jeudi 24 mai 2018

Foot : J-21, Guerre : J- ??


Les forces combinées ukrainiennes continuent leur montée en puissance pour une offensive, vraisemblablement avant la coupe du Monde de football en Russie qui s'ouvre dans 3 semaines.

En attendant le feu vert de Washington, les ukrops continuent leurs pressions offensives sur le front en poursuivant leur grignotage de la zone grise jusqu'au contact avec les premières défenses républicaines.

Cette tactique dite des "sauts de crapaud" permet mais au prix de lourdes pertes de tester les défenses républicaines et leurs renforts immédiats. Le général ukrainien Naiev en charge de l' "Opération des forces combinées" qi remplace L'Opération Spéciale Antiterroriste a annoncé suite aux dernières attaques réalisées le 20 mai que désormais l'armée ukrainienne avait avancé dans 15 secteurs de la zone grise omettant de preciser à l'occasion :

- De combien de mètres ?
- À quel prix en vies hunaines ?
- Pour quel bénéfice tactique ?

Cette semaine également l'État major ukrainien a annoncé également que son aviation de combat, à nouveau opérationnelle, serait de retour sur le front.

Lors des précédents bombardements aériens Kiev avait commis des massacres au sein de la population civile a Donetsk et à Lugansk puis Kiev avait cessé d'engager son aviation periclitant depuis l'indépendance de l'Ukraine et humilié par les milices d'autodéfense qui avaient réussi à abattre nombre de ses aéronefs s'aventurant dans les 2 kilomètres de portée de leurs missiles aniaériens portatifs.

Il semblerait pour le moment que ce ne soit pas un bluff de Kiev car plusieurs avions de combat ont été entendus se rapprochant du front de Gorlovka au cours des derniers combats s'y déroulant.

Si la menace est mise à exécution et que les bombardiers ukrainiens reviennent au combat, cela sera le coup de grâce definitif donné aux accords de Minsk et le retour de la terreur pour les populations civiles.

Cette aviation s'il elle est engagée à nouveau pourrait essayer, depuis des altitudes importantes, d'appliquer sur des objectifs militaires la technique du "fire and forget" des frappes américaines en Irak ou Syrie par exemple. On en connaît les résultats ou le "collatéral" devient rapidement "génocidaire".

Dans cette pire hypothèse, il est probable que la Russie intervienne très rapidement tant sur le plan diplomatique que militaire.

On peut aussi imaginer quelques frappes ciblées et spectaculaires à basse altitude pour inciter la population à quitter les zones résidentielles près du front avant une offensive terrestre.

Mais dans ce cas Kiev risque d'avoir de connaître une nouvelle hécatombe aérienne de la part des unités républicaines de défense antiaérienne qui sont aujourd'hui équipées et entraînées au combat.

Dans tous les cas, avec ou sans les russes j'espère pour les ukrops volants qu'ils ont bien vérifié le fonctionnement des sièges éjectables !

Erwan Castel

Source de l'article : Sputnik

L'aviation ukrainienne préparerait une attaque contre le Donbass

Les forces armées ukrainiennes ont créé un groupe d'attaque sur la ligne de démarcation dans le Donbass. «L'aviation de front ukrainienne est prête à lancer les bombardements», rapportent les militaires ukrainiens. Pour les observateurs russes, l'Ukraine a entamé la mise en œuvre du scénario «la guerre avant la Coupe du monde».

L'aviation ukrainienne se prépare à frapper le territoire des Républiques autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR), écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

«Les unités aériennes sont parfaitement opérationnelles pour l'offensive», a annoncé Igor Strelkov, leader du mouvement "Nouvelle-Russie", sur les réseaux sociaux.

«Un accroissement significatif des réserves de l'ennemi a été constaté près d'Artemovsk-Ioujnoe: un puissant groupe de choc a été formé, l'accumulation de personnel et de matériel se poursuit», selon ses sources.

Les troupes ukrainiennes ont occupé une partie de la «zone grise» entre Bogdanovka et Petrovski en s'avançant de près de 2 km en direction de Petrovski, écrit Igor Strelkov. Cette avancée s'accompagne d'un soutien intense de l'artillerie. Cette zone se trouve au sud de Dokoutchaevsk, qui est à moitié encerclée par l'armée ukrainienne côté sud.

«Les bombardements des villes du Donbass s'intensifient constamment, tout comme les tentatives de prendre des positions dans la zone neutre. Les armées des DNR et LNR ont pour ordre de ne pas riposter aux attaques. Tout cela signifie très certainement que Kiev renforcera son activité militaire pendant encore quelques semaines. A un moment donné il sera impossible de ne pas riposter. C'est alors que l'offensive commencera. Kiev a déjà créé un puissant groupe et a accumulé d'immenses réserves de munitions. De toute évidence, Kiev compte utiliser l'aviation cette fois», déclare le politologue russe Sergueï Markov cité par Nezavissimaïa gazeta.

Sur fond d'intensification de l'activité des forces armées ukrainiennes au sud-est de l'Ukraine, Angela Merkel a déclaré que le conflit ukrainien ne pouvait être réglé que par des moyens politiques, et non militaires.

Dans le même temps, le représentant spécial des USA pour l'Ukraine Kurt Volker a déclaré à la BBC que l'Ukraine ne pourrait pas reprendre les territoires perdus par la force militaire. Cependant, le soutien américain, selon lui, aidera à stopper la progression des forces dits pro-russes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.