mardi 27 mars 2018

Retour vers Mourka

095

Mourka l'hôtesse de "forteruine" fidèle au poste et attentive (surtout au moment des repas)
Désormais Mourka ne quitte plus le groupe, restant à mes côtés jour et nuit et m'attendant patiemment pendant mes jours de repos. Ce petit animal au grand cœur est chaque de plus en plus attachant tandis que la guerre m"éloigne progressivement de mon estime pour le genre humain en général.   

Pour cette nouvelle mission sur Promka j'ai emporté avec moi un nouveau carnet et de nouveaux stylos les précédents étant soit remplis, soit vidés. Les mois filent très vite, emportés par l'intensité des moments de guerre et désormais comme un sablier de papier, ce sont ces pages écrites dans la pénombre de "Forteruine" et de la fatigue qui m'aident  à mesurer l'écoulement du temps...


Mardi 27 mars 2018

Ce matin nous sommes partis dans la naissance du printemps, 2 groupes de Piatnashka, pour relever nos camarades déployées sur le front de Promka entre Yasinovataya et Avdeevka, avec Sébastien Hairon un autre volontaire français et qui a rejoint cette fois notre position "forteruine"...

Si la journée a été très calme, perturbée seulement par le chant des oiseaux saluant un soleil repoussant la neige vers ses derniers refuges entre futaies, ruines et tranchées, la tombée de la nuit en revanche a été marquée par des tirs ukrainiens prenant à partie des positions voisines des nôtres avec entre autres des canons sans recul, des lance grenades et automatiques, mitrailleuses et armes diverses d'infanterie.

(son uniquement, 26") 
tirs d'armes automatiques sur une position amie à environ 400 mètres.

La trêve de Pâques a donc bien pris fin, et pas seulement dans notre secteur, car les rapports qui fusent depuis cet après midi sur les réseaux font état de violations du cessez le feu de Minsk également dans le Sud de la république vers Mariupol aussi bien que dans le Nord du côté de Gorlovka, ainsi que sur le front de la République de Lugansk.

Mais ceci n'a pas perturbé notre découverte des rations de combat, notre nouveau et agréable menu du front remplaçant la trilogie lassante "touchonka-kasha-pachtet" des 6 derniers mois, ni les ronronnements d'une Mourka empressée de les partager avec nous.

Les tirs ukrainiens continuent durant la nuit, rafales d'armes automatiques ponctuées de tirs de canon sans recul "sapog" (spg9)...

Erwan Castel

 Ration de combat russe (pour une journée) un petit resto en boîte avec couverts serviettes, pâté, viande, confiture et jus de fruit... Entre autres surprises !
Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.