mardi 12 juillet 2016

"Comediante! Tragediante!"

Le cynisme meurtrier de la communauté occidentale 


"Comediante! Tragediante!", cette réplique ironique du pape Pie VII à un Napoléon enjoleur et menaçant à la fois revenant de sa défaite en Russie en 1813, pourrait s'appliquer aujourd'hui au discours des élites occidentales, complices des crimes de guerre commis par leur satrape kiévien Porochenko qu'ils persistent, par vils intérêts militaro-industriels, à protéger et soutenir.


Gorlovka après les bombardements ukrainiens du 10 juillet 

De retour du sommet de l'OTAN le Président Porochenko a affirmé avoir rempli 95% de sa part des accords de Minsk et que l'aggravation de la situation et le blocage des négociations n'étaient dus qu'au comportement des rebelles pro-russes et bien sûr de la diabolique Russie...

Mais dans le même temps Ruslan Bortnik, Directeur de l'Institut ukrainien et de la politique de gestion, estime quant à lui que l'accord de Minsk n'est réalisé qu'à 10-15% et seulement si le cessez le feu est respecté. "Tout le reste n'est pas appliqué. Et si quelqu'un prétend aujourd'hui que la mise en oeuvre des accords de Minsk est en cours , c'est une tentative de faire faire bonne figure pour cacher un mauvais jeu", a déclaré Bortnik 

Car sur le terrain la réalité est à l'opposé des discours cyniques des occidentaux : depuis le début du mois de juin les bombardements et même les attaques blindées de l'armée ukrainienne contre le Donbass vont crescendo : rien que pour juin, il y a eu 12 tués (dont 2 enfants) et 57 blessés parmi la population, plus d'une centaines d’habitations endommagées et détruites, tandis que les combats ont provoqué de nombreuses pertes militaires des 2 côtés du front.

Chaque jour, les bombardements ukrainiens continuent comme la nuit dernière à Gorlovka :

Gorlovka le 11 juillet à 22h20
video

Un habitant de Gorlovka témoigne 
video

En fait stricto sensu on pourrait prendre les déclarations du "Pitre" Porochenko pour décrire la situation exacte sur le terrain en remplaçant juste "Russie" par "Ukraine" lorsqu'il déclare par exemple "Il faut que le Russie cesse de rompre le cessez le feu, et retire du front les troupes, l'artillerie lourde, les lance-roquettes et les chars"...

La récente déclaration commune de la commission OTAN-Ukraine est à ce titre édifiante pour illustrer ce discours occidental qui au delà de vouloir protéger des intérêts militaro-industriels par le mensonge démontre la volonté d'en découdre avec la Russie et cela jusqu'à l'option militaire...



Le comportement de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) est à ce titre assez symptomatique de la duplicité occidentale. En effet ces observateurs que l'on voit chaque matin sortir de leur hôtel 4 étoiles comme des abeilles de leur ruche vont sur le front constater les résultats des bombardements. S'ensuivent des rapports succincts, et toujours très évasifs quand il s'agit de déterminer l'origine des tirs, car lorsque les unités d'artillerie ukrainiennes responsables des violations du cessez le feu sont identifiées jusqu'au nom de l'officier ordonnant les tirs meurtriers, ces "observateurs" professionnels et grassement payés évoquent au maximum "des tirs provenant d'une zone normalement contrôlée par Kiev" !

Je ne jette pas la pierre sur "éléphants blancs" (nom donné à leurs 4x4 immaculés) mais m'interroge sur leur rôle réel dans ce conflit et surtout leur pouvoir auprès des institutions européennes. Et si je dois résumer par un mot la mission de l'OSCE dans le Donbass je lui emprunterai certainement celui qui apparaît le plus dans leurs rapports quotidiens et quasiment à chacune de leurs ligne : "undetermined".


Échange entre habitants bombardés et OSCE
video

Selon moi, ce comportement de l'OSCE est plus la conséquence d'une complicité passive que d'une incompétence opérationnelle, car même un gamin de 10 ans sur la ligne de front en observant les impacts peut déterminer l'origine des tirs d'artillerie. 

Contrôlée et payée principalement par des officines européennes ou des organisations internationales pro-Kiev l'OSCE qui embauche des observateurs majoritairement occidentaux et sous contrat, ne veut ni peut s'opposer à la propagande de guerre occidentale.

Et pour en finir avec ces éléphants blancs cornacés par les laquais de Washington, il est préférable de laisser la parole aux habitants de Donetsk dont la capacité de résilience s'exprime souvent par cet humour slave et qui pique ici comme il se doit ces complices passifs des meurtriers kiéviens...



Vu à Donetsk sur la devanture d'un opticien :
"Pour les représentants de l'OSCE 
(sur présentation de vos documents)
80 % de REMISE SUR LES LUNETTES DE VUE"


Pendant ce temps là, les détonations de l'artillerie ukrainienne résonnaient au Nord et les "éléphants blancs, 4x4 immaculés de l'OSCE se trainaient.... vers le Sud !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.