vendredi 29 décembre 2017

Retour sur le front

041

 Les premières positions ukrainiennes (100 mètres),
elles sont elles aussi en ruine ont également souffert lors du pilonnage de leur artillerie

Nous sommes repartis vers le front à la charnière de ces 2 années de guerre. Autour de nous les questions restent sans réponse car la guerre est comme cette épée de Damoclès suspendue au dessus de nos têtes et dont les obus et les balles qui éclaboussent quotidiennement nos positions sont comme les gouttes de sueur d'un monstre en approche.


Aujourd'hui avec les camarades de l'unité, nous sommes partis pour une sixième mission sur le front de Yasinovataya, au Nord de Donetsk au milieu d'un brouillard tenace.

Malgré la trêve décrétée (déjà sur fond de cessez le feu de Minsk), pour les fêtes de fin d'année (nouvel an et Noël orthodoxe (7 janv)), les ukrainiens continuent leurs violations régulièrement même si, je dois le reconnaître, la situation s'est sensiblement calmée.

Notre position mérite bien le surnom de "forteruine" car elle a subi cette semaine, une fois n'est pas coutume, des tirs de l'artillerie lourde ukrainienne qui a pilonné le secteur à coups d'obusier de 152mmm, infligeant de nouveaux dégâts au bâtiment mais sans occasionner heureusement de pertes parmi ses défenseurs.

 Impact ukrainien dans un mur (artillerie et lance roquettes antichars RPG)
Ainsi, plusieurs nouvelles "fenêtres" sont apparues dans nos murs pour la plus grande joie des courants d'air mais aussi de nos observateurs chargés de scruter les lignes ennemies à l'entour.

Nous entrerons donc dans cette nouvelle année les armes à la main, sentinelles accrochées à ce cordon de ruines où s'est organisé, de tranchées en bunkers. Ce bouclier de combattants volontaires et pour la plupart anonymes protègent nuit et jour depuis plus de trois ans familles et amis, et cette population du Donbass libre qui va pouvoir célébrer sereinement et à l'abri ce Nouvel An pourtant autant chargé d'inquiétudes que d'espérances.

Cratères de 152mm à l'extérieur du bâtiment.
En cette période de fêtes familiales et de recueillements communautaires, la mission et la responsabilité de sentinelle prend une dimension encore plus grande dans le cœur des soldats épiant dans la nuit les bruits et les ombres d'une bête rôdant sous les remparts de la cité.

Bonnes fêtes de fin d'année à toutes et à tous dans l'espérance d'une année nouvelle tissée par la santé, l'amour et l'amitié même...et surtout au milieu des ruines (physiques et ou morales) de notre post-modernité décadente...

Erwan Castel

Corps de roquettes RPG et au mileu éclat d'obus de 152mm.
Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.