samedi 2 juin 2018

Fin de récréation !

145


A cause de la période d'alerte, les repos ressemblent à des clignements d’œil, où l'intensité des heures passées avec les amis, les enfants, les voisins sans oublier les animaux de compagnies qui se pressent pour rattraper les journées d'absence augmente la fatigue du corps autant qu'elle soulage celle de l'esprit.


Samedi 2 juin 2018

Le sac à dos chargé de vêtements encore mouillés est à peine posé dans la chambrée de la caserne de Piatnashka que les services happent les soldats vers le poste de garde, les patrouilles, les ravitaillements ou les tranchées qui continuent sans relâche d'être fortifiées, en prévision du matin du grand soir qui est attendu dans les prochaines semaines.

Ce matin, nous somme donc repartis vers le front, troquant sur place les fusils d'assaut contre des pelles et des pioches pour, durant quelques heures, creuser la terre pour de nouvelles tranchées et casemates et remplir des sacs qui offriront des parapets de protection supplémentaires aux tireurs.


C'est en creusant à 1,50 m de profondeur de la surface que "nous sommes tombés" sur un obus de 122mm non explosé, qui certainement lors des combats de 2015 ou 2016 avec réussi à s'enfouir ainsi aussi profondément. Si en surface les obus de mortier et les roquettes non explosés sont fréquents, en revanche ce type de découverte est exceptionnelle et laisse deviner l'énorme travail qui attend les démineurs après la guerre pour dépolluer la ligne de front.

Au milieu de l'après midi, retour au régiment et devant la fenêtre virtuelle que j'avais fermé 24h00 pour mieux profiter de mon repos flash à Oktyabrsky. En attendant l'arrivée d'un nouveau volontaire français rejoignant Piatnashka, je trouve sur le net cette vidéo d'une frappe impressionnante de notre artillerie sur des positions ukrainiennes de la zone de Promka réalisée le 20 mai dernier.  

"Za Mamaï !"

Ce tir exceptionnel d'un de nos lance roquettes multiples intervient 3 jours après la mort au combat de Oleg Mamaiev, le chef de bataillon de Piatnashka, victime d'un bombardement ukrainien provenant justement de cette zone visée par notre "Chiburaschka" (nom donné au Grad de 122mm modifié dans les ateliers d'armement de la République de Donetsk)

Quelques remarques pour contextualiser cette vidéo : 
  • La zone qui est frappée est un ensemble de parcs et une zone pavillonnaire, désertés par la population civile en 2016 lorsque les combats et les bombardements se rapprochent de la station de filtration d'eau "DFS" qui est proche. 
  • Cette zone est rapidement occupée par les forces ukrainiennes lorsque ces dernières envahissent la "zone grise" en violant sa neutralité. Plusieurs unités de bataillons spéciaux ukrainiens y sont repérés régulièrement, s'illustrant par des bombardements de l'usine de d'eau potable.
  • Le 17 mai au soir, plusieurs bombardements ukrainiens sont déclenchés depuis cette zone vers les positions républicaines de Kruta Balka et "Donaï" (de l'autre côté de la route sure la vidéo). 
  • Oleg Mamaiev indicatif "Mamaï", le chef de bataillon de Piatnashka, alors sur "Donaï" est tué par une arrivée groupée de plusieurs grandes autopropulsées. L'enquête qui suit son décès va localiser les positions d'où sont partis les tirs meurtriers, confirmées par les réseaux sociaux ukrainiens qui vantent leur exploit.
  • Le 20 mai, après plusieurs vols de drones de reconnaissance et un ensemble d'observateurs correcteurs de tir mis en place, l'artillerie républicaine engage une frappe punitive sur les positions ukrainiennes.
Juin est entamé désormais, avec de tous les côtés une convergence de rumeurs, de faits et d'analyses qui confirment l'intention ukrainienne de réaliser un coup de force sur le Donbass. Quel sera t-il, si il a effectivement lieu, nul ne peut aujourd'hui l'affirmer avec certitude... 

Il ne nous reste plus qu'à attendre et fourbir nos armes...

Erwan Castel


Voici une autre vidéo de l'unité "Chiburashka" tirant sur 
les positions ukrainiennes de Promka ce 22 mai 2018


Ce nouveau système d'armes de type Lance Roquettes multiples "Chiburashka"  est armé de 64 roquettes de 217mm réparties dans 2 paniers. Sa portée est de 10 km.  Il a été présenté pour la première fois lors de la parade du 9 mai 2018 à Donetsk.

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.