lundi 27 juin 2016

Les anges du Donbass

Deux nouvelles étoiles brillent dans le ciel du Donbass


Une vieille légende Kabyle raconte que de grands cavaliers parcourent les nuits pour quérir les âmes des innocents tués dans le bourgeon de leur vie. Ces "Chasseurs de lumière" les portent alors au ciel pour qu'elles éloignent par leur pureté l'obscurantisme du mensonge et de la haine, et que leurs feux stellaires fassent briller éternellement en nos coeurs le souvenir de leurs vies éphémères.

Cette semaine, 2 enfants de Kominternovo, au Sud de la république de Donetsk, sont morts suite aux bombardements génocidaires commis par l'armée ukrainienne sur leur village, le lendemain, c'est un homme de 35 ans qui était tué lors du pilonnage de Zaitsevo au Nord de Donetsk...

Paix à leurs âmes.


Depuis le mois de juin dans cette guerre qui n'en finit pas, les soudards de Kiev ont intensifié leurs bombardements des quartiers résidentiels du Donbass, et de nombreux enfants sont les victimes de ce terrorisme d'Etat insupportable blessés dans leur chair et dans leur âme par les obus et la peur.


Ces anges du Donbass, s'ils sont innocents n'en sont pas moins lucides et courageux, comme en témoigne cette rencontre réalisée avec un groupe d'enfants de Gorlovka en 2015


D'autres enfants naissent en ce moment dans le Donbass, tandis que certains de leurs aînés se préparent à prendre les armes quand l'âge de l'innocence s'effacera devant celui du devoir. 

C'est peut être le plus dur à accepter, à l'aube du XXIème siècle, la naissance de cette nouvelle génération de la guerre, enchaînée à un destin dramatique certes rempli de promesses héroïques mais qui viole aussi  les jeux magiques et les rêves merveilleux d'une enfance généreuse.

Je constate chaque jour, et rend hommage à l'attention et au sacrifice des familles et des enseignants qui œuvrent à chaque instant et dans des conditions difficiles, pour offrir au milieu des ruines à ces anges du Donbass l'amour et la foi, afin que la haine et le désespoir ne viennent pas éteindre prématurément en leurs coeurs cette flamme que l'on nomme Liberté, et pour laquelle nous nous battons chaque jour.

"Que le souvenir des morts soit la force des vivants"

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


Articles sur le sujet :

Le lien, ici :Crises.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.