lundi 3 juin 2019

"Dent pour dent oeil pour oeil !"


Depuis plusieurs mois je publie régulièrement des vidéos ukrainiennes montrant la destructions de nombre de nos positions défensives au cours de leurs bombardements et attaques, et ceci afin de prouver, avec des sources qu'on ne peut taxer de pro-russes, la réalité des violations criminelles régulières de l'armée ukrainienne des accords que leurs responsables politiques ont signé à Minsk.

De notre côté nous nous autorisons désormais à des ripostes ciblées et proportionnelles, de préférence sur les unités ukrainiennes identifiées responsables de violations meurtrières du cessez le feu.

On se souvient de la riposte des lance roquettes multiples "Cheburashka", nouveau système d'artillerie de saturation sorti des ateliers d'armements de la République de Donetsk. Ce 22 mai 2019, sur ordre du président Zakharchenko nos artilleurs ont vengé la mort au combat de Mamaï le commandeur de la Brigade Piatnashka, en pulvérisant l'unité ukrainienne installée dans le village abandonné devant la position du front de Yasinovataya où Oleg Mamaiev avait été tué 5 jours plus tôt.


Pour ce printemps 2019, de nouvelles images montrant de nos tirs de ripostes ont été autorisées de publication, certainement pour répondre également sur ce front médiatique où les ukrops se vantent régulièrement par ce type de publications de "victoires" sur nos lignes de défense.C'est ainsi que j'ai publié ce 1er juin par exemple la vidéo impressionnante d'une destructon de véhicule blindé ukrainien de type BMP par un missile anti char républicain. 

Aujourd'hui sur les réseaux sociaux pro-russes est apparue la vidéo de la destruction d'un camion ukrainiens transportant des soldats sur le front du Donbass. on y voit, après l'explosion, des brancardiers se porter au secours de blessés tombés du camion. Notez que pendant cette opération d'évacuation sanitaire ukrainienne très visible aucun tir répubicain n'est réalisé en leur direction, ce qui dans le cas inverse est très rare comme l'attestent les nombreux personnels médicaux républicains blessés et tués sur le front.


On peut constater que la guerre du Donbass continue donc de faire rage sur les fronts militaires et de l'information, sans pour autant débloquer une ouverture vers une résolution rapide ce conflit qui tue quotidiennement...

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.