mardi 21 juin 2016

La psychopathie ukrainienne / 4

L'héritier de Mengele

© Photo. capture d'écran / YouTube, UKRLIFE.TV
En continuant la visite de enfers de Kiev, dans l'immense rayon psychopathes, je suis tombé sur un article de Sputnik News, dont j'ai pu confirmé le sujet sur d'autres sources d'information... Il s'agit des crimes commis par  Alexandre Tchernov, médecin anesthésiste-réanimateur, qui avoue lui-même avoir assassiné des soldats séparatistes blessés admis dans l’hôpital de Ienakievo où il était en poste dans le Donbass.

Au cours d'un entretien donné à la télévision ukrainienne "UKR life", ce monstre a reconnu avec fierté avoir commis ces crimes qui sont une violation extrême de la Convention de Genève, de la déontologie médicale et une abjection au vu de la morale humaniste la plus élémentaire !

Son témoignage délivré avec le sourire est effrayant :

(extrait)

"J’ai infligé le maximum de dégâts aux patients ennemis avec des médicaments. A première vue, cela ressemblait à une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou tout simplement quelque chose d'incompréhensible. Seule une expertise scrupuleuse et coûteuse peut découvrir la vraie raison de la mort d’une personne"

La vidéo de ce boucher a été déjà supprimée, et il est probable qu'elle le sera encore et encore car il y a des vérités qui déplaisent à la pensée unique...

Le plus révoltant concernant ce psychopathe ukrainien, qui n'est pas un cas isolé dans cette Ukraine brune démentielle, c'est qu'il soit toujours en liberté, en exercice de ses fonctions de médecin, que l'Ukraine au lieu de le traîner par les couilles devant un tribunal lui offre une tribune médiatique où il se vante de ses crimes !

Dès la première publication Youtube de son interview (immédiatement censurée), des réactions de dégoût et d'indignation ont bien sûr fusé de toutes parts, mais aussi des commentaires abjects saluant ses actes abominables de ce bourreau, car il faut savoir que du côté de Kiev ce genre de taré est non seulement laissé en liberté mais aussi adulé par une partie de la population et du pouvoir !

(Traduction automatique)

Cette haine psychotique et criminelle qui semble guider les comportements de "ukrops" est malheureusement une constante des miliciens et des responsables du nouveau pouvoir de Kiev, que soutiennent ouvertement les pays de l'Union Européenne !

Ainsi, lors des échanges de prisonniers réalisés régulièrement sur le front du Donbass, nombre d'observateurs, et parmi lesquelles des officiels des ONG humanitaires et de l'OSCE, constatent la différence de traitement subi par les prisonniers ukrainiens et les prisonniers républicains qui quant à eux, présentent souvent des signes de malnutrition et de mauvais soins flagrants.

La censure et les mensonges développés par les chiens de garde et les collabos occidentaux ne suffiront pas à cacher toute l'horreur de ces fous que les occidentaux, sur le Maïdan, ont mis au pouvoir du plus grand pays d'Europe.

Viendra le temps de la reconquête, de la révolte et surtout du jugement de ces criminels mais aussi de tous ceux, y compris les ploutocrates occidentaux et leurs journalistes serves qui ont soutenu ces fous et tenté de cacher la Vérité.

Ce jour là certainement, pour ces ordures, je deviendrai un partisan de la peine de mort.

Erwan Castel

Source, le lien ici : Sputnik News

Un médecin ukrainien avoue avoir tué des combattants du Donbass 

20.06.2016


Le médecin anesthésiste-réanimateur Alexandre Tchernov, qui a travaillé dans la ville de Ienakievo dans le Donbass, a déclaré qu’en fournissant les soins d'urgence aux combattants de la République populaire de Donetsk (DNR) il faisait tout pour causer le maximum de dommages aux patients.


Dans un entretien à la chaîne en ligne Ukrlife.tv, le médecin anesthésiste-réanimateur Alexandre Tchernov a raconté l’histoire effrayante de ses "exploits" lors des combats dans l’est de l’Ukraine. La vidéo a été publiée sur YouTube.
Selon M. Tchernov, il n’a utilisé que des médicaments de réanimation standard.

"J’ai infligé le maximum de dégâts aux patients ennemis avec des médicaments. A première vue, cela ressemblait à une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou tout simplement quelque chose d'incompréhensible. Seule une expertise scrupuleuse et coûteuse peut découvrir la vraie raison de la mort d’une personne", a déclaré le médecin-tueur.

Le réanimateur ukrainien a ajouté qu’il avait envoyé toutes les données personnelles et les diagnostics des patients au Service de sécurité ukrainien (SBU) par courriels et via Skype.

"Beaucoup de mes collègues, malheureusement, croient que les médecins sont hors de la politique. Mais je ne cesse d’assurer tout le monde que le serment d'Hippocrate ne doit pas servir de prétexte pour aider l'ennemi", a raconté Alexandre Tchernov.

M. Tchernov a souligné qu’après avoir quitté la DNR il a continué à pratiquer la médecine dans les territoires sous le contrôle de Kiev.

____________________________________

Source de la vidéo, le lien ici  : YouTube

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.