mercredi 14 mars 2018

Un cessez le feu meurtrier


Comme les précédents cessez le feu décidés au sein de la trêve signée à Minsk, celui du 5 mars dernier s'avère être une énième gesticulation diplomatique inutile et nouvel épisode cynique d'une guerre du Donbass, qui dans le labyrinthe de ses tranchées réclame tel un minotaure des temps modernes sa part quotidienne de sang.

Quasiment chaque jour des défenseurs des Républiques de Donetsk et Lugansk tombent sous les balles des snipers ou les obus des artilleurs ukrainiens.

Ainsi hier 13 mars, à Kruta Balka (front de Yasinovataya au Nord Est de notre position) 2 soldats dont 1 appartenant à notre bataillon, ont été tués par des snipers ukrainiens (ou mercenaires travaillant pour Kiev)

Ils se rajoutent à la trop longue liste des victimes de ce nouveau cessez le feu dont voici quelques noms et visages pour que leurs sacrifices ne tombent pas dans l'oubli.

Ces jeunes hommes nous montrent par leurs disparitions brutales au milieu d'un cessez le feu déclaré, le comportement amoral et criminel de ce régime de Kiev qui, soutenu par les gouvernements occidentaux, organise un terrorisme d'Etat en toute impunité.

Erwan Castel

"Que le souvenir des morts soit la force des vivants"

Voici quelques uns des défenseurs de la République Populaire de Donetsk ayant récemment rejoint ces deeniers jours la longue cohorte des héros du Donbass.

Alexei Germanovic, 20 ans, tué par un sniper.

Serge Pronim, 29 ans, tué le 13 mars

 Arthur Vlassov, 26 ans, tué le 24 mars par un sniper

Vitaly Stepanov, 27 ans

Evgeny Toropkin, 26 ans, torturé à mort le 6 mars.

Liste non exhaustive à laquelle il faut rajouter celle encore plus longue des blessés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.