mardi 4 juin 2019

Flash ! mosquée de Donetsk bombardée !

Pendant mon service régimentaire, cette nouvelle choquante me parvient : 
la Mosquée de Donetsk vient d'être bombardée 
ce matin en pleine fête de fin du Ramadan !


Si en Russie la religion orthodoxe est souvent citée en réference cultuelle majeure, il ne faut pas oublier que dans l'esprit impérial de la Fédération de Russie les autres cultes existant dans le monde, qui non seulement ont droit de cité mais sont même protégés par une Fédération de Russie dont certaines républiques comme celles du Caucase ont l'Islam comme religion officielle, n'en déplaise aux imbéciles qui fantasment sur une Russie blanche et chrétienne !
La population du Donbass, bien que majoritairement orthodoxe compte également en son sein d'autres communautés religieuses, catholiques, juives ou musulmanes par exemple et qui témoignent à la fois de la diversité de son identité et de son Histoire.

Ce matin 4 juin 2019, la mosquée Akhat Dzhami de Donetsk située dans le quartier d'Oktyabrsky au Nord de Donetsk (district de Kuybishevsky) a été intentionnellement bombardée au moment précis où la communauté musulmane (essentiellement tatare) s'y rassemblait pour célébrer l' "Uraza Bayran" cette fête religieuse de l'Islam qui marque la fin du Ramadan. 4 obus ukrainiens ont frappé le dôme de cette mosquée qui avait déjà été touchée par les forces de Kiev lors des combats de l'hiver 2014-2015. Au moment des tirs les gens qui étaient déjà nombreux se sont réfugiés sous la salle de prière (qui est située au 2ème étage). Fort heureusement personne n'a été blessé.

La police a aussitôt bouclé le quartier et interdit l'accès de la mosquée et de ses alentours, et des observateurs sont venus constatés les tirs et leur provenance des lignes ukrainiennes situées à moins de 2 kilomètres du lieu.

Il y a eu donc eu, "inch Allah" pourrait-on dire ici, plus de peur que de mal et surtout, une immense indignation collective s'est emparée de l'ensemble des communautés du Donbass qui, au délà de leurs traditions religieuses respectives sont unies dans une destinée et une identité russes communes.

Habitant ce quartier depuis le mois d'aout 2016, je connais ces résidents, leur courage, leur gentillesse, mais aussi leurs souffrances immenses depuis que la guerre a fait irruption dans ce quartier parsemé d'arbres fruitiers à l'ombre desquels jouent avec des chiens les enfants sous les chants des oiseaux. Que ce soit autour du monastère d'Iversky ou de la mosquée Akhat Dzhami qui en sont ses bornes religieuses - ses "granges à Dieu" comme dirait Xavier Graal - j'ai pu mesurer l'importance de la foi, ce dynamisme spirituel essentiel qui aide et réconforte les âmes au milieu des tempêtes de leurs vies et de l'Histoire. Selon moi cette foi est dans sa pratique instinctive et naturelle, l'expression de ce rapport sacré intemporel et universel à l'existence et l'environnement, et qui est consubstantiel à l'humanité... bien au delà de ses déclinaisons religieuses diverses..

Dans cet Oasis de sérénité au milieu des ruines qu'est la mosquée d'Oktyabrsky, j'avais été invité par Rushan son Imam à venir à cette fête de fin du Ramadan, qui comme Alexandre le prêtre de l'église orthodoxe ne manque jamais d'accueillir le païen que je suis devenu en voisin et ami lorsque je passe les saluer. 

Pendant cette journée, la communauté musulmane communie puis partage un repas traditionnel festif entre les familles mais aussi avec des amis non musulmans, et c'est l'occasion de formidables rencontres humaines qui bousculent tous les lieux communs des communautaristes imbéciles dont certains ce matin ont encore craché leur haine sur cette communauté paisible et généreuse.

J'avais réaliser un article sur la Mosqué d'Oktyabrsky et sa communauté en 2017 , le lien ici 

Dans un message d'indignation immédiate, Ivan Prikhodko, le chef de l'administration de Gorlovka où vit aussi une comunauté musulmane importante, et qui fut pendant les bombardements de 2014 et 2015 le chef de l'administration de Kuybishevsky dont dépaend ce quartier d'Oktyabrsky, a qualifié d'innomable l'acte criminel commis ce matin par les forces de Kiev. 

Comment en effet qualifier ces bombardements à caractère génocidaire réalisés par l'armée ukrainienne contre des lieux de cultes, orthodoxes, musulmans ou autres, les cimetières... et qui représentent le lien le plus sacré que cette population entretient avec sa terre et ses traditions et pour lequel elle est martyrisée. 

Et que dire aussi de cette propagande de guerre occidentale qui prétend tous les 4 matins que c'est la Russie et ses partisans qui persécutent aujourd'hui les tatars musulmans... Ici dans le Donbass nul besoin de propagande arificielle et mensongère pour savoir la Vérité et connaitre qui veut tuer cette communauté: il suffit d'ouvrir les yeux !!

Erwan Castel 



Mises à jour :

Ce sont 4 obus de mortier de 82mm que les ukrainiens ont tiré depuis leurs positions situées à Peski un village à l'Ouest de la Mosquée, entre 7h15 et 7h30 au moment de l'arrivée des premières personnes parmi les 500 attendues ici pour cette fête religieuse. Au moment des tirs environ 70 personnes étaient déjà dans la salle de prière et ont étét évacuées pour être sécurisées à l'étage inférieur.





La mosquée d'Oktyabrsky vue d'un immeuble bombardé situé derrière elle.
Devant et au delà des maisons (également endommagées gravement par les
 bombardements)la ligne de front Nord avec (sur la droite /Est) la zone aéroportuaire
Les tirs du mortier ukrainien sont arrivés de l'Ouest (à gauche sur la photo)
des positions du village de Peski tenu par les forces de Kiev.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.