dimanche 9 juin 2019

Encore des bombardements sur le Donbass



Durant la première semaine de juin en RPD, au moins 3 soldats républicains ont été tués, plusieurs blessés et 4 civils ont été blessés (2 femmes et 2 hommes). Et le bilan s'est encore alourdi depuis.

S'appliquant avec une haine zélée à faire exactement le contraire de ce que dit la nouvelle marionnette de Kiev, les forces armées ukrainiennes intensifient leurs bombardements sur les territoires des Républiques de Donetsk et Lugansk.
  • Ainsi cette nuit à 01h45, sur le front de Telmanovo, dans le Sud de la RPD, des obusiers de 152mm ukrainiens positionnés à Granite ont tirés 20 obus sur le village de Novaia Marevka situé à environ 8 kilomètres à l'Est. Au cours du bombardement, un résident civil a été blessé.
  • Un peu plus tard, à 05h30 c'est le secteur de Gorlovka qui était la cible des artilleurs de Kiev, sur le front Nord de la RPD. Les ukrainiens ont tiré à nouveau sur Zaitsevo, un village dans la couronne Nord de la ville minière. 4 maisons civiles ont étéendommagées au cours des bombardements.

Au cours de ces bombardements sur le front Nord de la République de Donetsk, les forces ukrainiennes ont utilsé des mortiers lourds et des chars de combat.

  • Au Nord Est de cette même ville de Gorlovka, le village de Holmoisky a lui aussi encore été bombardé par les ukrainiens qui exercent depuis début juin des pressions offensives impoortantes dans le secteur. Et un autre civil de 51 ans a été blessé à l'épaule, en plus des 11 maisons endommagées rue Bolnichnaya.
Parallèlement à leurs bombardements en augmentation des unités ukrainiennes tentent à nouveau dans des reconnaissances offensives de tester voire de percer nos lignes de défense. C'était certainement l'objectif de la section du régiment Azov dont l'unité est positionnée sur le front de Gorlovka, lorsqu'elle s'est engagée vers nos lignes de défense, avant desubir un tir de barrage après avoir été repérée. Les soldats ukrainiens devant la riposte républicaine se sont repliés précipitamment et se fourvoyant même pour certains dans un champ de mines. Bilan de leur opération 2 tués, qu'ils ont abandonné sur le terrain et 9 blessés minimum.

De leur côté les forces républicaines engagent également des opérations offensives pour prévenir et diminuer la pression des forces ukrainiennes dont les activités croissantes ont l'avantage de les mettre à découvert plus souvent et dans la ligne de mire de nos snipers et tireurs antichar.
Et l'escalade engagée par les ukrainiens oblige les forces républicaines, pour tenter de la stopper, à riposter graduellement mais proportionnellement aux attaques subies. Ainsi par exemple de la recrudescence des tirs de missiles antichars observés ces derniers mois sur les positions républicaines, lesquelles ont déployé à leur tour des groupes antichars qui procèdent à des destructions d'unités mobiles ennemies.

Ici un 4x4 militaire ukrainien est détruit par un missile antichar 
républicain durant ce printemps 2019 - 3 morts et 1 blessé

Ici un camion logistique ukrainien est détruit par un autre missile 
antichar républicain durant cette même période - 2 tués 1 blessé


On peut donc constater quotidiennement que loin des rodomontades politiciennes et des fantasmes propagandistes, cette guerre continue à tuer quotidiennement et menace d'exploser à nouveau à tout moment en conflit dynamique, aux proportions et conséquences décuplées.

Si les pertes républicaines sont importants et croissantes depuis plusiuers mois elles sont cependant très inférieures aux pertes ukrainiennes qui trahissent d'une part la dynamique offensive, toujours plus risquée que la défensive, des unités de Kiev, mais aussi des lamentables niveaux du moral et de la discipline des soldats envoyés dans une guerre qui n'est pas la leur.

Dans les casernes même entre le missions nos sacs de combat, gonflés par les munitions et les vivres restent au garde à vous au pied des lits avec les armes, les gilets, les casques et tout ce barda qui est alourdi par la chaleur estivale qui s'abat depuis quelques jours sur  la région de Donetsk...

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.