dimanche 12 juin 2016

Les chiffres sanglants de l'escalade

Premier bilan sanglant d'un match sans public et sans arbitre


Depuis 1 an, le front du Donbass hésite entre Guerre et Paix, victime d'une suite ininterrompue de bombardements erratiques visant à terroriser la population et maintenir une plaie ouverte justifiant une politique de perfusion économique étrangère et de militarisation d'une Ukraine de plus en plus répressive. 

Ces violations continuelles des accords de Minsk ont connu depuis le début du mois de juin une escalade sensible des bombardements et une retour important des attaques terrestres menées par les unités ukrainiennes assiégeant les bastions républicains de Donetsk et Lugansk.

Cette escalade récente, outre le fait qu'elle fait de nouvelles victimes et occasionne de nombreuses destructions, menace aujourd'hui l'espoir de trouver une sortie diplomatique àà ce qui est l'une des crises européennes les plus importantes depuis la fin de la Seconde Guerre.mondiale.

Pour visualiser la réalité de la situation, l'agence Doni Press a compilé un certain nombres de données émanant des Ministères et confirmées par les observateurs de l'OSCE.

Les chiffres et le graphique parlent d'eux-mêmes et la question majeure est de savoir si cette aggravation importante de la situation militaire peut être enrayée car tous les indices recueillis confirment que les actions offensives des derniers jours ne sont pas le fait d'initiatives criminelles isolées, mais obéissent bien à une planification décidée à Kiev.

Pendant l'hiver 2013, les bandéristes ukrainiens avaient déjà profité du calendrier des jeux olympiques d'Hiver de Sotchi pour déclencher le coup d'état du Maïdan, et aujourd'hui nous observons une réactivation violente du front par ces mêmes chiens fous au moment de la coupe de l'Euro 2016... 

Hasard ou nouvelle exploitation d'une diversion politico-médiatique ?
L'avenir très proche va nous le dire...


Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



Source, le lien ici : DONi Press

Du pain, du foot et de la désinformation :
Escalade du conflit et 
génocide de la population du Donbass 
dans le silence des médias occidentaux

Observation : Bien qu'ayant initialement partagé en prenant la précaution respectueuse de citer la source (DONi press) l'auteure (Christelle Néant) je me suis obligé à retirer ce texte que j'estime intéressant car attaqué pour "infraction aux droits d'auteurs " par des imbéciles qui sacrifient la cause commune sur l'autel de leurs intérêts personnels et de leurs egos surdimensionnés. 

L'intention de ces calomniateurs possédés par le monopole de l'information sur le Donbass est de faire disparaître mon travail que je réalise depuis 3 ans (bien avant eux soit dit en passant) et qui comptabilise aujourd'hui plus de 1500 articles. 

Il est pathétique de voir des français carriéristes et égocentriques venus soit disant rejoindre la rébellion du Donbass pour "in fine" reproduire en microcosme via des calomnies censures et abus de pouvoir divers, une dictature de la pensée unique qu'ils prétendent officiellement combattre...

J'ai vraiment pitié de ces Tartuffe qui jouent les Torquemada que pour mieux cacher leur imposture ! Mais n'étant pas manichéen d'une part et farouchement opposé à toute forme de censure d'autre part, je continuerai à signaler leurs articles que j'estime pertinents ou intéressants et servant la cause et le peuple du Donbass pour lesquels personnellement je suis venu à Donetsk.

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.