jeudi 22 mars 2018

Tensions aux frontières de la Russie


L'ex-diplomate soviétique et essayiste Fedorowski expliquait lors d'une interview récente que l'escalade que nous vivons aujourd'hui entre la Russie et les occidentaux n'avait jamais été vécue pendant la guerre froide car les responsables d'alors "ne confondaient pas politique et propagande"

Aujourd'hui 22 mars, Kiev vient nous apporter une nouvelle démonstration de cette pathologie occidentale qui consiste à prendre ses fantasmes pour la réalité.
Ainsi les forces aériennes de Kiev ont été mise en alerte de combat suite à des exercices de l'aviation russe dans les oblasts russes limitrophes à l'Ukraine.

Quelle horreur en effet que d'observer des soldats russes.... en Russie !

Voici le ton du communiqué du Ministre ukrainien de la Défense :

"Des chasseurs et des bombardiers du pays agresseur sont arrivés sur les pistes des terrains d'aviation Shaykovka, Krymsk et Belbek avec aussi près de la frontière de l'État de l'Ukraine, la ligne de démarcation entre la partie continentale de l'Ukraine et la Crimée, ainsi qu'une approche jusqu'à 40 kilomètres de la côte de la mer Noire et un autre vol le long de la côte de la Roumanie, de la Bulgarie et de la Turquie. En outre, un groupe de bombardiers-missiliers stratégiques TU-22 accompagnés de 2 Su-30 RF armés a effectué un vol dans l'espace aérien de la Crimée, Azov et la mer Noire pour simuler certaines missions classiques de bombardement"

Bien sûr, ces exercices aériens frontaliers on ne peut plus classiques réalisés par la Russie sont aussi une mise en garde donnée à un pouvoir qui menace de lancer une vaste offensive dans le Donbass contre un ennemi nommément désigné "russe".

Car, contrairement à ceux qui prétendent (même en Russie) que le pognon est plus important que les principes ou la parole donnée, le commandement politique de la Fédération n'abandonnera jamais sa population russe du Donbass.

En attendant, les ukrops voulant dans leur folie justifier leur entreprise crominelle dans le Donbass finissent par croire à leurs propres mensonges.

Erwan Castel

Article référence : Topwar

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.