dimanche 11 mai 2014

Les incendiaires de Kiev jettent de l'huile sur le feu

On savait déjà les excités du Maïdan adeptes du "cocktail Molotov", et plus récemment, incendiaires meurtriers de dizaines de civils désarmés à Odessa. 

Mais ce ne sont pas les seuls incendies qu'ils allument à travers le pays, Ils cherchent aussi à travers leurs discours comme à travers leurs actes, a fracturer le pays en rouvrant des plaies à peine cicatrisées.

Ainsi de ce gouverneur de Kherson nommé par Kiev, un certain Yuri Odarchenko, qui lors des commémorations de la Victoire de 1945, plutôt que de rendre simplement et dignement hommage aux morts (et à tous les morts comme la France et l'Allemagne ont su le faire à Verdun) va rallumer les feux de la guerre dans un discours hallucinant où rappelant l'Histoire douloureuse du pays devant des anciens combattants de l'armée rouge il qualifie Hitler de "libérateur de l'Ukraine soumise au joug bolchevique" !

Bien sûr il ne s'agit pas ici de faire une analyse de ces propos, car nul ne peut contester la politique génocidaire menée par Staline en Ukraine depuis l'"hovodorom" cette famine planifiée et qui a tué près de 8 millions de civils. Bien sûr il ne s'agit pas de vouer aux gémonies tous les jeunes ukrainiens (et autres européens) qui se sont engagés dans les unités combattantes de la Waffen SS pour défendre l'Europe.

Mais de là a honorer le régime nazi, qui certes redressa l'Allemagne de façon exemplaire mais entraîna aussi (par la Pologne, avec Staline, il ne faut pas l'oublier) l'Europe dans une nouvelle guerre fratricide, il y a des bornes à ne pas franchir !

Cette vision manichéenne et simpliste de l'Histoire présentée par Yuri Odarchenko, et qui utilise ici les mêmes postulats dogmatiques que l'historiographie imposée par les vainqueurs qu'il conteste, est une provocation aussi stupide que criminelle. Et c'est de plus une insulte aux anciens qui se sont battus à 20 ans et ce, quels que soient leurs uniformes, car la majorité ne l'ont pas endossé par haine de l'autre, mais par amour de leur pays...

Un homme politique se doit de s'appuyer sur l'histoire pour élever les mémoires vers la réconciliation nationale et non ressusciter des slogans propagandistes et haineux. Ceci dans le contexte de guerre civile que connaît l'Ukraine c'es un comportement incendiaire et criminel, indigne de sa fonction.

Ce discours irresponsable est d'autant plus inadmissible et insupportable que la ville de Kherson a vécu dans son histoire douloureuse des exécutions massives, depuis les pogroms tsaristes jusqu'aux déportations staliniennes en passant par les représailles nazies.

Le rôle de ses journées de commémorations serait justement d'imposer la "paix de l'Histoire"... Au lieu de cela, les fanatiques de la junte kiévienne jettent du sel sur les plaies de la guerre et de l'huile sur le feu de la discorde, continuant de fracturer l'Ukraine et de la faire basculer dans le chaos.

Pour terminer, je tiens à saluer ici la dignité et l'audace de cette mère ukrainienne qui vient souffleter ce cuistre insultant les morts, les anciens combattants et l'Histoire.

Erwan Castel le 10 mai 2014

Kherson le 9 mai 2014, une provocation insultante...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.