jeudi 6 juin 2019

Situation sur le front du Donbass

Bombardement ukrainien sur Yasinovataya le 6 juin 2019

Les attaques terroristes de l'armée ukrainienne contre la population du Donbass continuent:


Au cours de la journée précédentes, 29 violations ukrainiennes du cessez le feu ont été observées, tirant 420 obus sur 29 villages et districts urbains situées sur la ligne de front (12,7 mm et plus), principalement des obus de mortier de 82 et 120mm.

Lors d'un bombardement réalisé contre des quartiers résidentiels de Gorlovka (au Nord de la République de Donetsk) un civil de 33 ans, résidant au 5 rue Yasnaya a été blessé par des éclats d'obus et évacué sur l'hopital n°2. Au cours des bombardemenst ukrainiens d'hier, au minimum un soldat républicain a été tué et un autre blessé.

Ailleurs, dans le Sud de la RPD, les forces ukrainiennes ont continué à envahir la "zone grise" située entre les lignes, théoriquement neutre et démilitarisée, en occupant le village de Vodyane, à l'Est de Sakhanka.

Et les attaques ukrainiennes qui se font à nouveau entendre sur les 400 km de la ligne de front de Mariupol à Lugansk ont continué en soirée et dès les premières heures de la journée d'aujourd'hui.


Ainsi ce matin, dès 05h00 des pièces d'artillerie ukrainiennes positionnées à Avdeevka ont tiré sur les faubourgs de Yasinovataya avec des mortiers et des canons anti aériens (en tirs terrestres comme dans la vidéo ci après). C'est la rue Mayakovski qui a été principalement touchée, avec 3 maisons (n° 8, 10, 12 et 14) et une voiture (n°19) endommagées.

La dichotomie observée entre le discours présidentiel de Zelensky et les actions militaires ukrainiennes continue donc à démontrer la permanence de l'hypocrisie criminelle qui domine la politique incomptétente de Kiev depuis le Maïdan.

Pire que cela, la mentalité russophobe des bandéristes qui veulent mener une guerre génocidaire dans le Donbass, semble être à nouveau débridée comme l'ont démontré récemment le bombardement de la mosquée de Donetsk pendant la fête Uraza Bayran qui clôture le Ramadan musulman en Russie, ou les manifestations du régiment néo-nazi Azov à Mariupol à l'occasion du 5ème anniversaire de sa capture de la ville, début juin 2014.


Cette photo de Biletsky entouré de ses gardes et lieutenants dans les rues de Mariupol quasiment vides pendant ces journées ensoleillées où ils viennent célébrer "leur "victoire" de 2014 est révélatrice de la réalité d'une ville balnéaire apeurée détestant ses occupants.

Et d'ailleurs de quelle victoire d'Azov parle t-on ? Après avoir donné un assaut blindé la manifestation pacifique du 9 mai, le bataillon Azov en 2014 revient début juin occuper la ville de Mariupol où elle ne rencontre pas plus de résistance qu'aujourd'hui de soutien, mais s'impose quand même aux habitants en tirant comme des fous dans les rues de la ville silencieuse.

Juin 2014, au cours de fussillades inutiles et violentes  le bataillon Azov, devenu depuis régiment prendra le contrôle de Mariupol, la ville portuaire du Donbass

Aujourd'hui, Azov se comporte à Mariupol comme des soudards enivrés en terrain conquis, oubliant jusqu'au ridicule cette sentence de Corneille qui rappelle aux présomptueux et aux mythomanes par la bouche du Cid, qu' "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !"

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.