlées par le Clan néoconservateur, la chute est imminente, que se passera-t-il ensuite? La peur n'est pas feinte. Il faut détruire au maximum, quitte à mener une politique suicidaire, il faut que la situation soit ingouvernable après. La politique de la terre brûlée. Quand la guerre n'est pas efficace, on reprend les méthodes de terroristes: au poste frontière ukrainien à Gorlovka, les soldats ukrainiens ont tiré sur le bus de passagers dès qu'il est entré en territoire ukrainien. Juste parce qu'il venait du Donbass, gratuitement. Un homme est mort immédiatement sous les balles, un autre est mort suite à une crise cardiaque, le troisième est blessé. Gratuitement, parce qu'ils venaient du Donbass. 

Est-ce pour cela que l'on devient soldat ? Quelle différence y a-t-il alors avec des terroristes ?

PS: Pour autant, l'armée ukrainienne ne baisse pas les bras, Kiev n'a plus rien à perdre et les attaques ont repris ce matin. (en date du 22 /12/20160)"

Karine Bechet-Golovko


BMP ukrainien sur le front du Donbass

*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.