dimanche 25 mars 2018

La mort qui rôde dans le ciel


Depuis 3 ans les femmes et les hommes du Donbass qui vivent dans un rayon de 5 à 10 km du front sont sous la menace d'une artillerie ukrainienne qui frappe quasi quotidiennement au hasard du lieu et du moment.

Ainsi ce matin Lyobov Tretiyak, une femme de 66 ans a été fauchée par des éclats d'obus mortels à 7h00 du matin dans une rue de Nikitskyi dans la périphérie de Gorlovka, au Nord de la République de Donetsk (photo).
La femme a reçu plusieurs éclats d'un obus ayant touché le toit d'une maison voisine. Grièvement blessée à l'abdomen, elle a succombé dans l'ambulance.

Ailleurs, dans plusieurs autres secteurs des tirs ou des activités de reconnaissance ont été observés du coté ukrainien, notamment dans le secteur d'Oktyabrsky où plusieurs salves de mortiers ont été tirées et un groupe de reconnaissance d'une quinzaine de soldats s'est fourvoyé vers 2 heures du matin dans un de nos champs de mines devant Peski (Ouest Aéroport), perdant 5 des leurs (2 morts et 3 blessés), avant d'opérer un retrait précipité sous la couverture de tirs de chars et véhicules blindés d'infanterie.

Dans le Sud de la République, vers Kominternovo, des tirs ukrainiens ont été également signalés dont plusieurs ont pris à partie une équipe d'observateurs de l'OSCE.

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.