dimanche 17 juin 2018

Si tu ne vas pas à l'OTAN...

...l'OTAN ira à toi !


Telle pourrait être la devise de la stratégie occidentale depuis des décennies, ou de révolution colorée en coup d'Etat l'hydre néo-conservatrice mondialiste qui en agitanr le miroir aux euros de l'Union Européenne fait tomber les pays non alignés dans les rets de l'alliance militaire occidentale sous commandement étasunien.

Et l'Ukraine n'échappe pas à cette stratégie malgré la guerre qui sévit dans le Donbass et la mise en garde fixé par Poutine si ce pays saillant vers la Russie entre dans l'OTAN !

Or pour les dirigeants du Nouvel Ordre Mondial, pour qui la Russie est le principal empêcheur de penser en rond à abattre, l'Ukraine doit non seulement être militarisée mais constitue même la pièce majeure de leur domination en Europe, telle que décrite dans le "Grand échiquier" (1977) par Brzezinki, le mentor de la géostratégie étasunienne du XXème siècle.

Et la guerre dans le Donbass qui est entretenue à feu doux depuis 3 ans intervient même ici comme le cheval de Troie permettant à l'OTAN de mettre les bottes en Ukraine avant même que cette dernière en soit hypothétiquement um membre à part entière.

Depuis 3 ans, les seuls membres de l'OTAN qui apparaissaient et brièvement du côté de Lvov, à l'ouest de Kiev sur un terrain de manœuvre accueillant les formations encadrées par des instructeurs de l'alliance. Ailleurs ce sont les exercices interalliés occidentaux terrestres ou maritimes qui s'enchaînant tout au long déroulent l'année en Ukraine génèrent une présence provisoire mais renouvelée en permanence d'unités de l'OTAN, mais aussi d'infrastructures tels que des postes se commandement, des stations radars, des hangars logistiques etc...

Sous couvert de la normalisation occidentale préalable à une demande d'intégration dans l'alliance ou du "service après vente" des matériels militaires occidentaux vendus à Kiev (formation, gestion, suivi), les "instructeurs" et autres "conseillers" militaires de l'OTAN multiplient leurs actions et présences en rapprochant de plus en plus d'une ligne de front du Donbass laquelle leur était jusqu'à présent connue que via le mercenariat privé des Sociétés Militaires Privées ou des bataillons spéciaux ukrainiens.

Parallèlement, les ressources du renseignement de l'OTAN sont, quant à elles, déjà engagées sur le terrain comme les satellites militaires, ces drones stratégiques "Global Hawk" qui multiplient leurs observations le long de cette ligne de front, et peut être ces stations radars occidentales repérée à Mariupol ou celle détruite dans l'Ouest de Gorlovka le mois dernier.

En mai, la mort de 3 "instructeurs" canadiens de l'opération "Unifier" du côté d'Avdeevka a également marqué l'engagement de ces occidentaux dans le secteur de la ligne de front du Donbass. 

Plus inquiétant mais pas surprenant est cette information qui est arrivée cette semaine et qui dénonce la présence active d'autres instructeurs canadiens sur une position d'artillerie ukrainienne bombardant Yasinovataya. il s'agit des conclusions de l'enquête concernant un bombardement ukrainien au mortier de 120mm de la ville de Yasinovataya survenu en avril et qui révèle la présence active sur les positions d'instructeurs canadiens de l'" Opération Unifier", coordonnant et réglant les tirs.

On connait le soutien zélé du Canada à l'Ukraine, exacerbé par la présence dans ce pays d'une très importante communauté ukrainienne ayant fui le pays après la défaite du nazisme et son intégration dans l'Union soviétique. Il est d'ailleurs probable que parmi les membres de cette "Opération Unifier" se trouvent de nombreux ukrainiens de cette diaspora bandèriste, qui rêve d'une revanche sur les russes.


Mais ceci ne justifie aucunement cela et cette implication de l'OTAN dans un bombardement de quartiers résidentiels civils dans une guerre où aucun pays membres est concerné constitue un crime de guerre flagrant autant qu'une violation grave du traité de l'Atlantique Nord qui stipule par exemple dès son article 1: 

  • "Les parties s'engagent, ainsi qu'il est stipulé dans la Charte des Nations Unies, à régler par des moyens pacifiques tous différends internationaux dans lesquels elles pourraient être impliquées, de telle manière que la paix et la sécurité internationales, ainsi que la justice, ne soient pas mises en danger, et à s'abstenir dans leurs relations internationales de recourir à la menace ou à l'emploi de la force de toute manière incompatible avec les buts des Nations Unies."

Lorsque le Président Poutine a déclaré ne pas pouvoir tolérer une intégration de l'Ukraine dans une OTAN qui ne cherche qu'à déployer ses bases militaires le long des frontière de la Fédération de Russie il aurait du étendre sa mise en garde à toute activité de ce bras armé de Washington dans une Ukraine qui depuis le Maïdan est devenue de facto un bélier lancé contre ses murailles.

Car les faits sont là par delà les discours des uns et des autres : si on attend toujours dans le Donbass de voir le bout d'un canon russe, en revanche les boys-scouts de l'Oncle Sam sont bien là visibles et nuisibles comme l'accoutumé.


