lundi 12 mars 2018

Repos de quelques jours à Donetsk

088

"Sidor"

Une bonne humeur préside et compense la vie difficile que nous menons sur ce front du Donbass, entre bombardements ukrainiens et rigueurs de l'hiver. Mais les sourires sont unanimes et tracent de larges bananes sur les visages hirsutes et fatigués lorsque sonne le jour de la relève. 

Alors les hommes connaissent l'impatience et la joie des chevaux sentant l'écurie...


Lundi 12 mars 2018


Aujourd'hui, nous avons quitté nos positions pour quelques jours, après une relève sur positions où j'ai pu croiser Philippe Khalfine un court instant dans les sombres couloirs de notre "Forteruine".

Alors que les derniers jours (et surtout nuits) ont vu l'Hiver livrer des ultimes assauts, le printemps victorieux semblait nous attendre autour du véhicule utilisé pour les rotations.

Sur de nombreux visages rongés par un barbe d'une semaine, la fatigue du front est subitement bousculée par des sourires qu'un repos en vue et bien mérité fait fleurir...

"Ramses"

Notre retour en caserne n'efface pas pour autant le rythme et les devoirs d'une vie militaire soumise aux contraintes opérationnelles d'un front menaçant le cœur de la République. Sitôt la douche salvatrice prise et l'armement nettoyé, les uns et les autres partons pour d'autres rotations vers les services de garde ou d'alerte et le repos à domicile, bercé par le ronronnement d'une machine à laver saturée.

De mon côté la mission n'est pas terminée: débriefing sur photos aériennes, des observations et actions réalisées pendant cette semaine passée entre Yasinovataya et Avdeevka. Puis demain retour à la caserne pour les comptes rendus réglementaires qui font parfois regretter la désinvolture des premières milices qui nous ont heureusement laissé une ambiance relationnelle détendue nous aidant à mieux supporter les circonvolutions d'une bureaucratie courtelinesque.

"Seb"
En attendant, escale à la gare de Donetsk pour un bon capuccino et une rafale de friandises sucrées et chocolatés pour soulager un palais saturé par les 3 sempiternelles boites de conserves servies sur le front....

Erwan Castel

"Rex"

Mézigue
Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.