mardi 12 juin 2018

Une inaptitude criminelle


Un grave accident entraînant la fuite de produits chimiques vient de se produire à Toresk, une petite ville occupée par l'armée ukrainienne dans la Région de Volnovakha entre Donetsk et Mariupol.

Dans ce dépôt dont le barrage s'est effondré 270 tonnes selon les medias ukrainiennes de produits toxiques qui sont les déchets d'une usine de phénol.

Après les incendies sur le site sinistré de Tchernobyl, les incidents graves répétés des centrales nucléaires comme celle de Zaporodje etc, l'Ukraine post soviétique continue de démontrer, s'il en était encore besoin, son inaptitude à gérer le pays.

En effet et concernant ce dépôt de Toresk une mise en garde sévère avait été émise en juin 2017 suite à des problèmes de méthane remontant des galeries de mines inondées. (https://www.ukrinform.fr/…/2254154-la-ville-de-toretsk-dans…)

Voilà ce que le rapport de l'époque notait : « Il est nécessaire de faire des travaux pour le renforcement du barrage de l'usine locale de phénol. Aujourd'hui, ce réservoir artificiel contient environ 33 000 tonnes de déchets liquides contenant du phénol, du naphtalène, du formaldéhyde, de l'acide sulfurique, de l'huile minérale et d'autres composés chimiques qui ont été produits pendant le fonctionnement de l'entreprise »

Or a priori, et au vu de l'accident d'aujourd'hui, rien à été fait pour consolider le barrage. Cela montre bien au passage le dédain des autorités de Kiev pour ces régions peuplées de russophones .

La proximité de la ligne de front menace tout le bassin fluvial qu'elle suot en aval jusqu'à'a Mariupol.
Et il ne manque plus maintenant que ces idiots d'ukrops accusent de sabotage les républicains ou les pro-russes.

Affaire à suivre...

Observation : il y a un problème de chiffres dans l'article de Sputink soit c'est 27 000 tonnes au vu des stockés précédents de 2017 qui mentonniaient 33 000 tonnes soit c'est 10% et non 90% sa capacité qui reste dans le bassin de décantation. En espérant cependant que c'est pas la première erreur.

Erwan Castel
Source de l'article : Sputnik

Un dépôt de déchets toxiques, situé dans une zone du Donbass contrôlée par l'armée ukrainienne, a subi un accident susceptible d'entraîner la contamination de la région.

Située sur la dénommée «ligne de séparation» entre troupes gouvernementales et milices populaires du Donbass, le dépôt contient actuellement 270 tonnes de déchets, soit 90% de son volume. La ville de Toretsk est contrôlée par les forces des autorités de Kiev.
Des spécialistes ont prélevé des échantillons de sols et d'air dans la zone du dépôt accidenté. Des cours d'eau avoisinants devront également être examinés pour établir s'ils sont contaminés par d'éventuelles fuites de substances toxiques.

Les indépendantistes de la «république populaire» de Donetsk ont qualifié les rapports du ministère ukrainien d'intox. Selon eux, la partie ukrainienne cherche un prétexte pour ne pas retirer ses forces de la «ligne de séparation».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.