dimanche 18 février 2018

A Kiev, la colère gronde


4 ans après l'imposture du Maïdan, l'Ukraine est prise en otage par un gouvernement encore plus corrompu que le précédent et qui a provoqué par son inaptitude, son asservissement aux intérêts militaro-industriels occidentaux, et sa collusion avec les mouvements ultra nationalistes, la désintégration complète de l'Ukraine et la paupérisation aggravée de sa population au profit d'une oligarchie hors sol.

Des dizaines de milliers de manifestants défilent vendredi ce moment dans les rues de Kiev pour réclamer le départ de Porochenko.



Ce mouvement protestataire même s'ils sont présents n'est pas dominé par les paramilitaires nationalistes. On y voit des retraités, des jeunes qui viennent réclamer la fin de l'imposture.

L'annonce d'une nouvelle offensive meurtrière dans le Donbass est certainement une motivation pour ces femmes et ses hommes qui ont pour beaucoup des jeunes de leurs familles mobilisés dans le Donbass et sur le point d'être sacrifiés sur l'autel de l'impérialisme étasunien en Europe.

Mais je crains malheureusement que ce nouveau mouvement de colère n'arrive pas à changer le cap suicidaire de ce pays, asservi par la dette des banksters occidentaux et militarisé par les faucons de guerre étasuniens.

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.