mercredi 21 mars 2018

Un hiver qui s'accroche !

094


Aujourd'hui je suis sorti du petit quartier d'Oktyabrsky pour des courses en ville, dans ce centre qui m'est de plus en plus étranger tant la suffisance d'une mentalité d'apparatchiks profiteurs de guerre se fait de plus en plus visible. Quel paradoxe de voir ces nouveaux bourgeois qui ont émergés après la révolution de 2014 vouloir la représenter aujourd'hui au volant de leurs 4x4 occidentaux qu'ils n'osent même pas amener sur les chemins crevassés de mon quartier.. 


Mercredi 21 mars 2018

Je préfère déambuler dans les parcs où encore il y a peu on pouvait croiser des femmes et des hommes portant avec fierté le ruban de Saint Georges. Aujourd'hui ce symbole de la résistance a quasiment disparu des rues de Donetsk..

Mais cette flamme de la rébellion qui reste intacte dans les cœurs des gens me protège du pessimisme ! Je sais que lorsque la guerre viendra reprendre son service auprès de la Justice et de la Liberté, ces vautours qui rampent dans les alcôves ministérielles et parades dans les boulevards repartiront vers d'autres horizons planquer leurs belles bagnoles japonaises ou allemandes.

En attendant, dans le Donbass le printemps se fait toujours languir, même à Donetsk où, en dehors desgrands axes urbains régulièrement déblayés par les engins des services municipaux, les rues et les places de la cité sont devenues des patinoires à ciel ouvert...


Erwan Castel





Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.