mercredi 27 juillet 2016

Gorlovka, 2 années de martyr

Elles s'appelaient Kristina et Kira...

Il y a 2 ans le gouvernement ukrainien, dans le cadre de son "opération spéciale antiterroriste" bombardait au phosphore blanc et en pleine journée le centre ville de Gorlovka, au Nord Est de Donetsk, et dans l'indifférence total des gouvernements européens qui, contrats économiques en main, avaient salué et porté au pouvoir sur le Maïdan en feu, cette bande de soudards hallucinés...

Elles s'appelaient Kristina et Kira, frappées avec tant d'autres un 27 juillet 2014  par l'armée du Maïdan
Il y a 1 an, alors que les bombardements ukrainiens frappaient toujours cette cité minière de 250 000 habitants, nous étions nombreux à rappeler ce bombardement et rendre hommage aux victimes innocentes de la barbarie ukrainienne...

Après les massacres du Maïdan, d'Odessa, de Lugansk, de Mariupol, après les bombardements des localités de Slaviansk, Kramatorsk, les combats de Severodonetsk et Lisichansk, ce 27 juillet 2014, une nouvelle étape de l'infamie kiévienne était franchie...

27 juillet 2014 - Bombardement de Gorlovka

Ce jour là, et sans compter des dizaines de blessés, 13 civils dont 2 enfants seront fauchés par une mort atroce venue d'un ciel d'été. Les images insupportables de Kristina, cette jeune mère serrant au delà de la mort sa fille Kira sont d'autant plus révoltantes qu'au même moment, dans leurs palais dorés les gouvernants occidentaux, ou plutôt les laquais étasuniens, déroulaient des tapis rouges sous les pieds des assassins !

Il y a 1 an, lors de ce premier triste anniversaire, alors que les accords de Minsk redonnaient l'espoir à la population martyrisée de voir enfin son cauchemar se terminer, j'espérais moi aussi ne plus entendre le fracas des obus brisant les murs et les rires des enfants...

1 an plus tard Gorlovka et de nombreuses autres villes du Donbass continuaient a être écrasées sous les obus ukrainiens
Mais 2 ans après ce crime resté impuni, l'infamie continue et la ville de Gorlovka n'a jamais cessé de subir ces bombardements génocidaires ordonné par un Porochenko qui en ce moment bronze sa panse sur les plages espagnoles...

Gorlovka nuit du 15 au 16 décembre 2015  
La situation s'est même empirée, car depuis le mois de juin les tirs meurtriers de Kiev ne cessent d'augmenter chaque jour autour des villes situées sur la ligne de front tuant chaque jour dans l'indifférence médiatique occidentale, des civils et des soldats qui veulent juste continuer à vivre dans le sanctuaire de leurs pères et selon leurs traditions ancestrales...



Gorlovka Zaitsevo 17 juillet 2016

Gorlovka, Zaitsevo (qui est sa banlieue Nord), mais aussi Yasinovataya, Avdiivka, Spartak, Donetsk, Marinka etc... sont frappées à nouveau, chaque nuit et chaque jour par l'armée de soudards d'un Porochenko qui a décidé de violer le droit international et tous les accords signés par lui depuis septembre 2014...



Et comme toujours à l'Ouest, malgré les rapports réguliers de l'ONU, le l'OSCE, des Organisations non Gouvernementales et des rares responsables politiques dignes de ce nom, personne ne bouge, sauf pour mettre la main dans la poche des contribuables occidentaux et engraisser via les aides du FMI et de l'OTAN, ces criminels de guerre ukrainiens qui peuvent ainsi continuer leurs massacres dans le Donbass.

Non, nous n'oublierons jamais ces martyrs européens et ne pardonnerons jamais à leur assassins, qu'ils soient derrière leur obusier de 152mm, ou au téléphone dans un palais de Kiev, de Bruxelles ou Washington...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Que le souvenir des morts soient la force des vivants !


Pour suivre l'actualité en direct, rejoignez nous sur la page du groupe FB Soutien à la Rébellion du Donbass. 


Le lien : ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.