dimanche 11 février 2018

De la Syrie au Donbass

070


Hier, nous avons accueilli sur le front Édouard Elias, un reporter de guerre français indépendant, venu rencontrer les défenseurs du Donbass dans le quotidien surréaliste d'une guerre des tranchées version désert des tartares...


Dimanche 11 février 2018

Âgé de 27 ans, Édouard a déjà dans son sac à dos une expérience professionnelle importante mais aussi intérieurement initiatrice. Entre l'Égypte et la France, Édouard Elias choisi le chemin difficile du témoin qui va, armé seulement de son appareil et son courage, se jeter dans les vents violents de l'Histoire.

Son chemin l'emmène en Turquie, en Birmanie puis en Syrie où il sera pris en otage pendant 10 mois. A son retour animé par une curiosité sans limite et une grande ouverture d'esprit Édouard Elias part couvrir d'autres sujets plus divers les uns que les autres.

Mais le besoin d'être "là où l'Histoire se passe" l'invite à nouveau sur les chemins de la guerre, cette tragédie universelle mais qui aussi dénude l'âme humaine de tous ses oripeaux artificiels et hypocrites.

Contrairement à de nombreux reporters industriels et autres chasseurs de piges pressés, Édouard Elias lui prend son temps, s’imprégnant de l'ambiance du lieu, du regard des hommes avec qui il discute longtemps avant de sortir discrètement un appareil photo pour saisir des moments de vie naturels dans ce contexte et ce décor qui eux ne le sont pas vraiment....

Comme Yan Morvan, dont je découvre rapidement qu'ils entretiennent tous deux un profond lien d'amitié, Édouard Elias travaille avec un matériel hors normes, comme un appareil photo panoramique d'où il sort des photos en noir et blanc intemporelles et intenses.

C'est aussi l'occasion d'une belle rencontre humaine avec un homme libre et honnête qui est venu dans le Donbass simplement pour pouvoir témoigner, loin des sentiers balisés des propagandes idéologiques et commerciales, de la réalité de la guerre et libérer la Vérité sur ce conflit du Donbass qui ensanglante de nouvelles tranchées européennes un siècle après "la der des ders" !

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.