samedi 8 juin 2019

La caniche français de Trump



Confirmant qu'en 1945, la France et le reste de l'Europe de l'Ouest ont tout simplement changé d'occupant au profit de la thalassocratie étasunienne, Macron s'est à nouveau vautré dans un alignement servile pathétique sur Washington à l'occasion des cérémonies commémorant le débarquement de Normmandie du 6 juin 1944.

En effet ce cuistre immature et irresponsable qui prétend gouverner la France a déclaré que Paris se retire de l'accord nucléaire iranien signé pour 10 ans lors de l'accord de Vienne en 2015 et garantissant que Téhéran n'ait pas la bombe nucléaire et aj sujet duquel l’Agence internationale de l’énergie atomique, confirme toujours le respect de Téhéran.

Par ce comportement servile, stupide et dangereux Paris piétine les derniers lambeaux de cette souveraineté française âprement défendue par De Gaulle et progressivement abandonnée par ses successeurs, chacun prolongeant et surenchérissant avec zèle les trahisons de ses prédécésseurs (financières avec Pompidou et Giscard, diplomatique avec Mitterand, économiques avec Chirac et Hollande, militaires avec Sarkozy et Macron etc...) :

Alors que Washington, avec Tel Aviv et Ryad engagent un bras de fer avec Téhéran au dessus d'un Moyen Orient déjà en feu avec des volvans toujours actifs en Syrie, au Yemen, en Irak et en Palestine, la France qui aurait pu tenter de s'imposer comme un médiateur constructif tentant d'éviter le pire scénario aux répercussions mondiales certaines (et sauver au passage ses intérêts économiques régionaux) se vautre dans une vassalité suicidaire.

Macron après avoir eu l'outrecuidance malsaine et insultante d'exclure des cérémonies du 6 juin la Russie sans laquelle la victoire de 1945 sur le nazisme eu été impossible, rejoint aujourd'hui la meute des va-t-en guerre d'une ploutocratie mondialiste qui veut : 
  • mettre main basse sur les réserves de pétrole perses, 
  • soumettre la Syrie qui résiste grâce à son allié iranien, 
  • garantir les monopoles énergétiques de leurs alliés saoudiens et turcs
  • fermer les dernières portes maritimes régionales russes vers les mers chaudes, 
  • et au passage servir les desseins sionistes d'un grand Israêl fantasmé. 
Depuis des décennies qu'il est agité par l'impérialisme étasunien pour justifier ses conquêtes territoriales à forces blocus, révolutions colorées, coups d'état, missiles et bombes, l'étendard immaculé des droits de l'Homme s'est taché du sang des peuples massacrés par les "démocraties" occidentales et il faut désormais que les vampires de la finance internationale agitent les spectres des destructions massives pour entrainer les foules imébciles dans leurs croisades esclavagistes (menaces chimiques irakiennes ou syriennes, nucléaires iraniennes etc.). Or force est de constater que la première arme de destruction massive est ce Nouvel Ordre Mondial qui est responsable, depuis la fin de a guerre froide qui a libéré ses pulsions hégémoniques criminelles, de millions de morts à travers la planète et d'un chaos général, militaire, économique, écologique, sanitaire et social jamais atteint dans l'Histoire de l'huimanité !

Et le toutou français de l'Oncle Sam de frétiller de la queue et se frotter les mains en minaudant tel un vulgaire courtisan à breloques tandis que ses entreprises déjà malades (pétrolières (Total), automobiles et autres secteurs) cèdent piteusement leurs places iraniennes aux géants asiatiques. 

Mais le plus pathétique dans cette servilité inconditionnelle française à Washington, c'est que Macron, ce gouverneur de ce qu'il convient d'appeler la colonie étasunienne France prétend vouloir ouvrir un dialogue avec l'Iran concernant son programme nucléaire ! Comment un prétendu responsable poilitique peut-il atteindre de tels abysses d'incohérence, d'imbéciilité et d'hypocrisie en affirmant vouloir participer aux négociations dont il vient juste de quitter la table ?!

D'ailleurs l'Iran qui vient de subir de nouvelles sanctions économiques importantes de Washington, par la voix de Abbas Moussavi, porte parole de son Ministère des Affaires Etrangères, vient de rejetter les propositions saugrenues de Paris et renvoyant Macron dans sa niche de la Maison Blanche a déclaré : 
  • "Dans les circonstances actuelles, discuter de sujet qui ne concernent pas l'accord (...) entraînera davantage de méfiance chez ceux qui restent signataires de l'accord", 
  • "Les Européens n'ont jusqu'à présent pas respecté leurs engagements et n'ont pas protégé les intérêts de l'Iran après le retrait des Américains"
Dans ce nouveau pas occidental vers une guerre avec l'Iran, il faut y voir cependant la logique d'une stratégie étasunienne initiant une tectonique géopolitique mondiale criminelle au profit d'un système financier international aux abois et qui a besoin d'une nouvelle perfusion de sang pour survivre à ses propres crises. 

Voilà certainement la véritable motivation de la venue du Président Trump, à l'occasion du rappel du sang américain versé sur les plages normandes: s'assurer de la fidélité de son chien français avant de sonner l'hallali contre la panthère perse (ce qui explique aussi en partie pourquoi Poutine n'a pas été invité).

Syrie, Ukraine, Vénézuéla, Iran etc... ne sont que les premières secousses d'un tremblement de terre majeur à venir et dont la ligne de fracture située entre Moscou et Washington s'est ouverte dangereusement depuis le coup d'Etat du Maïdan mené par les néo conservateurs étasuniens et qui depuis ne veulent pas lâcher leur proie !

Erwan Castel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.