mardi 10 juillet 2018

Photo du 10 juillet

176


Avant de repartir sur le front de Yasinovataya et au sortir d'une permission passée à la maison, les journées et nuitées en caserne alternent préparations, repos, gardes et corvées diverses...

Parmi ces servitudes militaires, le "KPP", poste de garde de la caserne où sont effectués les contrôles des personnes et véhicules entrant et sortant ("Kontrol Propusk Punkt") et pour le service duquel les compagnies s'y collent à tour de rôle.

C'est l'occasion en été de profiter du beau temps crépusculaire et d'échanger quelques mots avec des soldats d'autres unités que l'on ne voit quasiment jamais.

Autour de la base, proche de la zone militaire du front, et coincée entre espace vert, usine et rocade désertée, l'activité humaine décroît en même temps que la lumière du jour, laissant la place à celles des oiseaux de nuit, des chats et même des renards qui se croisent dans leurs traques aux rongeurs.

Vers 21h00, au delà de l'horizon Nord de Makeevka se font entendre les rumeurs sourdes d'un front toujours éveillé tandis qu'au Sud un halo lumineux résistant à l'obscurité naissante marque la direction de Donetsk, la cité rebelle et joyeuse.

Le chant des batraciens finit par assiéger la base de Piatnashka tandis que s'engage le quotidien combat entre les projecteurs du périmètre et l'obscurité rampante. 
Bientôt, seuls quelques véhicules militaires, revenant ou montant vers le front, perturberont le calme nocturne où les pas et les regards des sentinelles vagabondent autour des bâtiments gagnés par la fatigue des hommes au repos.

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.