samedi 1 juin 2019

Un prisonnier politique !


Depuis 2 mois, le représentant français de la République Populaire de Donetsk est sous les verrous d'un pouvoir français qui non seulement est complice du régime ethnocentré et criminel de Kiev mais, sous la houlette de Macron, ce pantin hystérique de la ploutocratie internationale, le rejoint sans vergogne dans le camp des totalitarismes lâches et abjects.

Hubert Fayard est un homme de convictions et de coeur qui a eu la force de s'engager dès 2014 dans le soutien aux populations russophones agressées par le nouveau régime de Kiev vomi par le coup d'Etat du Maïdan, mais aussi peut-être la faiblesse de sous estimer la perfidie de ses ennemis idéologiques qui soutiennent la préemption de l'Ukraine par lla ploutocratie mondialiste et la guerre à caractère génocidaire que ses pantins bandéristes ont déclanché contre le Donbass.

Hubert est un homme de terrain et qui n'a pas peur de se jeter dans le combat politique et l'engagement personnel qu'il mène avec passion et abnégation, et son soutien à la rébellion du Donbass va rapidement se condrétiser en offrant ses services à la jeune République Populaire de Donetsk qui va le reconnaître alors comme Représentant officiel de la RPD à l'occasion de la création à Marseille, sous statut associatif, d'un "Centre de représentation officiel de la République Populaire de Donetsk en France", fin juin 2017.

Hubert Fayard et Natalia Nikonorova, la Ministre des affaires etrangètres de la RPD lors de la signature d'accord avec son Centre de Représentation en France

Dès lors, Hubert Fayard devient la cible des ukrops qui le traitent de "bandit" de "soutien au terrorisme pro russe"... mais aussi de la part des autorités françaises qui vont engager contre le centre de représentation et sa personne une croisade répressive hystérique exponantielle, via des médias et une justice aux ordres de la bien pensance dans l'ornière putride de laquelle la Vème République française moribonde s'est vautrée;

Tout d'abord, une campagne de diabolisation cjassique a été engagée contre Hubert Fayard, par les chiens de garde du pouvoir, aboyant sur son parcours politique qui débuta dans les rangs du Front National de Jean Marie Lepen, puis Le Drian, ce ministre des affaires étarngères dont la servilité à l'OTAN n'a dégale que sa stupidité haineuse, a ensuite lancé son procureur Karakides dans un procès demandant la fermeture du Centre de représenation de la RPD en France.

Mais l'arrogance de la bien pensance et la partialité servile de sa justice n'ont pas pu violer la loi des associations de 1901, ce dernier château des libertés républicaines fraçaises qui résiste à la dictature de la pensée unique et les collabos des criminels de guerre ukrainiens ont été déboutés lors du procès réalisé en septembre 2018 et qui a confrmé la légalité du centre de représentation de la RPD.


Tout aurait du alors rentrer malgré des divergences idéologiques, dans l'ordre des relations cordiales et franches, si la France n'était pas devenue, au fil de sa décadence politique et morale, le royaume d'une lâcheté et d'une perfidie de plus en plus violente, au service le la dictature mondialiste.

C'est ainsi que le 2 avril 2019, Hubert Fayard est arrété sous le chef d'accusation de "proxénétisme", une diffamation qui s'appuie sur le seul fait d'un transfert d'argent réalisé par une femme (et qui coorspond en fait à un remboursement d'un prêt d'Hubert lui avait accordé dans le passé). Au moment de son arrestation, tout ceux qui connaissent Hubert sont choqués et unanimes pour dénoncer cette attaque calomnieuse dont le seul objectif est de briser un homme qui dérange et déjà fragilisé par sa récente perte d'emploi et les difficultés financières consécutives.

Nous sommes plusieurs à connaître Hubert, dans ses qualités et aussi ses défauts qui sont à l'opposé de ce dont on l'accuse et porter contre lui de telles diffamations mensongères dont le seul but est de salir son honneur relève de cette infamie qui n'appoartient qu'aux salopards et aux lâches.

Et le caractère politique de cette arrestation arbitraire apparait notamment à l'aune de 3 éléments : 
  • La volonté de vengeance évidente de l'Etat qui a subi un camouflet lors de sa tentative de fermer le Centre en 2017.
  • La coincidence calendaire avec la visite du tandem Prochenko/Zelensky à l'Elysée, ancien et futur présidents d'un régime qui a reproché à la France l'action du Centre.
  • La prolongation de la détention provisoire et la mise au secret abusives de Fayard, révélant à la fois l'absence de preuves sérieuses et la volonté de briser un homme.
Les informations que je ne suis pas encore autorisé à divulguer confirment bien les tortures psychologiques subies par Hubert Fayard dont le moral est en train de faiblir via des pressions affectives importantes réalisées sur lui comme par exemple l'interdiction de recevoir toute visite, y compris celle de ses enfants !
Force est de constater que les conditions de détention et les tortures psychologiques subies par Hubert Fayard sont même aujourd'hui complétement disproportionnées par rapport au chef d'accusation porté contre lui !

Et je remarque au passage la perfidie d'un certain réseau d'information français venu surfer sur la souffrance du Donbass et dont le silence rejoint la meute des journalopes occidentaux et révéle bien les motivations narcissiques et cupides réelles de ses imposteurs se cachant derrière leur prétendu soutien à la cause du Donbass, et eux aussi calomniateurs à leurs heures. 

Dans quel "Etat de droit" vit cette France Macronienne redevenue la collabo des pires totalitarimes et hégémonies militaires de la planète, pour pousser ainsi un homme aux frontières du suicide pour un délit d'opinion officiellemnt interdit dans cette prétendue "Patrie des Droits de l'Homme" ? 

Aujourd'hui, à mon inquiétude vive concernant cet homme qui s'est engagé sans compter pour soutenir le Donbass, se rajoute une profonde honte vis à vis de cette France où l'histoire m'a fait naître et qui est en passe de redevenir, 75 ans après le collaborationnisme nazi, la pire dictature occidentale de la pensée unique et des violences policières.

Soutien total au prisonnier politique Hubert Fayard !

Erwan Castel


1 commentaire:

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.