vendredi 30 mars 2018

Guerre de snipers sur Avdeevka

096


Sur le front très rapproché de Yasinovataya, si l'artillerie lourde ne peut entrer facilement en action à cause du risque important de "tirs fratricides", en revanche les snipers peuvent réaliser un travail de pression efficace sur l'ennemi.

Nous sommes plusieurs dizaines a opérer ainsi jour et nuit sur ce front, débusquant les observateurs qui dirigent les tirs de leur artillerie, les soldats ennemis qui harcèlent à partir de leurs positions enterrées nos lignes de défense etc...

Mais parmi les priorités est la chasse aux homologues ukrops, snipers et tireurs de précision qui mènent ici la guerre la plus meurtrière depuis 3 ans. Et cette traque inlassable qui est réciproque donne lieu parfois à des duels entre tireurs.


Vendredi 30 mars 2018

Hier le commandement avait informé de l'arrivée d'un groupe de snipers ukrainiens en renfort sur la zone entre Yasinovataya et Avdeevka où le régiment tient plusieurs positions défensives.

Nous sommes plusieurs à tenter de débusquer ces snipers ennemis qui mènent depuis plusieurs mois un harcèlement meurtrier sur ce secteur du front, notre bataillon a perdu 4 hommes dont 2 chefs de groupe au cours des 4 derniers mois. Au minimum 4 soldats ennemis ont été également éliminés et confirmés.

Tireur d'élite renommé, le volontaire serbe Dejan Beric dit "Deki" et qui sert dans un autre bataillon du Régiment a été blessé légèrement hier lors d'un engagement avec plusieurs snipers ukrainiens.


Alors qu'il venait de neutraliser un tireur ennemi il a été repéré et touché par un deuxième tireur qui était déployé en couverture. 
Après que l'impact sur son gilet pare balle lui ait fait perdre connaissance, Deki a été évacué sur un hôpital de Donetsk pour quelques jours avant de reprendre son service au front.



De notre côté nous réussissons également dans cette guerre de position à infliger des pertes dans les rangs des tireurs ennemis malgré leurs nouveaux modes opératoires qui laissent à penser qu'ils ont reçu une formation norme OTAN, voire que ce sont même parfois des mercenaires occidentaux.

Je souhaite un prompt rétablissement à mon camarade Deki et lui souhaite de pouvoir rejoindre rapidement le front pour continuer ensemble à défendre les murailles du Donbass.

Erwan Castel


Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.