mardi 10 juillet 2018

Photo du 23 octobre

Suite de la nouvelle rubrique "Photo du jour" de mon journal du front, choix d'une photo illustrant la journée, un moment fort vécu ou une esthétique ressentie ...

175


Une fois n'est pas coutume la photo publiée n'a pas été prise ce jour de juillet, mais lors de la première rotation effectuée sur la position tenue par notre compagnie de Piatnashka sur le front de Yasinovataya. 

A cette époque nous découvrions ce champ de ruines apocalyptique et qui allait devenir notre sanctuaire à la fois physique et métaphysique.

"Autoportrait en ombre chinoise"

23 octobre 2017, sur Promka les premiers rayons du soleil, par les trous béants des murs explosés, s'infiltrent dans les pièces obscures et humides de notre "Forteruine" en projetant sur les murs lépreux les silhouettes des sentinelles venues saluer le lever de l'étoile et se baigner dans sa lumière chaleureuse.

Depuis cette photo "Forteruine" a changé, au rythme des 4 saisons de la steppe et sous l'action des bombardements ukrainiens quotidiens, des murs se sont effondrés, d'autres se sont renforcés de sacs de sable et de poutres de sapin. Les balles et les éclats d'obus ont continuent à écrire leur histoire sur les murs tandis que de nouveaux fantômes de camarades disparus hantent désormais la solitude des longues veilles aux remparts de la République Populaire de Donetsk. 

En regardant 8 mois plus tard cette ombre qui pourrait-être celle d'un autre soldat, elle semble m'avertir de cette transmutation de l'esprit qui s’opère dans cet enchevêtrement de pierres, de béton et de poutrelles éclatées qui se révèlent aujourd'hui être un athanor pour les âmes dénudées par la guerre. 

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.