Erwan Castel




Source de l'article : Russie Politics 


Karine Bechet-Golovko

L'implication des forces de l'OTAN
dans la guerre du Donbass
Opération "Unifier"


Il est courant d'entendre parler de l'aide apportée par les pays de l'OTAN à l'armée ukrainienne, bien que l'Ukraine ne fasse pas partie de l'OTAN, bien qu'elle ait un conflit ouvert sur son territoire. Une aide en fournitures, vêtements, formation. Mais l'armée de DNR vient d'accuser les formateurs de l'OTAN d'avoir participé au tir à l'artillerie sur la ville de Yacinovataya. Il semblerait que beaucoup de lignes rouges soient franchies ces derniers temps ...

Selon la Convention sur le Statut de l'OTAN, cette organisation bénéficie d'avantages impressionnants. Inviolabilité des locaux et des correspondances, ainsi que de tout document. Immunité des personnes, mais également des experts qui travaillent ponctuellement auprès de l'OTAN sur des missions concrètes. Interdiction de contrôle ou de réglementation concernant les fonds de l'organisation et leur circulation à l'intérieur des pays de l'OTAN. Exonération d'impôts, de taxes et de droits de douanes sur ces avoirs et revenus, également fonciers. Bref, l'OTAN est une entreprise qui marche, qui veut être un Etat dans l'Etat, avec ses règles qui ne peuvent relever de la juridiction nationale. Une super-structure qui suit ses règles et ses intérêts.

C'est alors que l'on apprend qu'avec d'autres pays de l'OTAN, comme les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne par exemple, le Canada est très actif en Ukraine. Dans le cadre d'un programme lancé après le Maïdan, qui s'appelle Opération UNIFIER:

  • L’opération UNIFIER constitue la mission des Forces armées canadiennes (FAC) visant à soutenir les forces armées ukrainiennes en Ukraine. Cette opération vise principalement à leur offrir de l’aide en matière d’instruction militaire. Cela les aidera à améliorer et à établir leur capacité militaire. Les FAC coordonnent leur instruction avec celle offerte par les États‑Unis et par d’autres pays qui aident de la même façon. L’instruction militaire s’inscrit dans le soutien global du Canada à l’Ukraine. (...) L’intention est d’aider l’Ukraine à demeurer souverain, sécuritaire et stable.
L'implication politique n'est pas cachée. Et sur Twitter, ces forces canadiennes sont très fières et très actives. L'on trouve ainsi le compte du Lieutenant-Colonel Fraser Auld. Cet individu a un parcours intéressant:

  • His extra-Regimental postings have included tank and recce Tactics Instructor at the Armour School, Task Force Kandahar Tactical Plans Officer in Afghanistan, Base Operations Officer in Petawawa, Executive Assistant to the Deputy Commanding General of the NATO Training Mission in Afghanistan, and Director of Army Staff 2 at Canadian Army Headquarters.
  • Lieutenant-Colonel Auld has deployed on four operational tours: in 2001 as a Reconnaissance Troop Leader in Bosnia-Herzegovina; in 2005 as the Second-in-Command of the Reconnaissance Squadron assigned to NATO’s Kabul Multi-National Brigade; in 2008-09 with Task Force Kandahar; and, in 2012-13 with the NATO Training Mission in Afghanistan.

Sur son compte twitter, l'on trouve beaucoup d'informations. Ainsi, ces officiers canadiens participent à la mise aux normes de l'OTAN des champs de tirs. Pour un pays, je le rappelle qui ne fait pas partie de l'OTAN et a un conflit ouvert sur son territoire:

Notre équipe #OpUNIFIER travaillait pour s'assurer que les champs de tirs étaient sûres, avaient du succès et étaient au standards de #NATO pour les forces armées d’Ukraine. En commençant avec les compétences de base, nous nous assurons que les manœuvres complexes se dérouleront bien.

Exemple parmi d'autres. Mais qui prend un relief particulier, lorsque l'on apprend que lors de manœuvres encadrées par des officiers de l'OTAN, des tirs d'artillerie ont touché la ville de  Ïassinovataïa. Edouard Bassourine, vice-commandant des forces militaires de DNR, a accusé les forces de l'OTAN d'avoir utilisé l'artillerie de calibre 120 et 82 mm contre le village lors de la formation au tirs des soldats ukrainiens sur du matériel de tir AN/TPQ fourni par les Etats-Unis. Par ailleurs, ces complexes d'artilleries sont déjà installés non loin de Donetsk, sur les toits de plusieurs immeubles (civils) dans la petite ville de Avdeevka.

Est-ce la manière dont le Canada envisage la protection de la souveraineté ukrainienne?

Nous sommes assez loin des normes éthiques, morales, de la défense des valeurs démocratiques qui sont censées être les valeurs fondatrices de l'OTAN, cette volonté soi-disant marquée - tout au moins affichée - de privilégier le règlement pacifique des conflit. 

La voie démocratique de l'Ukraine passe-t-elle par les tirs d'artillerie coordonnés par les soldats de l'OTAN contre les villages du Donbass ?

Karine Bechet Golovko

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.