lundi 1 août 2016

Un peuple debout au milieu des ruines

La destruction génocidaire du Donbass par l'armée ukrainienne


Il serait temps que la communauté internationale ouvre enfin les yeux sur la réalité de cette "Opération AntiTerroriste" (ATO) menée par Kiev au coeur de l'Europe 75 ans après la fin de la guerre et la disparition "officielle" du nazisme !

En effet, alors que Donetsk panse depuis ce matin les plaies d'une nouvelle nuit de bombardement, lorsqu'on observe ce qui se passe réellement sur cette ligne de front du Donbass, on sait que les "terroristes" ne sont pas ceux que la propagande de guerre occidentale désigne mais bien cette armée soutenue par l'OTAN et qui mène depuis plus de 2 ans une guerre criminelle à caractère génocidaire contre le peuple russe du Donbass.

Le 28 juillet 2016, profitant d'une courte et relative accalmie des bombardements ukrainiens, le Ministère de la République de la construction et du logement de la République Populaire de Donetsk a réalisé un bilan des destructions matérielles occasionnées par l'agression armée de Kiev depuis avril 2014. 

Rien que pour la République de Donetsk, l'estimation des dommages approche 24 000 bâtiments détruits  :

 - 17 803 maisons privées, 
 - 4 233 maisons d'habitation, 
 - 1 676 installations communautaires.

Ont été endommagées par les combats mais surtout les bombardements intentionnels de l'armée de Kiev.

Les dégâts sont actuellement incalculables, et beaucoup de ses bâtiments ne sont pas réparables, et dont 1 793 maisons du secteur privé et 60 immeubles de grande hauteur. 

Par ailleurs, certains villages situés près de la zone de front où sur des champs de bataille passées, sont aujourd'hui complètement détruits.

Cette politique de destruction du Donbass engagée par Kiev, et qui ne peut en aucune façon s'apparenter avec une quelconque stratégie militaire et encore moins "opération antiterroriste", prouve s'il en était encore besoin, la volonté d'éradiquer par son départ ou son extermination la population de cette région identitairement russe. 

Les bombardements des soudards ukrainiens ont été maintes fois dénoncés par les autorités et même la communauté internationale qui très mollement a rappelé à l'ordre le régime de Kiev sans toutefois engager des moyens de pression coercitifs à son encontre.


Aujourd'hui, tout indique que cette stratégie destructrice, en piétinant non seulement les accords de Minsk, mais également les conventions de Genève et la morale, connaît une nouvelle escalade qui risque à tout moment d'éclater en une nouvelle guerre ouverte et dynamique.


Il faut ici saluer le courage et la résilience de cette population qui subit, depuis plus de 800 jours et 800 nuits, la terreur d'une guerre conduite par la haine et la folie. 
Avec des conditions de vie difficiles, et qui sur la ligne de front sont souvent catastrophiques, des moyens dérisoires, les forces de sécurité, les services de secours inlassablement engagent à chaque instant la quasi totalité de leurs unités d'interventions pour secourir les personnes, combattre les incendies ou neutraliser et détruire les munitions non explosées.

Quant aux habitants du Donbass, dont beaucoup sont revenus dans leurs foyers malgré la menace d'une nouvelle guerre ouverte, ils sortent au petit matin, les yeux cernés par une nuit blanche passée à prier rassurer les enfants et compter les coups frappant leurs quartiers. 

Mais aussitôt, tandis que les âmes s'encouragent par des sourires réciproques, les manches se retroussent et pour effacer encore et toujours les stigmates barbares, nettoyant et réparant les dégâts jusque dans la décoration de leurs jardins....

Remise en service d'une conduite de gaz dans un quartier bombardé la veille par les ukrainiens
Cette force tranquille qui force mon admiration, présage de la victoire inévitable et je l'espère prochaine du Donbass dans cette guerre absurde lancé par un troupeau de marionnettes étasuniennes aveuglées par la haine et la stupidité. Ce soir de nouvelles bougies vont être allumées au fond des caves où, sous les ruines de ses maisons, le coeur du Donbass continue à battre au rythme de sa Foi et son espérance inébranlables. 

"Des Hommes au milieu des ruines"...jamais peut-être cette expression de Julius Evola n'a peut-être trouvé une meilleure illustration que dans le comportement exemplaire de ce peuple du Donbass qui résiste inlassablement à l'avanie et la barbarie lancées contre lui par le pouvoir génocidaire de Kiev.

Non seulement ces hommes et ces femmes héroïques restent debout mais ils grandissent à chaque bombardement reçu tandis que les occidentaux eux se vautrent chaque jour un peu plus dans l'opprobre de leur complicité criminelle.

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

video





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.