mardi 4 juin 2019

"Sa forteresse"


Le 31 aout disparaissait, dans un attentat terroriste ukrainien, Alexandre Vladimirovitch Zakhartchenko, le Président charislatique de la jeune République Populaire de Donetsk dont il incarnait à la fois le rêve, la défense et l'élaboration sociétale, réalisée sous le feu permanent des canons ukrainiens.

Alexandre Zakharchenko que j'ai eu l'honneur de croiser 2 fois sur la première ligne de front était de cette trempe dans laquelle on forge les jégendes sur des vies héroïques et à l'approche du 1er anniversaire de sa mort (à l'occasion duquel je ferais certainement un rappel détaillé de sa biographie) beaucoup mesurent à travers son absence douloureuse l'importance vitale de son action, la grandeur de son amour pour le Donbass et la noblesse de l'exemple qu'il nous a laissé en héritage et qui nous appartient, chacun à son niveau, de nous en montrer dignes.

Yulia Chicherina, notre muse du Donbass et marraine de ses bataillons, en hommage à cet homme hors du commun nous offre cette nouvelle chanson: "Sa forteresse" dont le clip rappelle les actions et attitudes exemplaires de "Zakhar".

"Nous sommes chair de la chair de son Bastion. 
Nous attendons l'ordre, notre commandant. 
Et qu'il y ait une chasse à ceux qui battent pour le monde russe. 
Nous nous lèverons contre le mal, frères! 
Et tu verras la victoire, papa !
Et cette chanson est son bastion"


Cette chanson a été diffusée par l'artiste via l'agence News Front dont je salue ici le travail de terrain exceptionnel réalisé par Katia Katina qui ce 1er juin 2019 célébrait ses 5 années de reportage de guerre dans le Donbass.

Cette jeune femme qui est depuis le début de la guerre aux avants postes de l'information mais aussi de la ligne de front témoigne quotidiennement de la réalité de la guerre, libèrant la Vérité avec un talent et une production dont la quantité et la qualité ne cessent de m'étonner. Katia fait partie de ces personnes rares qui sont habitées par la passion du travail, la recherche de l'excellence, et dont la vocation est servie par un courage et une abnégation n'ayant d'égal qu'un charme naturel reflétant l'amour porté à sa terre du Donbass.


Katia Katina dans les tranchées de Promka pour un reportage sur nos avants postes du front de Yasinovataya. Derrière elle "Znak" notre  commandant de compagnie et "Mamaï" notre chef de bataillon tombé au combat à quelques centaines de mètres de cette tranchée le 17 mai 2018
Alors que tant d'autres imposteurs de l'information atteints des syndromes du larbin ou de la gamelle, pitoyables Tartuffe accrochés à leur réfrigérateurs et mythifiant leur travail dans la recherche d'un monopole cachant leur médiocrité, il existe heureusement encore des reporters de terrain authentiques et efficaces, comme Katia Katina qui honorent leur profession et incarnent avec noblesse le Donbass qu'ils défendent dans les tranchées, caméra au poing...

Merci à Yulia et Katia, ces femmes de coeur qui, chacune dans son domaine d'excellence, soutiennent ardemment le Donbass, et dont le travail et le courage n'ont rien a envier à ceux de leurs soeurs combattantes ou infirmières qui sont sur le front du Donbass.


Erwan Castel

Yulia Chicherina, lors de son dernier concert fraternel réalisé à Piatnashka ce 17 mai 2019 à l'occasion de l'anniversaire de la mort au combat de notre com'bat Mamaï.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.