dimanche 26 juin 2016

Des faucons trahis par des vrais cons

Quand les dessous de table étasuniens pour l'Ukraine 
remontent à la surface... en Syrie

En octobre 2015, lors de la présentation au Congrès du projet de budget de la Défense des Etats-Unis pour l’année financière 2016, le Président Obama avait mis son veto concernant la ligne de 300 millions de dollars qui prévoyait la fourniture d'armes létales à l'Ukraine de Porochenko. Kiev devra se contenter des armes non létales ( tenues, gilets, radios optiques, véhicules de transport etc...) 
Cette décision a été encore confirmée le 5 février, le Ministre Tchèque de la Défense Martin Stropnický qui a déclaré que les pays membres de l'OTAN ne fourniront pas d'armes à l'Ukraine. 

Ce nouvel épisode, qui révélait une divergence au sein même des néo-conservateurs étasuniens, semblait clôturer au moins pour un temps cette question concernant le niveau de l'aide militaire américaine à l'armée ukrainienne engagée depuis 2 ans dans un conflit ouvert avec des séparatistes pro-russes...
C'était mal connaître les réseaux militaro-industriels de l'oligarchie étasunienne qui, pour en finir avec ce fruit ukrainien qui refuse de tomber dans leur panier sont prêts à tout y compris à jeter de l'huile sur le feu d'une guerre que déjà les pompiers de Minsk peinent à maîtriser.


Affaiblie par des années d'abandon, exsangue et démoralisée par 2 années de guerre anarchique menée sur le front du Donbass, l'armée ukrainienne n'est plus qu'un fantôme qui n'est plus capable que de terroriser la population du Donbass de loin avec son artillerie immobilisée sur le front du Donbass... 

En effet derrière les belles images de la propagande kiévienne, les rapports qui transpirent des réseaux "ukrops" font état d'un niveau catastrophique des forces armées ukrainiennes, que même le Président de l'Assemblée nationale ukrainienne, Andreï Paruybï a reconnu récemment lors d'un entretien télévisé à la chaîne ukrainienne 5UaLes budgets sont tellement usés que un nombre de matériels de plus en plus importants ne peut même pas être entretenu et réparé.

En plus des livraisons indirectes réalisées via des pays tiers comme la Pologne par exemple, d'autres réseaux, via des sociétés militaires privées occidentales et des officines de la CIA ont engagé un acheminement plus discret d'armement et de munitions vers l'Ukraine, pour que cette dernière tente de remonter le niveau opérationnel de ses unité d'assaut...

Seulement voilà, les leaders de ce pouvoir issu du Maïdan ne sont pas seulement des excités sans loi mais également des corrompus minables rêvant d'être les nouveaux oligarques au milieu des ruines ukrainiennes et leur cupidité amorale obsessionnelle les a poussé trahissant la poule aux œufs d'or, a vendre les cadeaux secrets de Washington et éventer par la même occasion les mensonges de la Maison Blanche.


"Tel est pris qui croyait prendre" !

Le pot aux roses a été découvert lors d'une investigation menée par des journalistes de Life News, a qui des hackers ont transmis ce document authentifié : 


Il s'agit d'une lettre d'accord signée et datée du 2 décembre 2015, entre le sous-ministre ukrainien de la défense Piotr Mehed et Talaf Makhlouf, un général de brigade des troupes gouvernementales syriennes.

Cette transaction souterraine, qui par son incohérence politique révèle son caractère mafieux dominant, est une liste d'armes de fabrication américaine ainsi que de 12 000 kits en provenance des USA. Les modalités de livraison en plusieurs lots sont même fixées pour commencer le 8 décembre suivant via un transport routier jusqu'à Odessa puis maritime jusqu'en Syrie.




La liste en question est connue, car la demande initiale avait été repérée en novembre 2014 sur le téléphone piraté (par les hackers "Cyberberkout") d'un membre de la délégation américaine dirigée par le vice-président Joe Biden venue à Kiev . L'Ukraine avait alors demandé aux USA entre autres équipements, 400 fusils de tireur d'élite, 2000 fusils d'assaut, et 720 lance-roquettes, 200 mortiers, des caméras thermiques et des munitions...

D'après les listes interceptées, l'estimation de la valeur totale du trafic s'élève à 25 millions de dollars. Le règlement était prévu dans son intégralité dès la première livraison effectuée. 


Le détournement de cette livraison secrète vers les côtes syriennes n'a pu être réalisée que par des intermédiaires grassement payés mais surtout ayant tous les pouvoirs  pour passer outre les barrages et les contrôles de l'administration. 

L'enquête révèle les identités et les rôles de personnes très haut placées dans l'appareil gouvernemental; comme Le Ministre de l'Intérieure Arsen Avakov, l'ex Premier Ministre Ukrainien Arsene Iatseniouk, jusqu'au président de l'administration de Kharkov Igor Baluta...

L'ukrainien Igor Baluta qui se remplit au passage les poches... et la panse
Décrire les ramifications de ce réseau mafieux ukrainien participant au pouvoir n'apporte rien de plus qui ne soit déjà connu sur le niveau de corruption extrême des marionnettes installées par Washington à Kiev.  
Cependant ce contrat montre clairement que les USA livrent bien des armes à l'Ukraine en violation avec les décisions internationales et parlementaires.

L'ironie du sort est que les USA ont été trahis par la cupidité stupide de leurs propres créatures qui ont montré sur ce coup là qu'ici aussi, l'élève peut dépasser le maître.

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya.


Articles sur le sujet


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.